En solidarité avec les libraires, dont l’activité est interdite pour ralentir la propagation du Covid-19, l’éditeur français Urban Comics annonce que les publications des titres prévus entre le 20 mars et le 20 avril sont reportées jusqu’à la réouverture des librairies.

Comment s’organisent les libraires ?

Cette nouvelle concerne donc un grand nombre des titres annoncés dans l’Urban News de mars et avril dont les quatre graphic novels de la nouvelle gamme Urban Link, Alan MOORE présente Swamp Thing 2, Last Knight On EarthYoung Justice ou encore Wonder Twins.

Urban reporte ses publications du 20/03 au 20/04: Comment s'organisent les libraires ? 1

En effet, avec les restrictions gouvernementales, les libraires et comics shop ne peuvent plus ouvrir et sont divisés entre le choix d’un arrêt total de leur activité ou celui de continuer partiellement avec un service de livraison.

Cette situation difficile est expliquée par Bulles en Stock à Amiens : « Dans le contexte actuel, il faut que nous nous soutenions. Nous demandons donc à tous les éditeurs, auteurs, libraires et autres commerces, de ne pas pratiquer de vente en ligne quel qu’il soit, de ne pas promouvoir leurs livres avec pour seul point de vente les grands site de ventes en ligne. Et de ce fait d’éviter la propagation du virus ! Que leur communication s’axe sur la solidarité en ce moment difficile. Nous avons tous et allons tous avoir des difficultés financière, une baisse de chiffre d’affaire etc.« 

A Lille, AstroCity Comic Shop a fait le choix de ne pas livrer, de même pour Comics Zone à Lyon, chez qui il est toujours possible de passer des commandes et pré-commandes, mais celles-ci seront expédiées seulement à la fin de la crise. « Aucune expédition pour le moment mais vous pouvez vous assurer d’avoir vos comics mis de côté en aidant un commerce indépendant.« 

Même si certains libraires renoncent à expédier leurs marchandises, d’autres, qui pratiquaient déjà le service de livraison, continuent puisque, à ce jour l’activité de livraison reste autorisée. À Paris, c’est le cas de Original Comics et Album Comics, tout aussi impactés par cette crise, mais dont les expéditions persistent « sauf contre-ordre gouvernemental« .

Evidemment, le maintien des livraisons va de pair avec la continuité du service exercé par La Poste, dont l’activité ne semble pas menacée, comme ne l’est pas non plus la livraison de repas à domicile.

Par conséquent, les consommateurs ont aussi un choix à faire et qui impactera véritablement l’industrie des livres et comics; attendre la réouverture des commerces habituels ou profiter de la livraison ?