La semaine dernière, nous découvrions les personnages de The Suicide Squad à travers une vidéo d’annonce et une featurette. Mais James Gunn s’est fait un malin plaisir de choisir des super-vilains obscurs pour un film où tout le monde est sacrifiable. Alors pour les curieux qui veulent savoir où ils mettront les pieds lors de sa sortie, ou pour ceux qui veulent briller auprès de leurs amis, nous vous présentons ces énergumènes dans les comics.

Les visages connus de The Suicide Squad

Ces quatre là, vous les connaissez si vous avez au moins vu Suicide Squad de 2016, mais on va faire un tour rapide quand même. Tout à gauche, il s’agit d’Amanda Waller (Viola Davis), qui est derrière la création de l’équipe. Ensuite, on ne présente plus Harley Quinn (Margot Robbie), star du premier film et de Birds of Prey, ancienne psychiatre et “super-vilaine” de Gotham qui s’est détournée du chemin de son ex, le Joker. Captain Boomerang/Digger Harkness (Jai Courtney) est un membre habituel de la Squad, mais il est avant tout un ennemi de Flash. Australien, il utilise des boomerangs très tranchants pour se battre, et c’est aussi un énorme beauf pour être bref. Enfin, Rick Flag (Joel Kinnaman) est un militaire et capitaine de l’équipe, bien que diriger cette bande de criminels hauts en couleurs s’avère très compliqué.

Les nouvelles têtes

The Suicide Squad : Présentation des personnages 5

Bloodsport/Robert DuBois

Interprété par Idris Elba

Bloodsport est à l’origine un ennemi de Superman. Apparaissant dans Superman #4 de 1987, sous la plume de John Byrne, il est une personne instable qui se prend pour un vétéran du Vietnam, alors qu’il avait fui au Canada lorsqu’il fut appelé à y aller. C’est son frère qui est allé à sa place, et il revint tétraplégique, ce qui causa les troubles mentaux de Robert. Lex Luthor l’utilise à ses fins en lui procurant une technologie qui lui permet de faire téléporter n’importe quelle arme dans ses mains. Il s’est notamment servi d’un pistolet à Kryptonite pour s’en prendre à Superman.

The Suicide Squad : Présentation des personnages 6

King Shark/Nanaue

Interprété par Steve Agee

Regardez cette petite bouille de plus de 150kg. King Shark est apparu pour la première fois dans Superboy #0 de Karl Kesel et Tom Grummett en 1994, étonnamment. Le jeune héros le rencontra lors de son passage à Hawaii, alors que King Shark était en cavale après avoir mangé plusieurs personnes. Il est un requin humanoïde et même le fils du Shark God, ce qui l’amena à rencontrer Aquaman à plusieurs reprises. Il rejoindra vite les rangs de la Suicide Squad, sa physiologie étant un incroyable atout : super-force, mâchoire acérée et évidemment nageur exceptionnel.

The Suicide Squad : Présentation des personnages 7

Peacemaker/Christopher Smith

Interprété par John Cena

Si Captain America était un con, pour paraphraser John Cena. Peacemaker est un justicier qui cherche la paix à tout prix, quitte à tuer. Apparu dans les pages de Fightin’ 5 #40 de Joe Gill et Pat Boyette en 1966, il est un militaire que le gouvernement utilisera comme bouc émissaire lorsqu’il reçut l’ordre de raser un village rempli d’innocents. Il sera relâché à condition de participer à projet d’entraînement secret qui aurait dû mener à une police anti-terroriste. Surentraîné, et bientôt plein aux as grâce à l’héritage de son père (un ancien Nazi au passage), il va combattre le crime avec ses méthodes, devenant de plus en plus instable puisqu’il pense que les âmes des gens qu’il n’a pas sauvé vivent dans son casque. Il rejoindra entre autres l’organisation Checkmate ainsi qu’une autre équipe d’Amanda Waller : les Shadow Fighters, dont la mission était d’arrêter Eclipso (et ce fut un échec). Par ailleurs, il est la principale source d’inspiration du Comédien dans Watchmen.

The Suicide Squad : Présentation des personnages 8

TDK

Interprété par Nathan Fillion

Aucun personnage de comics ne semble se nommer TDK. Cependant, compte tenu de son logo, il semble être inspiré d’un héros de la Legion of Super-Heroes nommé Arm-Fall-Off-Boy (Secret Origins #46 de Gerard Jones et Curt Swan en 1989). Un nom à coucher dehors qui deviendra Splitter dans sa seconde itération, mais qui a le mérite de ne pas laisser de mystères sur ses pouvoirs : il est capable de détacher ses bras (et possiblement ses jambes). Vous ne trouvez pas ça incroyable ? C’est bien pour ça qu’on se fait du souci pour Nathan Fillion dans cette Suicide Squad, on ne misera pas sur le fait qu’il reste en vie jusqu’au bout.

The Suicide Squad : Présentation des personnages 9

Polka Dot Man/Abner Krill

Interprété par David Dastmalchian

Batman possède la meilleure galerie de vilains. Beaucoup sont devenus de véritables icônes, mais il y a aussi le fond de la classe, ceux qu’il aimerait oublier aujourd’hui : ses ennemis de la phase étrange qu’est le Silver Age. Polka Dot Man fait partie de ces vilains absurdes qui fonctionnent sur un gimmick difficile à rendre intéressant passée la couverture du numéro. Introduit dans Detective Comics #300 de Bill Finger et Sheldon Moldoff en 1962, Abner est un criminel qui utilise des points accrochés à son costume, comme armes de jet ou comme moyen de transport en les agrandissant pour en faire une soucoupe volante. C’est à peu près tout.

