Alors que le tournage de The Batman est toujours suspendu ses interprètes se sont laissé aller à quelques confidences. Andy Serkis, Robert Pattinson, Collin Farrel, Jeffrey Wright et Zoe Kravitz nous parlent donc du film.

Andy Serkis parle de son rôle dans The Batman

En effet cela fait maintenant plus de deux mois que le tournage de The Batman est totalement arrêté à cause de la crise du Covid-19. Malgré cette longue période frustrante, une bonne partie des interprètes nous parlent du film, de son ton, de l’héritage des anciens Batman

Premièrement c’est Andy Serkis, interprète d’Alfred dans le film de Matt Reeves qui nous explique que ce Batman devrait être plus sombre et ténébreux que les précédents. Néanmoins, il ne faut pas s’attendre simplement à du sombre, en effet l’acteur ajoute :

Cela traite vraiment de l’attache émotionnelle entre Alfred et Bruce. C’est vraiment au cœur de l’histoire. Et c’est vraiment un script magnifique que Matt a écrit.

De plus il parle aussi des comparaisons inévitables avec son prédécésseur Michael Caine :

Il [Caine] était fantastique. Son Alfred est légendaire, je ne pourrais pas faire ça franchement.

Il relie ensuite le rôle aux personnages de Shakespeare que l’on doit constamment réinventer et se réapproprier.

Il conclue par :

Mais ça va être un film magnifique.

Robert Pattinson et le poids du rôle

Robert Pattinson s’est lui aussi exprimé, lors d’une hallucinante interview pour GQ, sur ce poids que représente toutes ces différentes versions de Batman.

Je crois que parfois, les mauvais côtés, auxquels j’ai vraiment réfléchi, ressemblent plutôt à des avantages. J’aime plutôt le fait qu’il y ait de très, très, très bonnes versions du personnage, qui semblent faire autorité, mais je pensais au fait qu’il y avait plusieurs interprétations qui peuvent faire autorité avec le personnage. Je regardais le making-of de Batman & Robin l’autre jour. Et même à ce moment-là George Clooney disait qu’il avait peur du fait que c’était terminé, qu’une grande partie des choses que l’on devrait faire avec ce personnage ont déjà été faites. Et ça c’était en 96, 97 ?

Il continue sur le sujet des anciennes incarnations du personnage :

Puis il y a eu celui de Christian Bale et celui de Ben Affleck. Puis j’ai pensé que c’était fun que beaucoup de choses aient déjà été faites. Où est mon ouverture ? Vous avez vu cette version plus LÉGÈRE, une version plus désabusée, une version plus animale. Et le mélange de tout ça devient plutôt satisfaisant, on se demande : Où est mon ouverture ?

Il ajoute qu’il aime cette pression apporté par l’héritage que représente le personnage de Batman, cumulé aux attentes des fans.

Colin Farrel et son Pingouin

Colin Farrel interprète du Pingouin qui s’était montré assez discret jusqu’ici a aussi fait part de ses impressions concernant le film et son rôle. Il nous explique qu’il a découvert Batman avec la série d’Adam West et qu’ensuite il a été très fan des films de Burton. De plus il explique qu’il n’occupera pas un rôle massif dans le film, mais qu’il aura tout de même quelques scènes savoureuses. Il émet aussi son excitation à la vue de faire partie de cet univers et son impatience de reprendre le tournage.

Jeffrey Wright nous parle de Batman

Ensuite c’est à l’interprète de Jim Gordon, Jeffrey Wright, de nous parler de cette réinvention de l’univers de Batman. Réinvention qu’il définit comme la prochaine évolution de la Chauve-souris et de Gotham.

C’est la prochaine évolution de Gotham. Donc je travaille à partir des décors que Matt [Reeves] me fournit et aussi à partir de ce que Robert [Pattinson] fait. Nous essayons ensemble de créer quelque chose qui nous appartient, mais qui est aussi Batman.

Il ajoute aussi que Bruce a créer la plus badass des muscle cars, ce qui tendrait à confirmer que dans ce film Bruce s’occupera lui-même de ses gadgets, véhicules. Tout en disant bien que l’histoire est ancrée à Gotham, mais aussi dans l’Americana, c’est à dire la culture américaine.

Zoé Kravitz et la reprise du tournage

Enfin, Zoe Kravitz, qui jouera Catwoman, explique que tous les jours elle espère se réveiller avec un email ou un coup de fil disant “On est prêt”. Mais quand est-ce que ça pourrait arriver est toujours flou.

Elle ajoute que le problème est que la distanciations sociale sur ce type de tournage est quasiment impossible :

Tu as des gens qui te touchent le visage, le corps toute la journée. J’ai besoin d’aide pour entrer dans le catsuit (note : le costume de chat était une traduction hasardeuse, autant laisser l’anglais) Je ne peux pas le faire toute seule. J’ai sans doute été plus Touchée que pour tout autre rôle, seulement à cause des costumes, les combats et tout ça.

Aujourd’hui nous n’avons toujours pas de date de reprise pour le tournage de The Batman. Les productions de films et de séries peuvent reprendre en Angleterre, mais seulement si elles respectent scrupuleusement les mesures de distanciations sociales, c’est à dire au moins deux mètres entre chaque personnes. Ce qui, surtout pour un film Batman, est assez complexe.

The Batman a été repoussé et sortira le 1er octobre aux Etats-Unis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.