Nous en parlions hier et la chose se confirme, Birds of Prey réalise un démarrage très décevant avec seulement 81.3 millions de dollars dans le monde.

Birds of Prey confirme son démarrage décevant

En effet, pour son premier week-end aux Etats-Unis Birds of Prey ne parvient à récolter que 33.3 millions de dollars. Soit le pire démarrage de tous les films de l’univers cinématographique DC avec 20 millions de dollars de moins que Shazam!. Ces 33.3 millions sont donc très loin des premières projections qui voyait le film s’envoler vers des 45-50, voire même 60 millions de dollars.

A l’international ce n’est pas bien plus glorieux avec seulement 48 millions de dollars. Ce qui amène le film à un total de 81.3 millions de dollars dans le monde. Le film devrait dépasser les 200 millions de dollars en fin de carrière, mais les 250 millions sont déjà quasiment inatteignables. Ce qui nous donnerait un total, pour comparer à un autre film DC, proche du Green Lantern de 2011. Néanmoins, entendons-nous, même si Birds of Prey s’avère être une grosse déception, le film ne sera pas un flop. Son budget de 84.5 millions lui évitera cette appellation. Cependant, Warner va sans doute maintenant remettre en question ses plans pour le personnage.

Maintenant, il serait bon de se demander ce qu’il s’est passé. Pourquoi le film fait une performance aussi décevante ?  Surtout comparé à Suicide Squad qui avait amassé 746.8 millions de dollars. C’est d’autant plus étonnant quand on voit les bonnes critiques que le film accumule.

  • Le r-rated : cette classification pose déjà une énorme limitation, car cela disqualifie d’office le film d’une sortie en Chine. Alors, qu’on le sait bien, le pays joue aujourd’hui un rôle énorme dans le succès des films hollywoodiens. Qui plus est ce r-rated a participé à aliéner une partie du jeune public qui aurait pu aller le voir.
  • Le titre : Pourquoi ce choix de titre. Le fait de mettre en avant une équipe inconnue, au lieu d’Harley peut repousser les gens. Est-ce que si le film s’était nommé Harley Quinn and the Birds of Prey l’histoire aurait été différente ?
  • Harley Quinn : on peut se poser cette question. Nous savons que la version papier de Harley Quinn vend. Nous savons que les cosplays du personnage se sont fait légion après Suicide Squad. Néanmoins, est-ce que le personnage en lui même est si apprécié que ça du grand public ? On ne doit pas oublier que Suicide Squad profitait de la présence de Will Smith, dont le dernier film, r-rated lui aussi, est un franc succès. Alors, est-ce que Warner n’a pas surestimé le pouvoir d’attraction d’Harley Quinn ?

Et pour ceux maîtrisant un peu l’anglais, un article de Forbes sur ce sujet.