Mais ? Encore une plutôt bonne semaine chez DC ? On n’en prendrait presque l’habitude !

Pour être honnêtes,  les lectures du moment savent créer la surprise, on prend plaisir à lire et c’est très agréable comparé aux semaines où les lectures sont plus difficiles. Bien entendu tous les goûts sont dans la nature et vous pourrez ne pas trouver votre bonheur, mais on se doute qu’un titre ou deux vous plairont.

Et vous, quel est votre bilan de lecture ?

LES COUPS DE COEUR

highlights semaine #75

Dial H for Hero #11

Collection

Rebirth

Scénario

Sam Humphries

Dessins

Joe Quinones

 

Comme à son habitude, Dial H for Hero continue de briller à travers cet avant dernier numéro de la maxi-série. Ici, la narration passe de Miguel à Summer, suite aux événements du #10, nous permettant de mieux explorer son histoire personnelle, pour mieux la comprendre. La série de Sam Humphries continue d’offrir des hommages à quelques grands auteurs ou arcs de l’histoire des comics (on peut penser ici à Jeff Lemire, Jack Kirby, Captain Marvel ou La mort de Superman), et Quinones est toujours aussi fort pour l’imitation de style. Mais au-delà de ces gimmicks géniaux et jouissifs pour les fans de bande-dessinée au sens large, Dial H continue de séduire par sa capacité à offrir de l’émotion et un travail sur ces personnages attachants. Ce numéro ne fait pas exception à la règle, et parvient à construire un gros build-up pour la fin de série. Si Humphries et Quinones parviennent à bien gérer leur fin au prochain numéro, on pourra compter Dial H au rang des excellentes histoires de la décennie.

– Myplasticbus

LES VALEURS SURES

highlights semaine #75

Green Lantern Blackstars #3

Collection

Rebirth

Scénario

Grant Morrison

Dessins

Xermanico

 

C’est déjà la fin pour cette mini-série qui a rempli son rôle à merveille : compléter la première saison de Green Lantern tout en apportant un nouveau statu quo pour la prochaine à venir. En faisant la part belle aux Blackstars et à l’idéologie du Controller Mu, Morrison a développé une réelle réflexion sur l’ordre et son application face au chaos. Il montre les bienfaits et méfaits du despotisme et de la pensée unique, loin d’être tout blanc ou tout noir. Le personnage de Belzebeth est, en cela, l’un des plus intéressants de la série.

La conclusion est à la hauteur du reste. Avec son lot de combats épiques et inévitables. Avec des symboles forts destinés autant aux fans de DC qu’aux plus néophytes. Le retournement de situation est très bien amené. Les valeurs des Green Lanterns servent de déclencheur et de remise en question de l’idéologie dominante. Green Lantern Blackstars aura donc été une très bonne série du début à la fin. Il est maintenant temps de reprendre le cours normal des choses dans la saison 2 qui arrive dans un mois.

Justafrogg

highlights semaine #75

Justice League Dark #19

Collection

Rebirth

Scénario

James Tynion IV

Dessins

Alvaro Martinez

 

C’est donc la fin de l’arc The Witching War, avant que l’auteur n’entame sa dernière histoire sur Justice League Dark aux côtés de son successeur. Ce récit a fait pas mal d’échos à The Witching Hour, mais finit par trop lui ressembler. Même si le tout manque d’impact, l’auteur arrive à ne pas trop abuser sur la résolution magique en impliquant des conséquences. Le fil rouge avec l’Upside Down Man avance un tout petit peu, mais il va falloir se lancer un jour quand même. On reste donc sur un numéro très plaisant, sans atteindre les sommets qu’on aurait pu espérer à ses débuts.

