Mauvaise nouvelle pour les fans de Doom Patrol : le dernier numéro de Weight of the worlds a été resollicité avec du retard…

Un mois de retard pour Doom Patrol

La première itération de Doom Patrol par Gerard Way sous le label Young Animal est réputée. Pour son psychédélisme, pour sa réinvention fidèle des personnages, et malheureusement aussi, pour ses retards à répétition. À plusieurs reprises, la série qui devait être le fer de lance de l’imprint n’a pas réussi à suivre le rythme, plombant globalement tout le label mené par Gerard Way. Avec Weight of the Worlds, le scénariste avait pourtant promis un rythme d’écriture soutenu pour tenir la distance et éviter les retards. Accompagné par Jeremy Lambert à l’écriture, il s’était également entouré d’une myriade d’artistes pour chaque numéro, dont le premier fut très appréciable.

Et pourtant, malgré les promesses, nous apprenons que Doom Patrol : Weight of the worlds #7 sera retardé de près d’un mois. Initialement prévu pour le 29 janvier, ce numéro dessiné par Nick Derrington est désormais annoncé au 26 février, de même que le TPB est décalé du 1e avril au 6 mai. Voilà le synopsis très vague, qui ne nous dit pas grand chose…

Tout le monde a besoin d’être porté comme un bébé. Enveloppez-vous dans les bras aimants d’un ami, et attachez votre ceinture pour la conclusion palpitante de Doom Patrol : Weight of the Worlds.

Pourquoi les retards et l’annulation ?

Comme annoncé, ce numéro sera le dernier de la série. Les raisons de cette annulation restent pourtant mystérieuses. Même si elle fait partie du bas du tableau des ventes l’éditeur, Doom Patrol : Weight of the worlds ne se vend pas moins bien que les titres du Sandman Universe toujours dans la course. Certains arguent que la série avait été pensée dès le départ comme une mini, même si elle n’était pas annoncée comme telle. D’autres estiment que les autres activités des scénaristes (à savoir le come-back de My Chemical Romance pour Way et l’implication sur le reboot de Buffy pour Lambert) aurait eu raison de la série. Peut-être que les auteurs arriveront à offrir une conclusion satisfaisante à l’arc en cours, qui paraît malgré tout bien rushé.

Quoi qu’il en soi, pour l’avenir créatif de l’équipe, même si nous n’avons vu qu’une petite portion des plans initiaux de Gerard Way, peut-être vaudrait-il mieux la confier à quelqu’un d’autre…

Doom Patrol