En voiture pour 2015 dans 10 ans de DC, où semaine après semaine, nous revenons sur une année de news et de coulisses chez DC avec Claygan. Cette semaine, on replonge dans les gros changements de cette année pour notre éditeur fétiche.

Déménagement de DC de New York à Los Angeles 

Pendant des années, le siège historique de DC était au 1700 Broadway à Manhattan, là où se tourne le Ed Sullivan Show. New York est la ville où DC a brillé pendant depuis sa fondation par le Major Malcolm Wheeler. Dès 2011, peu après l’arrivée de Diane Nelson à la tête de DC Entertainment, il a été décidé de centraliser la majorité des opérations à Burbank, à l’exception du publishing. Ce qui est plutôt logique : pour gérer les propriétés cinéma et télévision de DC, mieux vaut être à Los Angeles qu’à New York. Seuls les comics restaient à New York, une ville historiquement liée à l’édition, notamment de comics. 

Fin 2013, Diane Nelson apprend la nouvelle à tout le monde : le publishing de DC part également rejoindre Burbank, dans le but de mettre en place une plus grande intégration à la maison mère. Surtout lorsque le travail se fait de plus en plus en synergie et en convergence (wink wink) avec les studios de la Warner. C’est donc à peu près la moitié du personnel qui déménage dans les locaux de DC Entertainment, à l’immeuble de la Pointe au 2900 W Alameda Ave, à quelques centaines de mètres du siège de Warner. Soit un staff d’environ 70 personnes qui ont fait leurs bagages pour le Soleil californien, laissant 77 autres à New York, ayant quitté l’entreprise pour de meilleures auspices. 

myplasticbus

10 ans de DC

WTF New 52 : Convergence  

Crisis on Infinite Earths fête ses 30 ans et DC va donc profiter de cette événement pour se lancer dans une énième refonte éditoriale avec cette fois l’initiative Convergence. Convergence est donc une mini-série qui se veut une célébration de Crisis on Infinite Earths, elle se compose de neuf numéros et est accompagnée d’une quarantaine de tie-ins. Convergence est co-écrit par Scott Lobdell et Jeff King, accompagnés d’une palanquée d’artistes différents. Cette mini-série met en scène le retour de Brainiac qui capture quarante villes et leurs habitants pour les placer sur une planète en dehors du temps et de l’espace. Ces villes viennent de différentes timelines, effacées par Flashpoint, ramenant des personnages qui avaient disparus avec les New 52.

Après cet événement toutes les séries reprennent leur numérotation à zéro, tandis que DiDio fait part de leur volonté de faire de cet après Convergence, l’équivalent du One Year Later de 2006. One Year Later qui se passait donc un an après les événements de Infinite Crisis

De plus Jeff King (ne le cherchez pas aujourd’hui il a disparu) confie qu’après le dernier numéro de Convergence tous les personnages DC ayant jamais existé pouvaient être utilisé par les scénaristes de chez DC. Tous les personnages sauf Telos, parce-que Telos n’intéresse absolument personne, ne l’oubliez pas c’est important. 

Claygan

10 ans de DC

DC You 

Après un déménagement en règle et un dernier event/crisis mis en place par l’équipe new-yorkaise, il est temps pour DC de partir sur de nouvelles bases. Et cette nouvelle base s’appelle DC You. Promue à coups de spots tv et de pubs dans dans les comics, DC You est essentiellement une relance éditoriale classique. Même si la continuité New 52 reste en place, son logo disparaît et un renouvellement de la gamme se met en place. L’objectif étant de diversifier la gamme, pour offrir à chaque segment de lecture quelque chose à trouver. DC espère ainsi renouveler le succès des titres supervisés par Mark Doyle, comme Grayson, Batgirl ou Gotham Academy, qui pourraient représenter une sorte de répétition générale. 

DC You débute alors avec plusieurs séries ongoing, autour desquelles gravitent plusieurs mini-séries. Si initialement, Dan DiDio avait promis 12 numéros pour tous les ongoing, très rapidement, certaines séries se vendent si mal que la promesse ne peut être tenue. C’est le cas pour Doomed ou Omega Men, qui sera fort heureusement poursuivie suite à une mobilisation incroyable des fans.

Mais globalement, même si aucune des séries DC You n’a véritablement révolutionné le genre, on se rappellera de quelques belles trouvailles. On peut penser notamment à Prez, Bizarro, Midnighter, Black Canary, Omega Men, Martian Manhunter ou même, dans une moindre mesure, We are Robin. Mais globalement, le gros raté de DC You sera les autres séries « classiques » de DC, qui perdent complètement la boule. Superman perd ses pouvoirs et parcourt le monde en moto à t-shirt. Batman devient un robot lapin. Wonder Woman est porté par les Finch pour l’une des périodes les plus sombres de son histoire. Hal Jordan devient un paria raté, déguisé en émo à capuche avec un gant de la volonté. Tout respire la catastrophe. Restent quelques ilôts, comme certaines séries chapeautées par Mark Doyle (comme Batgirl ou Catwoman) ou la Justice League de Johns qui prend de l’ampleur avec Darkseid War. A cause de ça, le sympathique relaunch de DC You a gardé sa mauvaise presse… mais méritait pourtant bien mieux. 

myplasticbus

10 ans de DC : 2015, premières tentatives de réinvention 1

Batman : Arkham Knight  

Quatre ans après la sortie de Batman Arkham City, Rocksteady revient avec Batman Arkham Knight qui doit marquer le chapitre final de leur trilogie. Avec ce jeu le studio britannique voulait pousser encore plus loin la liberté en proposant un élément que les fans attendaient depuis longtemps, la possibilité de se balader à bord de la batmobile. En effet dans ce dernier volet tout Gotham est explorable à bord du bolide. Cependant l’ironie est que visiblement le studio en a trop fait et la plainte la plus commune concernant le jeu est qu’il y a beaucoup trop de phases à bord du véhicule. Néanmoins ce n’est rien à côté de l’autre grosse polémique qui frappe le jeu à sa sortie. Le développement de la version PC de Batman Arkham Knight a été confié au studio Iron Galaxy et il s’avère que celle-ci est quasiment injouable pour une grande partie des joueurs. Devant les nombreuses plaintes que cela a entraîné les développeurs ont dû prendre une décision drastique et ont donc totalement suspendu les ventes du jeu et il faudra attendre octobre pour qu’il soit de nouveau mis en vente.

Au niveau de l’histoire, celle-ci se déroule peu de temps après les événements de Batman Arkham City, tandis que les vilains déferlent sur la ville de Gotham. Mais, en plus des visages bien connus, nous avons aussi l’arrivé d’un tout nouveau personnage, l’Arkham Knight. Celui-ci, qui n’est pas du tout Jason Todd, le studio le jure, veut se venger de Batman pour une raison inconnue. D’ailleurs ce scénario n’a pas été écrit par Paul Dini cette fois (et certains diront que cela se voit). 

– Claygan

10 ans de DC

A la semaine prochaine pour un nouveau 10 ans de DC !