On se retrouve comme chaque semaine pour les Highlights, le bilan de nos lectures hebdomadaires chez DC Comics, avec en l’occurrence les sorties du 10 juin 2020. N’hésitez pas à partager les vôtres !

LES VALEURS SURES

Highlights de la semaine #83 (Rebirth) 1

Amethyst #3

Collection : Rebirth

Scénario : Amy Reeder

Dessins : Amy Reeder

La princesse et son acolyte continuent leur chemin dans l’espoir de trouver des alliés pour sauver le peuple du royaume Amethyst. C’est ainsi  qu’un nouveau compagnon se joint à eux. Ce troisième numéro est sympathique à suivre sans plus. On n’apprend pas grand-chose sinon que l’héroïne est toujours une véritable peste hautaine. L’auteur met (un peu trop ?) l’accent sur ce caractère qui jouera certainement un rôle majeure dans la suite de la série. On sent arriver le « je vais devoir changer pour triompher ». Mais si le scénario est très classique, on prend toujours du plaisir à suivre ces aventures, avec des dialogues bien écrits, qui peuvent plaire au plus jeunes comme aux plus grands.

– Justafrogg

Highlights de la semaine #83 (Rebirth) 2

Batman Secret Files #3

Collection : Rebirth

Scénario : Vita Ayala, Phillip kennedy Johnson, Mariko Tamaki, Dan Watters, James Tynion IV

Dessins : Andie Tong, Victor Ibanez, Riley Rossmo, John Paul Leon, Sumit Kumar

J’ai toujours du mal avec ce genre de numéro anthologique. Souvent, les auteurs n’ont pas le temps de développer les personnages ou thèmes qu’ils abordent. C’est encore le cas ici. Secret Files nous présente cinq histoires courtes. Certaines sont purement décoratives et ne présente pas de grand intérêt. Certaines tentent de passer un message plus ou moins subtil. Le grand intérêt de ce type de numéro ce ne sont pas les histoires, ce sont les équipes créatives.

En donnant des pages à des auteurs et artistes en début de carrière, DC nous fait découvrir la richesse de ces derniers. Avec autant de styles différents,il faut plutôt voir ce comics comme un artbook (au niveau des dessins comme de l’écriture). Il est malheureusement dommage de devoir insérer un récit de James Tynion IV, lié à la continuité, qui n’a rien à faire ici si ce n’est vendre plus de numéros. Si vous souhaitez découvrir de nouveaux talents, cette lecture est recommandée. Si vous voulez juste de bonnes histoires sur le Chevalier Noir, passez votre chemin.

– Justafrogg

Highlights de la semaine #83 (Rebirth) 3

Justice League #46

Collection : Rebirth

Scénario : Robert Venditti

Dessins : Xermanico, Robson Rocha

Vous voyez de quoi je parle en évoquant un repas de famille du dimanche, un peu lourd et pas très digeste, mais finalement assez sympa ? C’est le sentiment que m’évoque ce dernier numéro de la Justice League de Venditti : un boeuf bourguignon correct avec des patates trop cuites. Comme d’habitude, rien d’exceptionnel dans tout ça : c’est suffisamment efficace pour divertir, porté sur l’action avec des dessins plutôt pas mauvais de la part de Xermanico comme de Rocha.

La petite valeur ajoutée est la place donnée à Wonder Woman dans ce récit, qui fait très plaisir. Elle est à la maison, entourée par ses sœurs amazones hostiles, et prend le bâton de leader de la Justice League face à elles. Elle anticipe les mouvements des ennemies, elle coordonne, pose la stratégie, lance l’attaque. Nous avons malheureusement rarement l’occasion de voir l’héroïne autant en charge de l’équipe, et en toute sincérité, ça fait plaisir à lire. Nous sommes bien sûr dans un numéro fill-in d’un arc fill-in dans un run globalement fill-in aussi. Je doute que quelque chose de substantiel en sorte. On ne se rappellera pas du run de Venditti comme celui de Morrison ou Waid, ni même celui de Joe Kelly. Mais c’est suffisamment divertissant pour passer un bon moment.

