On se retrouve comme chaque semaine pour les Highlights, le bilan de nos lectures hebdomadaires chez DC Comics, avec en l’occurrence les sorties du 8 décembre 2020. Death Metal propose encore un one-shot et Endless Winter continue son cours sur deux numéros entre autres sorties un peu originales. C’est aussi le grand retour de Batman : Black and White !

LES COUPS DE CŒUR

Highlights de la semaine #108 (Batman : Black and White, Endless Winter, Death Metal...) 1

Dark Nights : Death Metal – The Last Stories of the DC Universe #1

Collection : Rebirth

Scénario : Collectif

Dessins : Collectif

Pour avoir lu tous les tie-ins de Death Metal, je peux vous dire combien beaucoup sont inconséquents et inutiles. Mais pour une fois, The Last Stories of the DC Universe réussit plutôt bien son coup. Sans toucher la perfection, les segments racontés ici (qui se déroulent tous durant la dernière soirée avant la grande bataille) touchent le lecteur et parviennent à transmettre quelque chose de l’essence de ces héros. 

Certains récits touchent l’excellence. C’est le cas par exemple de celui de Gail Simone sur Black Canary et Green Arrow. Même si j’avoue ne pas être du tout réceptif aux dessins de Meghan Hetrick et ses arrières-plans très vides, le fond et l’écriture des personnages sont tellement au point que c’est un véritable plaisir, qui réjouira particulièrement ceux qui ont apprécié le travail de la scénariste autour de Black Canary (c’est à toi que je pense, Claygan !). De la même manière, le retour de Mark Waid sur son récit sur Superman (un événement !) fait vraiment plaisir à lire : il continue à explorer l’essence héroïque du personnage, qui aide ses semblables jusqu’au bout, avec tout ce qu’il peut faire, même au bord de la fin. Il est pour cela magnifiquement accompagné par Manapul, qui, comme d’habitude, reste très bon. 

Deux récits sont un peu en-dessous des autres. Il y a d’abord celui de Castelucci autour de la Bat-family, sur lequel la scénariste, sans se planter, ne parvient pas à exprimer de la meilleure manière ce qu’elle essaie de transmettre, offrant un récit qui laisse indifférent là où il aurait pu être somptueux pour les fans de Dick et Barbara. Pareil pour le segment autour d’Aquaman, assez bien écrit et très bien dessiné, mais dont le ton lourd, symbolique et un peu pompeux tranche trop avec le reste du contenu. 

Mention également à l’histoire autour des Titans, signée Snyder, Tynion IV et Williamson, même si on sent très clairement dans le style l’écriture des deux derniers, quelques passages criant “Tynion !”, tandis que d’autres crient également “Williamson”, tant le style des deux compères est reconnaissable. Hommage somptueux à la tradition générale des Titans et leur héritage, ils parviennent à offrir un récit touchant et rempli de cœur. The Last Stories laisse cette impression de temps suspendu, où on peut simplement se concentrer sur les héros, sur qui ils sont, leur nature et leur force. Cela fait du bien non seulement dans un récit Death Metal qui depuis le début manque cruellement d’humanité et de cœur, mais également dans le contexte anxiogène que nous vivons. Malgré tout ses défauts, il reste un (petit) coup de cœur pour moi.

– myplasticbus

Highlights de la semaine #108 (Batman : Black and White, Endless Winter, Death Metal...) 2

Arkhamaniacs

Collection : Young Adult

Scénario : Franco Aureliani

Dessins : Art Baltazar

L’équipe créative responsable des Tiny Titans revient, pour notre plus grand plaisir. Cette fois-ci, on quitte les Titans, et on s’intéresse au jeune Bruce Wayne qui s’intéresse à une maison mystérieuse habitée par le Joker et les vilains connus du Batverse. Une version enfantine de Arkham et Brucie hermétique à cette bâtisse qui finira par lui réserver une surprise. C’est franchement très mignon, c’est drôle avec un sourire et des rires qui restent présents tout du long. Alors oui, ce n’est pas un single mais un tome de plus d’une centaine de pages, comptant plusieurs chapitres, mais il n’était pas possible de ne pas en parler. Si vous voulez un peu de feel good et de sunshine dans vos lectures, jetez vous sur ce Arkhamaniacs.