Il a été utilisé depuis pour des apparitions humoristiques, mais il est également dans Batman : GCPD, une mini-série de 1996 par Chuck Dixon et Jim Aparo où il porte plainte contre Harvey Bullock pour s’être fait tabasser.

The Suicide Squad : Présentation des personnages 10

The Thinker/Clifford DeVoe

Interprété par Peter Capaldi

The Thinker est un ennemi de Flash, et plus précisément de Jay Garrick. Oui, c’est un vieux personnage, créé en 1943 par Gardner Fox et Everett E. Hibbard dans All-Flash #12. Il a rejoint l’Injustice Society et la Suicide Squad des comics, où il eut quelques soucis avec Weasel (sur qui nous reviendrons). Sa particularité réside dans son Thinking Cap, un couvre-chef métallique qui permet d’ajouter une télékinésie et une télépathie à une intelligence déjà supérieure.

The Suicide Squad : Présentation des personnages 11

Blackguard/Richard Hertz

Interprété par Pete Davidson

Blackguard est un criminel qui travaillait pour une organisation nommée The 1000 et dont il obtient une armure lui permettant de générer un bouclier et une masse faits d’énergie pure. Déçu de lui après son altercation avec Booster Gold (1ère apparition dans Booster Gold #1 de 1986 par Dan Jurgens), ce groupe criminel décide de l’exécuter, mais il arrive à s’en sortir avec l’aide du héros. Il finira par rejoindre la Suicide Squad, ce qui ne fut pas un très bonne expérience.

The Suicide Squad : Présentation des personnages 12

Javelin

Interprété par Flula Borg

Javelin est un ancien athlète allemand qui a commencé une carrière criminelle en utilisant des javelots. Il a notamment affronté Green Lantern (1ère apparition dans Green Lantern #173 de 1984 par Len Wein et Dave Gibbons) et finira par participer à quelques missions pour la Suicide Squad où il semblait s’être fait tué à quelques occasions, mais revenant toujours d’entre les morts.

The Suicide Squad : Présentation des personnages 13

Mongal

Interprétée par Mayling Ng

Introduite dans Showcase ’95 #8 de 1995 par Peter Tomasi et Scot Eaton, Mongal est une conquérante galactique comme l’est son père Mongul et son frère jumeau, Mongul aussi. Si l’inspiration pour les prénoms ne sont pas l’un de leurs pouvoirs, ils possèdent tous une force, une endurance et une vitesse surhumaine, ainsi que la capacité de projeter de l’énergie. Sa présence dans la Suicide Squad dans le film reste donc un mystère.

The Suicide Squad : Présentation des personnages 14

Ratcatcher II

Interprétée par Daniela Melchior

Encore un personnage qui nous réserve quelques surprises, puisque cette seconde Ratcatcher n’existe pas dans les comics. Le premier super-vilain à porter ce nom est Otis Flannagan, ennemi de Batman apparu dans Detective Comics #585 de Alan Grant, John Wagner et Norm Breyfogle en 1988. Ancien exterminateur devenu criminel, Otis est capable d’entraîner les rats, notamment à attaquer. Dans les comics, il se fait tuer par un OMAC dans Infinite Crisis #1, mais reste à voir ce que le film de James Gunn fera de lui.

The Suicide Squad : Présentation des personnages 15

Savant/Brian Durlin

Interprété par Michael Rooker

Créé par Gail Simone et Ed Benes dans Birds of Prey #56 de 2003, Savant est un homme riche qui décide de devenir un vigilant de Gotham. Batman lui suggère d’arrêter les frais à cause de son absence totale d’empathie, Savant lance alors un business de chantage en utilisant ses connaissances informatiques. Il torturera également Black Canary pour forcer Oracle à révéler l’identité de Batman afin de se venger, mais il finira par travailler aux côtés de ces héroïnes. Il est d’une grande intelligence et un combattant très doué, mais souffre de pertes de mémoire.

The Suicide Squad : Présentation des personnages 16

Sol Soria

Interprétée par Alice Braga

Un peu à part, elle a surtout l’air d’être une alliée de la Suicide Squad pour leur mission contre le dictateur Silvio Luna. Son nom évoque tout de même un personnage de comics Suicide Squad apparu en 2018, Juan Soria, dont les deux seules utilités sont sa capacité à pouvoir ouvrir n’importe quel verrou et le fait d’être un no-name voué à se faire tuer pendant la mission (l’ennemie se nourrissant de la positivité, et qui était donc faible face à quelqu’un de négatif comme lui en sachant qu’il allait mourir).

The Suicide Squad : Présentation des personnages 17

Weasel

Interprété par Sean Gunn

Apparu dans les pages de Firestorm #38 de Gerry Conway et Rafael Kayanan en 1985, John Monroe était un collègue de Martin Stein (Firestorm, du coup). Détestable, quelques personnes se moquaient de lui en l’appelant Weasel, la belette. Il se vengera en se transformant en bête assoiffée de sang et tua ses détracteurs. La Suicide Squad utilisera ses talents de tueur frénétique pour une mission qui se terminera d’une manière toute aussi sanglante.

4 Commentaires

  1. Il c’est fait plaisir Gunn en sélectionnant pas mal de persos obscur (Je m’attendais pas à Bloodsport que je connaissais pas jusqu’à maintenant). Et respectant les comics de manière assez fidèle. Le fait d’avoir nommé “RATCATCHER II” et non juste “Ratcatcher” montre un certain respect dans l’utilisation du genre et l’ethnicité des personnages.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.