C’est une petite révolution que le COVID-19 apporte dans la chronologie des médias américaines. En effet Birds of Prey sera disponible en VOD le 24 mars, 46 jours après sa sortie au cinéma.

Birds of Prey arrivera plus tôt dans les salons américains

En temps normal il faut attendre 74 jours après la sortie d’un film au cinéma, aux Etats-Unis, pour pouvoir l’acheter au format numérique, puis il faut attendre deux semaines de plus pour qu’il soit possible de le louer. Ce qui donne traditionnellement une fenêtre de 88 jours.

Néanmoins maintenant que le COVID-19 frappe durement le monde la plupart des grandes chaines de cinéma sont fermées aux Etats-Unis et cela pousse les studios à changer de stratégie. C’est comme ça que le film d’horreur d’Universal The Invisible Man, sorti il n’y a même pas un mois, va se retrouver dès vendredi disponible en VOD. Et ce sera donc la même chose pour Birds of Prey (via Collider) qui sera disponible dès mardi 24 mars au prix de 19.99$.

Ce changement n’est pas rien, car aujourd’hui les habitudes de consommations ont changé et l’idée d’avoir une sortie au cinéma et en VOD quasiment simultanée est dans les esprits depuis quelques temps. Entre payer un prix exorbitant pour des places de cinéma et pouvoir louer son film pour le prix de 19.99$ à la maison, beaucoup n’hésiteraient pas. A voir maintenant ce qu’il en sera par la suite. Dans tous les cas pour nous en France cela ne change absolument rien.

Birds of Prey, un dernier retour sur son box-office

Avant de terminer, c’est l’occasion de revenir brièvement sur le score de Birds of Prey au box-office. Le film cumule 84.1 millions de dollars aux Etats-Unis, tandis qu’en Europe il atteint les 114.3 millions, cela porte le tout à 198.4 millions de dollars. Le film devrait dépasser de peu les 200 millions de dollars dans les prochains jours, ceci grâce à sa sortie au Japon. Néanmoins maintenant nous pouvons le dire le film aura été un échec au box-office, le tout étant bien loin des 250 millions de dollars nécessaires pour rentabiliser son budget.