Alors que le nouveau trailer du film Birds of Prey (et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn) a été dévoilé, le spot TV partagé sur internet passe presque inaperçu, pourtant, une phrase résume le thème principal du film.

“Declare Your Independence”

Ce court spot, sur fond de “Heads Will Roll“, nous donne un aperçu du film dont la sortie est prévue pour le 19 février. Ces 30 secondes nous permettent d’apercevoir quelques scènes de combat avec Harley Quinn, Black Canary et Huntress, un dialogue de Roman Sionis (interprété par Ewan McGregor), une Harley dévastatrice sur les voies du Roller-derby, mais aussi la phrase : “Déclare ton Indépendance.”

Le thème de l’indépendance est présent dès le titre anglais du film, Birds of Prey (and the fantabulous emancipation of one Harley Quinn), et dont la traduction en français est : Birds of Prey (et la fantabuleuse émancipation d’une Harley Quinn). Un titre que la productrice, Sue Kroll justifiait ainsi, à ScreenRant : “Ça a tout à voir avec l’émancipation d’Harley. Elle et le Joker sont séparés. Le film représente son propre cheminement personnel avec ces femmes.

Mais cette indépendance est revendiquée au sein même de l’univers cinématographique DC car Birds of Prey ne sera pas connecté à Suicide Squad, la réalisatrice Cathy Yan a expliqué que le film existerait « dans une chronologie parallèle ». Il ne s’agit pas d’une forme d’univers parallèle façon science-fiction, mais plutôt d’un registre différent des autres films DC et ce point est confirmé par Margot Robbie dans une interview pour Variety.

« Notre monde dans “Birds of Prey” est très différent – l’esthétique, le ton. Très, très différent. La nôtre est certainement une réalité augmentée. Il existe une nette distinction entre la vie réelle et ce que vous vivez à l’écran. J’ai l’impression que le film “Joker” a beaucoup plus les pieds sur terre. Notre vision est différente. »

Indépendantes à l’écran comme à la ville

Dans cette interview, Robbie parle aussi de son entreprise, LuckyChap Entertainment, créée en 2014, qui a produit le film I, Tonya et dont le but est de « raconter des histoires de femmes à l’écran et soutenir les femmes créatrices dans les coulisses. »

C’est le cas pour, Birds of Prey qui est écrit par Christina Hodson, réalisé par Cathy Yan et co-produit par Sue Kroll et LuckyChap Entertainment.

Lorsque Variety interroge Margot Robbie sur les origines du projet Birds of Prey, elle explique que l’idée lui est venue lorsqu’elle tournait Suicide Squad mais que le constat des lacunes dans le milieu des films d’action féminins était présent bien avant.

J’adore les films d’actions, et je pense qu’il y a une idée fausse, peut-être inconsciemment , pour les gens : “les films d’action sont pour les mecs, les filles ne les aiment pas vraiment.” Ce qui n’est pas vrai du tout. Je les adore ! Je connais des tas d’autres femmes qui les aiment. J’adorais les films avec Cameron Diaz, Drew Barrymore, Lucy Liu dans «Charlie’s Angels» en grandissant. Donc je savais que je voulais trouver ça, et aider à mettre ça à l’écran quelque part. Et puis pendant que je faisais des recherches sur Harley, je dévorais les comics. Je suis devenue un peu obsédée par eux à un moment donné. J’ai arrêté de lire seulement les comics de Harley, et cela m’a conduite aux comics “Birds of Prey.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.