Puisque DC Comics a repris un rythme de publication, certes toujours réduit, l’équipe de DC Planet reprend également les Highlights de la semaine, où nous regroupons des critiques brèves des sorties hebdomadaires, en l’occurrence des 19 et 26 mai.

Et vous, quel est votre bilan de lecture ?

LES COUPS DE CŒUR

Highlights de la semaine #81 (Rebirth) 1

The Low Low Woods #5

Collection : Hill House

Scénario : Carmen Maria Machado

Dessins : Dani

Après plusieurs mois d’abstinence forcée, j’avais presque oublié le bonheur que c’est de lire un très bon comics. The Low Low Woods est de ces œuvres qui, sous couvert d’une intrigue sympathique et mystérieuse, se permet de traiter des thèmes forts et souvent tabous. On découvre ici l’histoire d’une femme. Une enfant plutôt. Enlevée, violée. Qui tente simplement de vivre dans un monde dominé par des hommes inhumains. Un monde fantastique certes, mais où chaque événement, où chaque chose a une étrange connotation réaliste et malheureusement actuelle.

Tout cela est largement mis en avant par la narration qui place le lecteur dans le même état d’esprit que l’héroïne, ce qui permet de vivre ces pages avec une émotion énorme et réelle. Malgré cela, le titre n’est pas lourd, au contraire. Et les éléments scénaristiques se mettent enfin en place. Tout ce qui restait en suspens est expliqué de très belle façon. Tout est en place pour un final qui sera, on l’espère au niveau de ce numéro qui restera marqué dans ma mémoire pendant très longtemps.

– Justafrogg

LES VALEURS SURES

Highlights de la semaine #81 (Rebirth) 2

Basketful of Heads #7

Collection : Hill House

Scénario : Joe Hill

Dessins : Leomacs

Ce dernier numéro de la série de Joe Hill a bien frôlé la partie déception. Il faut dire qu’après deux mois d’arrêt c’est un peu compliqué de reprendre. Surtout quand déjà Basketful of Heads souffrait de son format épisodique. Celle-ci sera donc sans doute bien meilleure à lire au format tpb. Mais il en reste que ce final est plutôt satisfaisant en soi. Du côté des dessins c’est toujours un excellent travail de découpage et de qualité graphique de la part de Leomacs. Quand au scénario Hill nous offre un bon final, même si on aurait pu espérer une conclusion plus explosive. Mais cette façon qu’a eu le scénariste de renverser totalement les codes du slasher, en faisant de la tueuse, la final girl est vraiment sympa.

En somme pas un final, ni une série parfaite, mais le tout est tout à fait satisfaisant.

– Claygan

Highlights de la semaine #81 (Rebirth) 3

Suicide Squad #5

Collection : Rebirth

Scénario : Tom Taylor

Dessins : Bruno Redondo

Encore un numéro vraiment solide de la relance de la Suicide Squad. L’intrigue avance et s’engage dans une direction à laquelle je ne m’attendais vraiment pas et ça fait plaisir. Bien qu’un certain élément risque de beaucoup faire parler. Qui plus est le titre ne dément pas sa promesse de ne pas prendre de gants qu’en à l’avenir de ses personnages. La mort semble les attendre à chaque page. Enfin on a toujours un vraiment bon travail de part de Bruno Redondo. Celui-ci se permet d’utiliser le logo du feu Comics Code Authority pour mettre en scène un certain passage et c’est excellent. La Suicide Squad de Tom Taylor est toujours une valeur sûre et cela fait plaisir.

– Claygan

Highlights de la semaine #81 (Rebirth) 4

The Dollhouse Family #6

Collection : Hill House

Scénario : Mike Carey

Dessins : Peter Gross

Et c’est la conclusion pour la nouvelle série de Carey et Gross ! The Dollhouse Family sera restée une série solide de bout en bout et ce dernier numéro très typé horreur cosmique ne viendra pas dire le contraire. Ce numéro 6 est assez satisfaisant en terme de conclusion, tout en offrant des pistes pour une potentielle suite. The Dollhouse Family n’est peut-être pas aussi qualitative que The Unwritten du même duo, mais cela restera un excellent titre de Hill House Comics.

– Justafrogg

Highlights de la semaine #81 (Rebirth) 5

The Terrifics #27

Collection : Rebirth

Scénario : Gene Luen Yang

Dessins : Sergio Davila

La série bat de l’aile depuis un moment avec une légère remontée depuis la fin de Year of the Villain, mais si on atteint pas le niveau de ses débuts avec Jeff Lemire, The Terrifics #27 propose un concept très intéressant. On nous présente le T-Council, un groupe des gros cerveaux piochés dans tous les pans de l’univers DC. Le bon côté des comics mainstream, c’est que tu peux assumer que les lecteurs connaissent les personnages et l’auteur n’a donc pas besoin de les présenter plus que ça et tout de suite passer à quelques interactions divertissantes entre Atom, Blue Beetle, Man-Bat ou encore Tom Strong et sa fille.

