Alors que Crisis on Infinite Earths débute sa diffusion, la version comics écrite par Marv Wolfman et Marc Guggenheim se dévoile à travers un premier aperçu.

Un comics dispensable mais important

C’est à travers une interview menée avec Marc Guggenheim que le site Comicbook.com nous dévoile de premières pages pour le comics Crisis on Infinite Earths, qui, rappelons le, n’est pas une adaptation du crossover (qui est déjà une adaptation du comics original). Si ces deux numéros ne seront pas indispensables à la compréhension globale de l’histoire, Marv Wolfman assure qu’ils font bien partie intégrante de la crise.

A Guggenheim d’ajouter qu’il ne s’agit pas simplement de montrer comment la vague d’anti-matière affecte la vie de personnages que nous ne verrons jamais, mais aussi de livrer de nouvelles intrigues avec des personnages bien connus comme The Ray, Wally West, Nyssa Al Ghul ou encore Felicity. Avec un comics, pas de problème d’emploi du temps ou de budget restreint, tout est possible.

Crisis on Infinite Earths s’étend toujours plus loin

Comme nous pouvons le constater, l’extension comics de Crisis on Infinite Earths donnera une part importante à Pariah (anciennement Nash Wells), qui semble condamné à errer de Terre en Terre comme dans les comics. On peut ainsi le voir sur une Terre où la Justice League existe bien, ou encore sur la Terre où se déroule les aventures du Superman des cartoons de Fleischer Studios dans les années 40. La Crise s’étend bien au delà des simples limites de l’Arrowverse connu.

Ce comics nous permettra également de revenir sur Earth-X… pour probablement mieux la détruire. Pour Guggenheim, il est indispensable que Crisis on Infinite Earths comporte un grand nombre de Terres détruites, même s’il n’y a pour la CW aucun besoin de faire le ménage dans leur univers comme ce fut le cas avec le comics original. Ce crossover est davantage l’occasion pour les scénaristes de la CW d’effectuer les changements radicaux de leur choix, d’être complètement libre artistiquement.