L’affaire HBO Max et l’implication d’AT&T

HBO Max DC Universe

Warner a secoué le monde cinématographique en annonçant que l’entièreté de leurs films de 2021 sera disponible en même temps sur HBO Max et au cinéma.

Mais derrière l’annonce choc que se cache-t-il ? Qu’est-ce que ça veut dire pour le futur ?

AT&T

Déjà il faut commencer par AT&T, la maison mère de Warner, celle-ci est depuis des années dans une situation catastrophique, embourbé jusqu’au cou dans plus de 190 milliards de dollars de dettes. 190 milliards ! AT&T fait tout pour couper les dépenses le plus possible, on leur doit sans doute en partie les nombreux licenciements qui ont eu lieu année chez DC. Il leur faut donc de l’argent, beaucoup d’argent et selon le New York Times, ils ne comprennent, ne veulent pas comprendre et en fait aimeraient même se débarrasser du marché du cinéma en salles, ce qui peut expliquer la situation actuelle, mais on va y revenir.

HBO Max

HBO Max n’est pas une énorme réussite, loin de là. Sorti en mai 2020 il compte 38 millions d’abonnés, ce qui est un peu au-dessus des estimations de la société, mais les sociétés ne veulent pas que leurs estimations soient justes, ils veulent les surpasser. Quand on compare à Disney +, sorti un peu plus tôt, mais qui cumule 86 millions d’abonnés, ces résultats sont décevants. Alors pourquoi la plateforme détenue par l’un des plus gros studios du monde a des résultats si moyens, voire mauvais ?

Déjà il faut le dire, HBO Max est un nom idiot. Créer une plateforme de streaming pour le catalogue des films Warner Bros. et l’appeler HBO Max n’a pas de sens. Imaginez si Disney avait décidé d’appeler sa plateforme ABC +. C’est une décision idiote qui ne sert qu’à accentuer une confusion qui n’a pas lieu d’être. Appelez là Warner Max. Et il se murmure que chez Warner ils auraient ENFIN compris ce problème et qu’un nouveau nom serait en préparation.

Deuxièmement HBO Max n’est pas disponible à l’international, ce qui participe activement au manque d’abonnés, mais ceci devrait changer dès l’année prochaine.

Troisièmement le contenu original disponible sur le service est famélique. Une série produite par Ridley Scott, quelques cartoons Looney Tunes (je ne m’en plains pas, mais voilà) et autrement c’est le néant. Nous parlons tout de même de la société qui possède des franchises comme Harry Potter, vous imaginez ce qu’aurait été le lancement d’HBO Max s’il avait été accompagné d’une série Harry Potter (par exemple centrée sur ses parents). Mais non Warner est trop occupé à faire 5 films sur des personnages inoubliables tel que le serpent de Voldemort, qui en fait était une femme depuis le début, parce-que J.K. Rowling. Le tout est la preuve d’un vrai amateurisme et d’une sortie à la hâte sans aucune maitrise.

Et c’est donc pour ça que HBO Max a besoin de contenu.

Le scandale

On arrive à notre scandale. Tout a commencé avec la sortie de Wonder Woman 1984, celle-ci se fera en même temps dans les cinémas et sur HBO Max pour une période limitée d’un mois. Enfin, ça sera le cas pour les États-Unis, car tout ce dont on parle depuis le début ne nous concerne en réalité pas, HBO Max n’étant pas disponible et de toute manière même s’il l’était la chronologie des médias empêcherait Warner d’appliquer ce modèle dans notre pays. Ça mis de côté, revenons à notre sujet. L’affaire Wonder Woman fait grincer des dents quelques personnes et quelques gérants de cinéma inquiets, mais les gens restent assez compréhensifs, les États-Unis étant pris dans une énième vague de Covid (même si le studio aurait pu tout simplement repousser de nouveau le film).

Mais retournement de situation là où l’on pouvait s’attendre à ce que Warner revoie sa stratégie après la sortie de WW pour être certain que le combo HBO Max + cinémas était gagnant, il n’en est rien et ils annoncent avec fracas que tous, absolument tous, leurs films de 2021 suivront le même exemple. Cela veut dire que d’énormes blockbusters comme The Suicide Squad, ou Dune sortiront aussi sur HBO Max.

Pourquoi cette décision prise au dernier moment ? Selon Warner, c’est à cause de l’épidémie du Covid et des performances tiédasses de Tenet. Cependant, les vaccins sont en chemin et on peut espérer que la situation va enfin revenir à la normale à un moment de l’année prochaine. Qui plus est, la quasi-totalité des autres studios ont décidé d’attendre pour pouvoir sortir leurs films, ou à la limite de sortir des films aux ambitions moindres en streaming. Sans doute, personne ne leur en aurait voulu s’ils avaient sorti Tom & Jerry sur HBO Max. Alors pourquoi Warner sont les seuls à devoir absolument sortir leurs films ? Parce qu’on ne va pas se mentir, votre santé AT&T ça ne les intéresse pas des masses. Cependant, votre argent là c’est différent.