La présence de Silas Stone est discutable, mais il sert à développer le côté scientifique humaniste de Mr.Terrific opposé à sa vision plus dure de la chose (personne ne l’aime de toute façon, autant le faire passer pour un parfait enfoiré). Les messages et la résolution sont gros comme des maisons, mais c’est bon enfant et agréable, on aimerait évidemment en voir plus de ce T-Council, alors qu’il ne reste que quelques numéros au titre survivant (et le meilleur) du New Age of DC Heroes.

– Sledgy7

LES DECEPTIONS

Highlights de la semaine #81 (Rebirth) 6

DCeased : Unkillables #3

Collection : Rebirth

Scénario : Tom Taylor

Dessins : Karl Mostert

On commence à connaître la formule Taylor : de l’action, des têtes qui sautent, des retournements de situations sortis de nulle part et une épée de Damoclès qui pèse sur la tête de chaque protagoniste. Ce troisième et dernier numéro de DCeased Unkillables ne déroge pas à la règle. Et ça en devient lassant. La cohérence du récit est complètement éclipsée par la surenchère d’action et de violence du numéro pour un final très peu inspiré. C’est également le cas des dessins de Mostert qui, au mieux, négligent les décors, au pire, défigurent les personnages. Cependant la narration est fluide, efficace et plaira très certainement aux adeptes de l’auteur.

Au final, ce spin-off est très largement dispensable et on aurait souhaité un peu plus de profondeur et d’intérêt pour la caractérisation des protagonistes et pour le scénario. Mais cela était peut-être trop demander à un titre qui semble n’être là que pour exploiter encore le porte-monnaie des lecteurs en mal de gros blockbusters qui tâchent.

– Justafrogg

highlights dceased

DCeased : Hope at World’s End #1

Collection : Rebirth

Scénario : Tom Taylor

Dessins : Dustin Nguyen

Comme pour le précèdent spin-off (Unkillables), on retrace les mêmes événements que dans la série originale sous le point de vue de personnages différents. Et c’est au tour de Jimmy Olsen de subir les affres de l’invasion zombie. On en apprend très peu dans ce premier numéro où la remise en contexte monopolise quasiment toute l’attention. Seules les dernières pages nous proposent quelque chose de différent afin de nous teaser la suite de la série.

Au programme, œil crevé et bataille dantesque entre super-héros et super-vilains zombifiés. Taylor ne semble donc pas vouloir sortir de sa zone de confort et semble nous servir encore et toujours sa soupe d’action décérébrée. Côté illustration, on a déjà vu beaucoup mieux venant de Dustin Nguyen, certainement limité par le format imposé par une sortie digitale. Mais son travail ici reste tout de même très correct sur la majorité des planches.

– Myplasticbus

Brèves and the Blue

Books of Magic #19 (David Barnett, Tom Fowler) : Le nouveau méchant empêche notre héros de pécho une meuf. Devinez qui va mourir prochainement sous les coups d’un tournevis ? 

He-Man and the Masters of the Mulitverse #6 (Tim Seeley, Tom Derenick) : On ne va pas se mentir, vous savez à quoi vous attendre, mais l’auteur pousse le délire assez loin et la fin de cette série est un beau cadeau fait aux fans. 

Teen Titans #41 (Adam Glass, Tommy Thompson, Eduardo Pansica) : Here we go again, pour la trentième fois de la série, Damian fait de la merde et perd la confiance des autres… Le personnage évoluera peut être un jour, mais pas maintenant.  

Flash #754 (Joshua Williamson, Rafa Sandoval) : Ouais, je sais que c’est pas ouf, mais les team-up Flash/Reverse-Flash, j’aime bien, que voulez-vous… Par contre, la fusion de Spawn et Darkseid en méchant, c’est discutable.

1 COMMENT

  1. Pour ma part c’est un bilan « meh » pour ces deux semaines.
    A part un numéro que j’ai vraiment adoré (Le numéro 5 de Suicide Squad, très étonné de l’avancé du scénario, j’aurai pensé que Taylor aurait pris son temps, et aussi très surpris par l’arrivé d’un certain perso auquel je m’attendais. Mais je me dis qu’il y a anguille sous roche et je serais pas étonné que ça soit un super-vilains qui a pris l’apparence de ce perso)
    Le reste des séries ça varie entre le cool et le bof. ça sent qu’on arrive en fin d’un cycle pour les publications DC, il va falloir attendre le futur relaunch pour re-dynamiser tous ça.

    Très content de revoir le retour de cet chronique en tous cas. Vu vos critiques positifs pour la Joe Hill House faudrait que je m’intéresse aux titres un jour

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.