– Harley

LES VALEURS SURES

Highlights de la semaine #108 (Batman : Black and White, Endless Winter, Death Metal...) 3

American Vampire 1976 #3

Collection : Black Label

Scénario : Scott Snyder

Dessins : Rafael Albuquerque

BON SANG ! Que c’est bon ! Non mais c’est vrai. On a certes beaucoup attendu, l’histoire a pris au fil des années des tournures parfois compliquées à comprendre, on nous a présenté quelques personnages ci et là sans pour autant trop les exploiter. Et ici, tout se met en place. On retrouve la mythologie, on retrouve les origines, les personnages de l’origine de tout ça, tout en retrouvant les caractéristiques des héros que l’on a pris plaisir à suivre et aimer au fil du temps. On sait maintenant que Scott Snyder a tendance à s’éparpiller dans ses récits, et pourtant, voilà qu’ici il livre un récit qu’il maîtrise de bout en bout. Tous les éléments délivrés jusqu’ici ont un sens et on sent que tout se déchaîne avant la fin qui approche. Accompagné par l’excellent Rafael Albuquerque et la couleur de Dave McCaig, on retrouve ce plaisir de lire American Vampire. C’est bon, c’est beau. Et puis, petite cerise sur le gâteau, la couverture du numéro est absolument magnifique.

– Harley

Highlights de la semaine #108 (Batman : Black and White, Endless Winter, Death Metal...) 4

Batman : Black and White #1

Collection : Black Label

Scénario : Collectif

Dessins : Collectif

Pour le retour de Batman : Black and White, je ne suis pas déçu du voyage. James Tynion IV prend le point de vue d’un sbire, une histoire plutôt marquante et magnifiquement dessinée par Tradd Moore. J.H. Williams III rend un bel hommage visuel au passé de Batman et propose un message sur les mesures sanitaires d’une belle manière. G. Willow Wilson et Greg Smallwood, qui pose une ambiance parfaite pour le Chevalier Noir, s’intéressent à Killer Croc en comparant Batman à la bête.

Emma Rios en fait un peu trop, même si ses dessins ont une certaine poésie. Enfin, Paul Dini et Andy Kubert prennent une direction plus classique, un combat entre notre héros et un groupe de Man-Bats sans l’introspection et le style que ces histoires en noir et blanc nous ont habitués. Tous ont quelque chose à raconter en tout cas, c’est donc une belle réussite, à nouveau, et on a hâte de lire le prochain lineup qui s’annonce alléchant.

– Sledgy7

LES DECEPTIONS

Highlights de la semaine #108 (Batman : Black and White, Endless Winter, Death Metal...) 5

Superman : Endless Winter Special #1

Collection : Rebirth

Scénario : Ron Marz, Andy Lanning

Dessins : Phil Hester, Marco Santucci

Endless Winter a continué dans les pages de ce numéro spécial et de Flash, cette critique vaut d’ailleurs pour les deux numéros, construits de la même façon. On se concentre vraiment sur le héros dont il est question alors qu’il fatigue et se rend bien compter de l’infinité de la menace, entrecoupé par les flashbacks sur le Frost King et sur la proto-JL. Le seul vrai thème abordé ici est que Superman et Flash doivent apprendre à compter sur leurs proches, qui sont d’ailleurs beaucoup trop confiants, c’est plutôt étrange.

Si le petit dialogue entre Clark et ses parents sonnent juste, que porter le costume de Superman est une responsabilité que ses proches ont aussi accepté dans leur vie, les parties avec Lois et avec Iris marchent moins. Ron Marz va vers la bonne direction, mais le manque de subtilité me laisse trop penser au fait que le scénariste qui a créé indirectement le mouvement Women in Refrigerators tente de faire un mea culpa en appuyant sur des personnages féminins indépendants. C’est gros comme une maison, mais on va dire que c’est louable, et c’est toujours mieux que le premier numéro. On reste sur notre faim néanmoins.

– Sledgy7

Highlights de la semaine #108 (Batman : Black and White, Endless Winter, Death Metal...) 6

Tales from the Dark Multiverse: Flashpoint #1

Collection : Rebirth

Scénario : Bryan Hitch

Dessins : Bryan Hitch

Avec Hitch aux commandes, il n’y a pas de miracle. S’il fait parfois des efforts aux dessins, son scénario est bancal. Les twists se précipitent sans climax et les dialogues sont fades, voire tout simplement risibles, à l’exception d’un ou deux échanges qui laisseraient le doute sur l’inutilité d’un tel numéro.

– Sledgy7

Highlights de la semaine #108 (Batman : Black and White, Endless Winter, Death Metal...) 7

DC’s Very Merry Multiverse #1

Collection : Rebirth

Scénario : Collectif

Dessins : Collectif

Pas grand chose à dire sur ce one-shot des fêtes de fin d’année pas très inspiré, même quand il s’agit de talents comme Tom King. Les quelques idées sont des classiques de Noël revisitées, et il faut dire que comme toujours, le nombre de pages limitées pour chaque équipe ne permet pas d’être prenant. Certains dessinateurs qu’on a pas trop l’occasion de voir souvent s’en sortent bien, je pense notamment à Vanesa Del Rey, Dani ou Steve Lieber, mais ça et le bon esprit général ne justifie pas le prix du numéro.

– Sledgy7

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.