On se retrouve comme chaque semaine pour les Highlights, le bilan de nos lectures hebdomadaires chez DC Comics, avec en l’occurrence les sorties du 17 juin 2020.

Scott Snyder et Greg Capullo commence enfin leur event Death Metal, le plus gros barbecue de DC, mais qui s’assume beaucoup plus, et c’est tant mieux. Retrouvez notre critique complète dans le lien suivant :

Review VO – Dark Nights : Death Metal #1

LES COUPS DE CŒUR

Highlights de la semaine #84 (Rebirth) 1

Strange Adventures #2

Collection : Rebirth

Scénario : Tom King

Dessins : Mitch Gerads, Evan Shaner

Je vois très clairement la scène dans mon esprit. Tom King, avec un petit verre de whisky sur le coin de son bureau, avec son chien à ses pieds, devant son clavier, en train de commencer l’écriture de Strange Adventures #2, se posant la question : “Bon, dans quelques mois, mon petit plasticbus, le revieweur le plus influent de la galaxie, va devoir faire la mini-review de ce numéro, qu’est-ce que je peux faire pour lui faire perdre toute objectivité ? Je sais : on va commencer par une petite citation d’un obscur traité de Kierkegaard ! Puis je vais mettre des petites trivia partout, entre ça et Doc Shaner,  il ne saura pas résister !”. Et il a eu raison. 

Je suis très client de l’approche de l’ami Tom. Bien sûr, on est dans du Tom King très classique, avec une double narration parallèle dont il a le secret. Ses effets ne font plus autant mouche qu’avant, et il est enfermé dans ses tropes d’écritures. Mais sans doute le confinement m’a permis de faire le deuil de l’idée que King allait se renouveler, pour apprécier un peu mieux ses oeuvres en tant que tel. Et ici, on reste sur une bonne écriture et un pari osé, à savoir utiliser ce deuxième numéro comme une exploration intérieure de Mr Terrific, pour mieux mettre en valeurs ses différences entre les deux héros.

A travers cela, King nous parle du rapport à la conscience et à la vérité, de la connaissance du monde et des autres, et continue à creuser sensiblement la tension entre objectif et subjectif. Si vous n’appréciez pas l’auteur, il ne va pas vous convaincre davantage. Mais les clients habituels dans mon genre seront sans doute séduits. A côté de ça, Gerads et Shaner continuent se s’alterner au sein d’une même planche, se divisant ici toujours entre le présent de l’histoire pour Mitch et les flash-backs pour Evan. Leurs styles continuent de se marier à merveille pour accentuer d’un côté l’aspect réaliste et introspectif, avec beaucoup de plans rapprochés, et de l’autre l’ampleur des flash-backs colorés tendant vers l’esthétique positif à la Silver Age.

King continue de sortir ses artistes de son tic du gaufrier pour leur donner plus d’espace, et c’est un grand bond en avant. Strange Adventures continue d’être une lecture prometteuse qu’on continuera de suivre avec attention.

– myplasticbus

LES VALEURS SURES

Highlights de la semaine #84 (Rebirth) 2

Batman – The Adventures Continue #6

Collection : Digital First

Scénario : Paul Dini, Alan Burnett

Dessins : Ty Templeton

Le côté « série pour vendre des jouets » est bien là, Même si l’on a une équipe créative qui a créé de pures histoires dans l’univers de Batman : TAS. Il faut dire qu’ils n’ont pas forcément la place pour, et le découpage et le style des Digital First nuit au talent de Templeton. Et pourtant, j’y retrouve une ambiance qui m’est chère, le tout reste divertissant et le fait d’introduire de nouveaux personnages m’attire.

On ne réinvente pas Deathstroke, mais le fait de le voir dans cet univers est vraiment cool, même pour du fan service. La présence de Jason Todd en fil rouge est aussi très intrigante, et cette fois, les auteurs prennent leur temps pour ce qui est une part importante de la vie de Bruce Wayne. Bref, je prends un vrai plaisir à lire ça, mais il ne faut pas à s’attendre à la même qualité qu’à l’époque, et c’est très dispensable si vous n’êtes pas attachée à la série animée.