– myplasticbus

LES DECEPTIONS

Highlights de la semaine #83 (Rebirth) 4

Legion of Super-Heroes #6

Collection : Rebirth

Scénario : Brian M Bendis

Dessins : Ryan Sook

C’est un vrai bordel. Sur la Terre du 31e siècle, une attaque est en cours et la Legion doit réagir. C’est donc un esprit d’agitation et d’urgence qui doit dominer ce numéro… pourtant plus que jamais décompressé, même pour du Bendis. A aucun moment on ne parvient à ressentir l’urgence, tellement tout part dans tous les sens de façon bordélique et foutraque. Chaque personnage doit apparaître, dire sa réplique, et aucun ne parvient à laisser son empreinte. Bendis ne parvient définitivement pas à gérer son cast très étendu. Surtout quand on nous promet de nouveaux membres de la Legion sur la couverture, qui apparaissent au mieux superficiellement, au pire pas du tout.

Ryan Sook s’en sort une fois de plus très bien, mais après 6 numéros, son talent de dessinateur ne suffit plus à supporter la série comme dans les premiers numéros. Surtout lorsque Bendis offre au dessinateur un maximum de double-pages, qui sont peut-être jolies et bien colorisées, mais qui accentuent encore plus le sentiment de décompression du numéro. Ajoutons à cela une conclusion décevante au possible, alors que l’arc autour du trident d’Aquaman (déjà pas très intéressant) se résout en faisant un gros flop. J’aimerais vraiment aimer la Legion, en bon fanboy. Mais dans les circonstances actuelles, je commence principalement à me faire du mal en lisant cette série, qui peine à améliorer son niveau de façon durable.

– myplasticbus

Highlights de la semaine #83 (Rebirth) 5

Nightwing #71

Collection : Rebirth

Scénario : Dan Jurgens

Dessins : Ronan Cliquet

Souvenez-vous, Grayson avait pris une balle dans la tête et perdu la mémoire , c’était genre irréversible parce qu’on n’est pas du tout dans un univers où technologie et magie existent et peuvent résoudre ce genre de soucis. Mais le plus grand détective a confié son protégé à un médecin bossant pour les Hiboux et ce dit médecin a effacé la mémoire de Grayson pour y implanter de faux souvenirs de Cobb son grand-père. Mais Grayson s’en est écarté et possède les deux vies en mémoire. Bah Joker débarque, récupère le truc voodoo pour faire pareil. Et il s’implante dans la mémoire de Grayson. Hyper original.

Jurgens a donc, comme deviné depuis qu’il a repris le titre, tiré sur la corde pour le prochain évent, les plans de DC ont fini par dire que cet évent c’est Joker War. Nous y sommes. Donc nous allons manger notre pain noir jusqu’à septembre. Nous sommes joie que cette idée farfelue et mal conçue fut étirée sur trop d’années… mais sinon les dessins sont cools.

– James Edge Grayson

Highlights de la semaine #83 (Rebirth) 6

Batman #92

Scénario : James Tynion IV

Dessins : Guillem March

Après un long moment sans numéros de Batman à nous mettre sous la dent, voilà le retour du chevalier noir pour la suite de l’arc Their Dark Designs, qui commence à être un peu trop long. Pour tout vous dire, j’ai du relire les numéros précédents car après plusieurs mois sans Batman, je ne me rappelais plus de grand chose de l’intrigue dense de Tynion IV… Très honnêtement, il serait abusif de ma part de dire que le numéro est complètement mauvais. Sur le fond, l’histoire reste intéressante, même si elle devient trop longue. Il y a un côté assez jouissif de voir le Riddler se faire balader par Batman. Néanmoins, le retour déçoit. Le dessin de Guillem March rend assez bien sur les environnements et les détails, mais déçoit sur l’expressivité des personnages féminins. Les scènes entre Harley et Catwoman sont assez pauvres, avec les mêmes expressions faciales qui ne fonctionnent pas bien (sans parler d’une tendance à orienter les points de vue sur leurs fesses, mais je sais que c’est important pour certains de se rincer l’œil en lisant des comics).

Le numéro introduit aussi officiellement le personnage de Punchline, la nouvelle partenaire du Joker, qui manque pour le coup cruellement de punch. Je sais que beaucoup l’attendaient avec impatience comme la nouvelle Harley, mais pour l’instant, elle reste assez terne et demande à faire ses preuves. Mais bon, au moins ça fera fonctionner la spéculation sur le #92 dans les comic-shops qui ont bien besoin de booster leurs ventes… En outre, voilà encore un numéro avec plusieurs coquilles orthographiques ou grammaticales… ce qui est assez décevant pour un numéro qui a mis 3 mois à sortir ! Batman #92 se pose donc comme une petite déception, à l’image du travail global de Tynion IV sur le titre, pour lequel il devra encore faire ses preuves.

– myplasticbus

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.