Introduction

1. Mort et renaissance d’une franchise

2. J.J. Abrams : personnification du projet

3. Anatomie d’un révisionnisme

4. Développement et premiers problèmes

5. La phase de casting

6. Crépuscule du premier vol

7. De Flyby à Returns

3. Anatomie d’un révisionnisme

Officiellement, Abrams rendra deux versions de son script à la Warner. La première en juillet 2002 et la seconde en octobre 2003. Il est certain qu’entre ces deux dates, relativement espacées, l’auteur a effectué d’autres réécritures, sans que celles-ci ne soient comptabilisées autrement que comme des retouches. Si la trame générale est la même, des différences majeures sont à noter.

L’histoire est dans les deux cas celle des origines de Kal-El. Prince de Krypton, il n’est qu’un bébé lorsque son père l’envoie sur Terre pour le protéger de son oncle, Kata-Zor, qui vient de renverser le monarque pour établir une dictature militaire. Adopté par les Kent, Clark grandit à Smallville et découvre progressivement ses pouvoirs avec horreur. Mal à l’aise en société, il se sent aliéné. À l’université de Metropolis, il fait la rencontre de Lois Lane dont il tombe amoureux. Par cette rencontre, il se découvre une passion, le journalisme, et en fait son métier. Les deux sont ensuite recrutés par le Daily Planet. Très tôt, Clark aurait appris ses origines ; son costume bleu aurait été fait d’un tissu intelligent, contenu dans le vaisseau l’ayant amené sur Terre. Il ne le revêt pour la première fois que pour sauver l’avion Air Force One, à bord duquel se trouve Lois, d’un crash certain. À partir de là, il devient Superman et est rapidement confronté à des soldats kryptoniens, envoyés par Kata-Zor qui craint que son neveu ne soit le fameux élu d’une prophétie légendaire.

Dossier - Retour sur Superman Flyby 1
(De gauche à droite : concept art de Kata-Zor, concept art de Ty-Zor, story-board de l’affrontement Superman/Ty-Zor à Metropolis)

À la lecture de ce bref synopsis, un élément de taille apparaît : l’absence de la destruction de Krypton, remplacée par une guerre civile cosmique. Jor-El et son épouse Lara sont ainsi vivants pendant une large portion du scénario, prisonnier pour le premier, en fuite pour la seconde. La narration alterne ainsi entre des séquences se déroulant sur Terre et d’autres sur Krypton. L’autre élément qui participe à la nature révisionniste de cette approche de Superman est le rôle de Lex Luthor. S’il n’a jusqu’alors pas été mentionné, il est un personnage secondaire qui traverse ces deux versions et est, dans la première d’entre elles, un agent de la CIA obsédé par les ovnis. Le dernier tiers du film aurait dévoilé que cette occupation n’était qu’une couverture et que Luthor était en réalité un agent kryptonien ! Il aurait alors affronté Superman dans un combat titanesque.

La deuxième version du scénario d’octobre 2003 corrige le tir sur ces deux éléments. Si Krypton n’est pas entièrement détruite, une large portion de la planète disparaît néanmoins dans une catastrophe et c’est bien la prémisse d’une fin proche qui pousse Jor-El à envoyer son fils au loin. Luthor n’est plus un extra-terrestre mais bien un humain qui découvre le vaisseau de Kal-El juste après le passage de Kent ; flairant une opportunité, il aurait alors récupéré l’engin pour revendre certaines pièces détachées et en utiliser d’autres, construisant à partir de là un empire financier. Par sa nature de businessman, cette itération rappelle celle de Gene Hackman. À la fin de ce script, il aurait cependant été au contact d’un cadavre kryptonien émettant des radiations. Celles-ci le transforment, annonçant une suite où Luthor aurait effectivement eu des super-pouvoirs.

Dossier - Retour sur Superman Flyby 2
(À gauche, concept art des montagnes kryptoniennes où la reine Lara se réfugie ; à droite, storyboard du combat entre Superman et Ty-Zor)

D’autres libertés sont également prises par le scénariste avec le canon, même si certaines ont été depuis réutilisées. Plus qu’un simple tissu intelligent, le costume de Superman aurait été une forme de liquide, semblable au Symbiote de l’univers de Spider-Man, expliquant qu’il puisse s’adapter à la taille de son porteur. Nous ne sommes pas si loin des origines New 52 de la tenue du héros. Jimmy Olsen aurait été un personnage maniéré voire efféminé, son homosexualité étant sous-entendue au fil de l’histoire. Loin d’ignorer où atterrirait son fils, Jor-El aurait non seulement prévu l’arrivée au Kansas, mais s’y serait lui-même rendu plusieurs années avant, afin de savoir si ce monde était adapté à son fils. Un élément ensuite vu dans la série Smallville. Enfin, les lunettes de Clark Kent auraient été équipées de filtres pour lui permettre de contrôler sa super-vision.

Outre ces éléments narratifs polémiques, le scénario impliquait de larges scènes d’action, qu’il s’agisse de la guerre civile kryptonienne, du sauvetage d’Air Force One ou de l’attaque de la Terre par les armées de Kata-Zor, dirigées par le fils de ce dernier, Ty-Zor. En plus de combats aériens l’opposant à Superman, qui les auraient amenés aux quatre coins du monde, Metropolis aurait été envahie par des robots de guerre kryptoniens, des Rouser, inspirés des mecha de la pop culture japonaise. Il ne s’agit là que d’un élément parmi d’autres du monde imaginé par Abrams, qui aurait disposé de sa propre langue et aurait été peuplé par plusieurs espèces. Des points cohabitant dans le script avec une approche plus terre à terre du quotidien de Clark. Les Kent auraient été des fermiers avec des difficultés financières, harcelés par un propriétaire terrien abusif. Une lecture se voulant proche des réalités socio-économiques du Kansas au XXIe siècle.

1 COMMENTAIRE

  1. Je ne savais pas que Matt Bomer avait été pressenti un temps pour faire Superman, mais ça ne m’étonne pas car je me suis fait la réflexion, en le voyant dans DOOM PATROL, qu’il ressemble beaucoup à Henry Cavill (la musculaire en moins) et qu’il a le visage parfait pour interpréter l’homme d’acier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.