PARTAGER
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Après des années d’attente, la machine Three Jokers est véritablement lancée. A peine un mois après la sortie du premier numéro, le second nous arrive dans quelques jours. En voici les premières pages, intrigantes à souhait.

Le Joker devient un père de famille dans Three Jokers #2

Non, Three Jokers ne subira pas l’effet Doomsday Clock, à savoir des retards à répétition. Prévu pour une sortie le 29 septembre, Three Jokers #2 se dévoile à travers de premières pages inattendues. En effet, on y retrouve le Joker de The Killing Joke dans un contexte particulier, lui qui est également nommé « Le Comédien » dans le récit de Geoff Johns. Tel un père de famille banal, celui-ci se rend dans ce qui semble être son domicile, où l’attendent sa femme et son fils.

On reconnait évidemment la dite femme, qui est trait pour trait celle que dépeignait Brian Brolland dans les flash-backs de The Killing Joke. Les plus attentifs reconnaîtront également la nourriture (des tentacules ?) qui remplissaient déjà les assiettes du couple dans le récit mère. Si votre mémoire n’est pas dysfonctionnelle, vous vous souvenez cependant que cette femme trouva la mort à l’époque, avant d’avoir pu accoucher de leur enfant. Three Jokers #2 semble donc nous proposer, sans que l’on sache comment, un monde où elle aurait survécu, mais où le comédien serait tout de même devenu le Clown Prince du Crime.

L’ambiance se veut néanmoins malsaine à souhait puisque, derrière la perfection clichée de cette vie banlieusarde se cache une famille effrayée par ce Joker patriarche. S’agit-il d’un rêve ? D’une réalité parallèle ? Ou bien d’une mise en scène, la mère et son fils étant des victimes de la folie du Comédien ? Nous aurons la réponse dans quelques jours ! En attendant, vous pouvez toujours lire notre review de Three Jokers #1 si ce n’est pas déjà fait !

Mocassin

Mocassin

Dernier représentant de la tribu des Mocassins, il prit le nom de celle-ci afin de la faire perdurer. Avant de s'exiler sur les terres dites civilisées, il trouva une pantoufle précieuse. Plus tard, il comprit qu'il avait en sa possession la pantoufle unique, la maîtresse des dix-neuf autres chaussons. Il était devenu le seigneur des godasses. Avec ce nouveau pouvoir, il fonda la communauté des fragiles, où seuls les braves osant exprimer leurs sentiments étaient acceptés.