– Sledgy7

highlights #75

Justice League #39

Collection

Rebirth

Scénario

Scott Snyder

Dessins

Jorge Jimenez, Daniel Sampere & Juan Albarran

 

Nous voilà au grand final du run de Scott Snyder sur Justice League ! Et il joue sa partition avec efficacité, provoquant même (légèrement) la surprise. Le scénariste y va piano sur certaines de ses partitions agaçantes, notamment sa tendance à vouloir en mettre plein la vue. On est pas dans l’intimisme, mais par rapport à ce qu’il nous joue depuis un an, on descend d’un ton. Le numéro est intéressant dans ce qu’il nous offre comme réflexion sur la réalité de nos vies et de l’humanité : le monde est trop divisé, il a cédé aux forces du cynisme et de la peur. Il ne faut pas restaurer le status quo, mais en inventer un nouveau. On sent là venir les événements qui se trament en coulisse chez DC, avec la réinvention de la continuité à venir probablement pour l’été. Le problème de notre réalité, c’est qu’on ne peut pas simplement sortir un deus ex-machina de derrière les fagots, comme le fait Scott Snyder dans ce numéro, pour ouvrir la porte du reboot et réinventer notre histoire. Vous l’aurez compris, ce numéro conclusif n’est en réalité que l’ouverture vers autre chose, teasé dans la page finale du numéro avec une Wonder Woman post-apo à tronçonneuse. Malgré un numéro plaisant, n’attendez donc pas une conclusion de run, car tout n’est qu’une éternelle porte ouverte vers la suite exceptionnelle à venir, en vente chez vos marchands de comics dans quelques mois……

– Myplasticbus

highlights semaine #75

The Terrifics #24

Collection

Rebirth

Scénario

Gene Luan Yang

Dessins

Sergio Davila

 

La dernière série du New Age of DC Heroes conclut son Year of the vilain, et d’une certaine manière, on peut dire que c’est peut-être eux qui s’en sont sorti le mieux, malgré un arc qui fut un peu trop long. Malgré un début qui patine, ce numéro finit par bien s’en sortir une fois que Gene Luan Yang s’amuse à revenir sur des pistes lancées plus tôt afin de les amener à conclusion. Le numéro se transforme en explosion de surprises, où chaque page devient une petite merveille. Yang brise le quatrième mur, s’amuse avec ses personnages et ouvre de nouvelles voies pour l’avenir de l’équipe. On sent que l’équipe créative s’éclate avec les personnages, tant ils parviennent à infuser du cœur au milieu des concepts qu’ils développent. Yang et Devila se font plaisir, et on a presque le sentiment qu’ils ne font que commencer leur grande aventure avec The Terrifics. Du moins, on l’espère.

– Myplasticbus

Highlights semaine #75

Suicide Squad #2

Collection

Rebirth

Scénario

Tom Taylor

Dessins

Bruno Redondo

 

Une équipe fondée par un savant mix entre deux équipes. Des être totalement opposés qui doivent s’allier de force. Le tout pourrait tomber dans l’exagération, pourtant ici Tom Taylor parvient à utiliser les capacités des uns et des autres à bon escient. L’histoire, enfin la mission pour le moment est bien travaillée et le cliffhanger nous donne envie de lire la suite. Il était temps d’avoir un titre Suicide Squad qui donne envie de lire la suite, de connaître un peu plus les personnages et les raisons de leurs actes. Franchement, ça fait du bien.

– Harley

The Brèves and The Blue

Action Comics #1019 (Brian Michael Bendis, John Romita Jr.) : Alors je note, prévoir une sortie zoo pour Romita afin qu’il découvre à quoi ressemble un gorille. 

Flash #87 (Joshua Williamson, Christian Duce) : En fait, c’est simple, la relation entre Barry et Cold ressemble à celle de deux ex qui se reprochent des choses après une rupture douloureuse, , mais en même temps, au fond, s’aiment toujours un peu en dépit de ce qu’ils essayent de faire croire. 

The Last God #4 (Phillip Kennedy Johnson, Riccardo Federici) : Le récit a tellement du mal à avancer que les gens resteront au moins pour les somptueux dessins. 

Titans : Burning Rage #6 (Dan Jurgens, Scot Eaton) : Au moins, les Titans ne tuent pas, et Hawk est caractérisé autrement que par son alcoolisme ou ses problèmes d’érection.