En fait, comme le dit l’article du NYT, HBO Max est compris d’office dans certains des téléphones haut de gamme qu’AT&T vend, ainsi que dans leurs forfaits internet. Ils voient donc leur service comme un moyen de créer la loyauté des consommateurs. Privilégier la plateforme pour le contenu est donc un moyen pour eux de poursuivre cette stratégie. Stratégie qui permet sur le long terme de se débarrasser du médium cinématographique. Il est donc logique pour eux de tester les eaux en plaçant toutes leurs cartes en 2021 sur le service de streaming. Au pire, ils feront marche arrière et feront mine que rien ne s’est passé.

Cependant pas sûr que l’industrie oublie.

La colère monte

Bien entendu que la colère allait monter, à quoi s’attendaient-ils ? Celle-ci s’est faite de façon quasi-unanime par tout le milieu. Mais sa tête de proue a bien entendu été Christopher Nolan. Grand défenseur de l’expérience cinématographique dans l’extrême, il n’allait pas rester muet. Warner Bros. a toujours eu cette image de « refuge des artistes », c’est plus ou moins vrai aujourd’hui, mais il en reste qu’il n’y a sans doute que chez Warner qu’un mec comme Nolan peut aller en disant « Bonjour, je veux 250 millions de dollars pour faire un film tiré d’aucune licence, qui n’a pas pour ambition de créer une franchise et dont le personnage principal est incarné par un acteur quasi inconnu ».

Tous les réalisateurs sont en colère, ou choqués par cette annonce, choqués de découvrir qu’ils n’ont pour certains même pas été prévenus de ce changement. Et provoquer la colère de personnes comme Christopher Nolan est-elle la meilleure des stratégies ? On vous laissera en juger par vous-mêmes, mais cela semble être une mauvaise idée. Qui plus est, ce n’est pas qu’eux, la Director’s Guild of America, le syndicat des réalisateurs américains, ont aussi envoyé une lettre au directeur général de Warner Bros. Ann Sarnoff. Et d’ailleurs Legendary, société qui produit et a financé en grande partie Dune et Godzilla vs Kong sont eux aussi très mécontents de cette nouvelle, dont ils n’avaient même pas été mis au courant et ils pourraient même porter plainte (via Variety) contre cette décision.

Et bien entendu que les acteurs ne sont pas contents, car beaucoup d’entre eux sont payés un certain pourcentage sur les recettes générées au box-office. C’est comme ça que Robert Downey Jr. a gagné de quoi s’acheter un pays. Mais avec des films qui sortent en streaming et dont les revenus générés sont bien moins évidents, cela crée un flou juridique qui devra être réglé au cas par cas. Ça a déjà été le cas avec Gal Gadot et Patty Jenkins, Warner, sans doute soucieux de se les garder dans la poche pour le futur Wonder Woman 3, leur a d’ores et déjà payé 10 millions de dollars.

Mais se mettre à dos tous les gros acteurs du marché est une énorme erreur de la part de Warner.

Et du côté du public ?

Là c’est une question intéressante, car oui ceci n’est pas reçu de la même façon par le public. Aujourd’hui le cinéma est devenu une chose chère, beaucoup trop chère. Une famille de quatre personnes va devoir payer une somme plus que conséquente pour aller au cinéma. Maintenant, si tu peux choisir entre raquer 15€ pour payer l’abonnement HBO Max et laisser les enfants regarder tout seul le film Tom et Jerry, ou devoir payer 50€ pour aller s’infliger le film au cinéma, le calcul est vite fait. Surtout que l’on parle des États-Unis, le leader mondial en matière de streaming (62% sont abonnés à un service de streaming en 2020). Qui plus est dans un monde où l’expérience dans les cinémas a tendance à se détériorer, tandis que les foyers sont de mieux en mieux équipés (35% des foyers américains étaient équipés de 4k en 2019), le choix va donc vite se faire. C’est un choix entièrement compréhensible et qui met en avant un vrai problème actuel pour la population en général de profiter de certains contenus culturels.

Mais il ne faut pas oublier qu’en participant à tout ça, c’est une industrie qui tend à s’écrouler.

Quel futur ?

