Introduction

1. Les Salkind et les droits de Superman

2. Le scénario

3. La quête du réalisateur

4. Les acteurs

5. Les premiers problèmes arrivent

6. Le début concret de la pré-production

7. La quête de Superman

8. Le tournage

9. La sortie du film

4. Les acteurs

Le cas Marlon Brando

Histoire de prod #2 : Superman 1
Gene Hackman, Alexander Salkind, Marlon Brando

Le film n’avait toujours aucun distributeur. Plus d’un millions de dollars avait déjà été injectés dans l’écriture du scénario, les tests des effets spéciaux et d’autres commodités comme les chambres du Plaza hôtel. C’est alors que le fils Salkind reçut un appel de Kurt Frings, un célèbre agent à Hollywood. Celui-ci des plus concis lui dit, “je peux t’avoir Brando“. Aujourd’hui qui ne connait pas Marlon Brando ? L’acteur est une légende et dans les années 70 il avait déjà une forte aura. En effet à l’époque où les Salkind cherchait leur grosse star, il avait déjà été nommé sept fois aux Oscars en tant que meilleur acteur et en avait remporté deux pour Le Parrain et Le Dernier Tango à Paris.  Alors avoir Brando dans leur film était une chance inespérée pour les Salkind tant l’acteur rayonnait d’une immense aura dans le monde entier.

Ilya demanda à Frings ce que Brando voudrait en compensation et il lui répondit que 2 millions serait attirant. Salkind appela son père à Paris à quatre heures du matin, celui-ci lui répondit “Fais-le !“. Une copie du script lui fut envoyé et Brando allait le faire, mais pour 3,7 millions et un pourcentage sur les recettes du film. Salkind était furieux, mais il savait que c’était la dernière pour son film alors il accepta.

Bien sûr, la nouvelle de l’énorme salaire de Brando se répandit à Hollywood et le jour suivant l’agent de Gene Hackman appela Ilya et lui dit que son client voulait travailler avec Brando. Gene Hackman avait déjà une petite réputation à l’époque, il n’était pas au niveau de Brando bien entendu, mais cela restait un acteur reconnu. Le salaire de Hackman était tout aussi élevé que celui de Brando, il reçut 2 millions de dollars pour son travail sur le film et sa suite. Qui plus est, Hackman refusa de porter un faux crane et de raser sa moustache. Ce qui amena le personnage dans le film a être obsédé par les perruques et de n’être révélé chauve que durant le final du film.

Ce casting cinq étoiles ne pouvait qu’attirer les distributeurs et c’est Warner qui se manifesta. Les Salkind leur accordèrent la distribution aux Etats-Unis, mais la production demeurait indépendante. Ce qui est assez ironique sachant que c’était les mêmes qui avait cédé les droits du personnage pour une bouchée de pain quelques temps plus tôt. Le casting, ainsi que le final-cut appartenaient toujours aux Salkinds.

4 Commentaires

  1. J’ai adoré cet article, j’ose dire que j’ai versé ma larme en entendant la musique du thème de Superman qui est génialissime. Merci pour ses infos sur le meilleur des films sur Superman.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.