Introduction

1. Les Salkind et les droits de Superman

2. Le scénario

3. La quête du réalisateur

4. Les acteurs

5. Les premiers problèmes arrivent

6. Le début concret de la pré-production

7. La quête de Superman

8. Le tournage

9. La sortie du film

9. La sortie du film

Histoire de prod #2 : Superman 1
Christopher Reeve et la reine Elizabeth II à la première de Londres

Le 13 décembre c’est l’avant première mondiale à Londres, ou l’on pourra voir Christopher Reeve croiser la reine d’Angleterre. Mais c’est à la première à Washington DC au Kennedy Center que les choses sérieuses eurent lieu. Les Salkind père et fils y étaient présents et paradaient fièrement. Mais alors que le jeune Salkind arrivait, un homme le prit à partie et lui déposa un dossier dans les mains, avant de lui dire “vous avez été mis en demeure”.

Mario Puzo avait porté plainte car selon lui sa part des profits était insuffisante et les producteurs exagéraient le dépassement de budget pour réduire sa part. Malgré ça Ilya Salkind décida de profiter de la soirée. Et c’est aidé par l’alcool que toute l’équipe mis ses tensions de côté et fêta ensemble leur grande réussite. Et même Donner et les Salkind s’entendirent. Comme quoi, rien de mieux que l’alcool pour apaiser une situation.

La valse des procès

Image Superman

Enfin pas vraiment, car après que les Salkind soient partis, Richard Donner commença à parler avec Army Archerd, journaliste chez Variety. Et il avait l’air tout à fait sobre lorsqu’il parla des Salkind et de Pierre Spengler. Il parla de leur incompétence et il confia qu’il ne travaillerait pas sur Superman 2 si Spengler était impliqué. Qui plus est, il voulait 100% de contrôle créatif. Après ça Spengler essaya de contacter le réalisateur par téléphone, mais il n’y répondit pas. Puis Donner porta à son tour plainte contre les Salkind pour exactement la même raison que Mario Puzo.

Mais il ne gagna pas son procès et au final, il dût payer les taxes des Etats-Unis, mais aussi du Royaume Unis sur son salaire de 1 million, ce qui lui rapporta en fin de compte moins que s’il avait tout simplement fait un téléfilm aux Etats-Unis. Qui plus est à cause de ses commentaires durant la première, les Salkind décidèrent que c’était le bon moment pour le renvoyer pour de bon.

Mais Donner était loin d’être le dernier à porter plainte contre les Salkind. Deux jours après la sortie du film ce fut Marlon Brando qui porta plainte pour 50 millions de dollars, affirmant qu’il n’avait pas reçut le pourcentage sur les chiffres du film promis. Et il alla jusqu’à demander que les producteurs ne puissent pas utiliser son image. Ce qui ne fut pas accepté. Mais au final il repartit avec 15 millions de dollars pour 15 minutes d’apparition à l’écran, un ratio somme toute satisfaisant.

Puis ce fut au tour de Margot Kidder d’affirmer qu’elle n’avait pas été correctement compensée. Et elle ira même jusqu’à appeler les Salkind des escrocs en interview. Si vous demandiez encore pourquoi l’actrice n’apparaît plus dans les suites… Enfin ce fut au tour de Christopher Reeve de porter plainte lui aussi. L’acteur avait signé un contrat pour tourner en simultané Superman 1 et 2, mais comme le tournage avait été interrompu, le film ne pouvait plus être considéré comme une seule entité. Il demanda donc un autre salaire pour filmer ce qu’il restait de Superman 2. Ce qu’il obtint, car remplacer son acteur principal en plein milieu d’un film, c’était un peu compliqué. Il empocha donc 500 000 dollars de plus.

Un immense succès à tous les niveaux

Histoire de prod #2 : Superman 2

Superman fut un immense succès. Que ce soit du côté des critiques qui globalement aimèrent vraiment le film. Robert Ebert, critique pour le Chicago Sun-Times écrivait :

“Superman est un vrai enchantement,  une MERVEILLEUSE combinaison de toutes ces choses à l’ancienne dont on ne se lasse jamais, d’aventure, de romance, de héros, de vilains, d’effets spéciaux extra-ordinaires et d’esprit. Reeve est parfaitement choisi pour le rôle. Un mauvais choix aurait gâché le film.”

Ou Gary Arnold du The Washington Post :

“malgré quelques écueils ça et là, cette superproduction s’avère être prodigieusement inventive et agréable, doublement béni par des ILLUSIONNISTES doués derrière là caméra et le brillant nouveau venu devant la caméra, Christopher Reeve, un jeune et beau acteur, assez doué pour RATIONALISER un super-héros de comics.  “

Et même du côté des créateurs de Superman, Joe Shuster dit d’ailleurs qu’il était :

“ENCHANTÉ de voir Superman à l’écran. J’ai eu des frissons. Chris Reeve a la bonne touche d’humour. Il est vraiment Superman.”

Même si d’autres sont moins convaincu par le Luthor incarné par Gene Hackman, entre autres, comme  Charles Champlin du Los Angeles Times :

“Une vraie déception,” Champlin encense Reeve “en tant que sauveur du film” mais il appelle le vilain, joué par Hackman “le réel problème”, “même avec une collection de perruques Gene Hackman n’est pas grotesque, drôle, ou menaçant et ce qu’il fait ici n’a rien de clair.”

Qui plus est le public fut plus que présent dans les salles de cinéma. Superman rapporta 7,465,343 $ pour son premier week-end aux Etats-Unis. Tandis qu’il finira sa carrière aux Etats-Unis à 134,218,018 $ et 166,000,000 $ à l’international. Donnant donc un total de 300,218,018 $ à l’international. Ce qui, en prenant en compte l’inflation, est environ l’équivalent d’un milliard de dollars. Le succès du film ne doit donc pas être minimisé c’était réellement un carton à tous les niveaux.

Qui plus est le film fut même nommé aux Oscars dans plusieurs catégories. Il fut nommé pour le meilleur montage son, pour le meilleur montage et pour l’oscar de la meilleure musique de film. Et il remporta l’oscar pour une contribution spéciale pour ses effets spéciaux.

Pas mal pour un super-héros en qui personne ne croyait.

Sources

  • Superman vs Hollywood
  • The Making of Superman The Movie
  • You Will Believe: The cinematic Saga of Superman
  • https://www.supermanhomepage.com/movies/movies.php?topic=interview-salkind
  • ‘Superman,’ The Inside Story: Director Richard Donner Remembers Meeting Stallone to Play the Lead, Working With Brando, and a Near-Fatal Knife Attack : https://www.hollywoodreporter.com/features/superman-inside-story-director-richard-879894
  • https://www.rogerebert.com/reviews/superman
  • https://www.boxofficemojo.com/release/rl4050814465/weekend/

4 Commentaires

  1. J’ai adoré cet article, j’ose dire que j’ai versé ma larme en entendant la musique du thème de Superman qui est génialissime. Merci pour ses infos sur le meilleur des films sur Superman.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.