– Sledgy7

LES DECEPTIONS

Highlights de la semaine #84 (Rebirth) 3

Batman and the Outsiders #13

Collection : Rebirth

Scénario : Bryan Hill

Dessins : Gleb Melnikov

Cassandra me manque. Et avec les actualités récentes la concernant, une partie de mon cerveau s’est dit que reprendre Batman and The Outsiders était une bonne idée. Erreur ! Bien que la lecture n’ait pas été horriblement déplaisante, ce numéro a énormément de défauts. En premier lieu, la caractérisation des personnages est complètement à côté de la plaque. Duke et Cassandra, les enfants de la bande, sont vraiment abrutis et se laissent manipuler par le premier venu. Batman est toujours aussi mystérieux avec ses alliés (il faudra qu’il comprenne un jour que c’est une mauvaise idée de cacher des choses) et le leader de l’équipe, Black Lightning, préfère se faire charcuter le corps que d’utiliser sa tête ou les autres membres de son équipe (qui n’ont rien d’outsiders d’ailleurs).

On sent que le scénario passe en force à tous points de vue. Scénario, d’ailleurs, très peu inspiré et déjà vu et revu. Cependant, la lecture reste facile, aidée par des dessins de qualité. Mon quota de Orphan étant assouvi, je peux enfin retourner à de la qualité…

– Justafrogg

Highlights de la semaine #84 (Rebirth) 4

Nightwing Annual #3

Collection : Rebirth

Scénario : Dan Jurgens

Dessins : Inaki Miranda

Ça se passe juste après que Ric se soit libéré de l’emprise de la cour des Hiboux et qu’il a affronté puis sauvé Condor. Ensuite on part sur une histoire racontée qui se passe avant. En gros rien de bien intéressant dans cet Annual. Et en plus, on se paye une nouvelle fois un soucis avec le traitement sexuel de Nightwing avec une main au cul non consentie… autant dire que ça ne passe pas du tout. Qu’importe la victime de ce genre de geste, c’est tout sauf amusant.

C’était dispensable. En fait, ça n’apporte absolument rien et c’est pas super divertissant.

– James Edge Grayson

Highlights de la semaine #84 (Rebirth) 5

Superman #22

Scénario : Brian M Bendis

Dessins : Kevin Maguire

On touche le point où je commence à me poser franchement la question s’il y a encore des choses à sauver dans le Superman de Bendis. Je sais, vous allez me dire que j’en ai pris du temps… mais là, on touche vraiment le fond. Il n’y a plus aucune logique nul part. Les personnages réagissent tous à côté et ne sont que les pantins d’une trame de fond absolument inintéressante. On savait déjà combien Bendis ne savait pas du tout écrire Loïs, mais il creuse encore plus vers une abysse de mauvaise caractérisation sur la journaliste, qu’on pensait difficilement imaginable.

Cette conclusion d’arc est une horreur qui n’a aucun sens, remplie d’incohérences et de plot holes. Bendis a parfois de bonnes idées, mais il les met en place de manière tellement paresseuse et bancale que ça en devient impardonnable. Peut-être que Bendis aurait besoin de comics avec un nombre de pages plus important pour développer ses idées ? Mais ne les remplirait-il pas alors par du vide et des dialogues interminables, comme dans ce numéro ? Allez savoir. En tout cas, moi, je fatigue.

– myplasticbus

Highlights de la semaine #84 (Rebirth) 6

Young Justice #15

Scénario : Brian M Bendis, David F. Walker

Dessins : John Timms, Scott Godlewski

C’est (enfin) une fin d’arc pour Young Justice et nous avons enfin des répon… Pardon ? Comment ça toutes ces réponses on les connaissait déjà ? *balance ses notes*

Eh oui rien de nouveau dans ce quinzième numéro, l’écriture de Bendis est toujours aussi fatigante, la révélation autour de la mémoire perdue de l’équipe était une évidence (sans blague c’était à cause d’une Crisis, qui l’eut cru ?), mais c’est plutôt jolie. Quant à l’équipe on ne croit jamais vraiment à l’amitié que Bendis essaie de dépeindre entre tous les membres parce qu’en quinze numéros ils n’ont jamais réellement interagit ensemble. Enfin l’idée d’avoir un roster géant pour la Young Justice est plutôt sympa, mais quand on sait qu’il n’arrive déjà pas à gérer sa Legion difficile d’être enthousiaste. 

Pourquoi je continue à lire ça moi en fait ?

– Claygan