Ce qu’il faut retenir c’est que nous sommes à un tournant. Il ne faut surtout pas perdre de vue que cette décision n’est pas pour protéger les gens du Covid, ou pour créer une nouvelle « expérience ». Il s’agit d’une action menée par un géant téléphonique qui n’a absolument rien à faire du cinéma et qui n’a qu’une seule pensée : engranger le maximum de clients. Nous n’allons pas pleurer le fait que des acteurs déjà beaucoup trop riches soient un peu moins riches après ça. Non, parce qu’eux ne risquent rien quoi qu’il arrivera, ils sont intouchables. Cependant, c’est autant de petites mains qui participent en coulisses au cinéma en général qui vont sans aucun doute souffrir le plus de cela. En premier lieu, les gérants de cinémas.

Un autre problème, comme le dit Denis Villeneuve dans ce très bon papier, sous ce système où le streaming prend le pas sur le cinéma, des films de l’ampleur de Dune ne pourront plus exister. Des blockbusters à 150-200, voire 250 millions de dollars ne seront plus d’actualité.

Entendons-nous, l’idée n’est pas de dire que « Le streaming, c’est le diable ! ». Le streaming offre des opportunités incroyables et correspond à une façon de consommer, surtout qu’il nous a offert et continue de nous offrir des choses incroyables, il n’y a qu’à voir The Queen’s Gambit comme exemple le plus récent. Mais le streaming est régi par une logique de production de contenus incessante pour toujours rester pertinent. Il n’y a qu’à voir ce que Disney a annoncé avec ni plus ni moins de 10 séries Star Wars, 10 séries Marvel et une palanquée de films. L’indigestion est totale.

Il faut donc voir que toute cette affaire remet en cause tout ce que Warner représente historiquement et tout ça parce que AT&T veut vendre des téléphones et des forfaits internet en masse. Que cette société ait autant la main mise sur un pan de la culture est effrayant et pas seulement pour Warner, aussi pour DC.  

Dans tous les cas, qui aurait cru que placer une entreprise comme Warner entre les mains pleines d’argent d’un vendeur de forfaits téléphoniques était une mauvaise idée ? Oui, tout le monde.

En passant par les liens affiliés BDfugue/FNAC/autres présents sur le site, DCPlanet.fr reçoit une faible commission. Qu’importe le montant de votre panier, vous nous aidez ainsi gratuitement à payer l’hébergement, modules, et autres investissements pour ce projet.

Picture of Claygan

Claygan

Amoureux de la culture sous à peu près toute ses formes. Grand fan de Green Arrow (et de crêpes), je suis tombé dans cet univers infernal que sont les comics il y a de cela maintenant plusieurs années, cela sans doute un peu grâce aux films. Vous pourrez me retrouver pour parler (ou râler) de DC en long, en large et en travers, dans les podcasts, ou dans mes articles.
DC Comics : L'Encyclopédie (mise à jour et augmentée) / Edition augmentée

DC Comics : L'Encyclopédie (mise à jour et augmentée) / Edition augmentée

amazon
Voir l'offre
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

À lire aussi

Shazam : La Rage des Dieux [DVD]

Shazam : La Rage des Dieux [DVD]

amazon
Voir l'offre
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Rejoignez la discussion

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Setois3
3 années il y a

C’est pas nouveau, la logique AT&T/Warner était la même que celle de Messier avec Vivendi (et SFR)/Universal.
À l’époque les réseaux n’étaient pas les mêmes et cette vision était trop en avance.
Aujourd’hui c’est déjà plus pertinent.

urbanvspanini10
Invité
urbanvspanini10
3 années il y a

Un avis sur la situation plutôt salé, mais qui mérite d’y voir un peu plus clair sur la situation avec AT&T (Punaise, il y a aucun moyen pour que Warner Media se détache de AT&T ?).

Mais on oublie quand même que le public (qui est l’acteur important pour cette histoire) a le choix pour cette situation. Laisser le choix entre voir le film par HBO Max ou au cinéma est un choix plutôt honnête. Cette décision permet aux cinémas de diffuser les films sans continuer a les décaler, attirer du public avec des films attendus et éviter de créer un embouteillages de sorties de films plus tard.

Le public a le choix, si il préfère voir un film au cinéma, ben il ira au ciné. Et si il préfère voir le film en streaming … là ça sera un système a remettre en cause pour préférer voir un film en streaming qu’au cinéma, et ça sera pas forcément la faute de AT&T (Bon un peu car il aura laissé le choix) mais celui du public.

Et si les acteurs du cinéma (Réalisateurs, acteurs …) se plaignent qu’ils auront pas les bonus que procurent les sorties au cinéma … ça montre la confiance qu’ils accordent aux spectateurs qui ferait l’effort pour venir voir ces films en salle.

DC Universe FRA

Rejoignez la première et la plus grande communauté non officielle DC Comics Francophone et participez aux discussions Comics, Films, Séries TV, Jeux Vidéos de l’Univers DC sur notre Forum et serveur Discord.

superman
2
0
Rejoignez la discussion!x