Près d’une année s’est écoulée avant de voir paraître dans les librairies le deuxième tome de Superman New Metropolis. La série qui devait redéfinir le Superman des années post-2000 débarque avec une suite dans la continuité des évènements précédents. De quoi ravir les lecteurs qui avaient apprécié le premier tome. Entre sa vie de héros, de journaliste ou de jeune marié, Clark va devoir se battre sur tous les fronts.

SUPERMAN NEW METROPOLIS, LA CITÉ DE DEMAIN

Suite à l’attaque lors du réveillon du nouvel an, Luthor et Superman ont du s’allier pour venir à bout de B13. Une fois vaincu, ce dernier disparut en laissant derrière lui des résidus de sa technologie. Cela contribua à un développement de plusieurs années en avant de Metropolis, justifiant davantage son surnom de “ville de demain”. Bien entendu, cette situation profite très favorablement à Luthor qui souhaite avoir la main mise sur toutes ces infrastructures modernisées. Ainsi, dans ce second tome, on constate les intentions entreprises par Jeff Loeb aux titres de Superman. Ayant profité de la transition calendaire à l’an 2000, le premier changement concret se porte sur la métamorphose de la ville.

En effet, plus grande et plus lumineuse, Metropolis se veut à la hauteur de son protecteur. A travers les chapitres, on remarquera le caractère futuriste dans l’architecture des édifices ou les moyens de transport, le tout baigné dans une aura quasi-immaculée. De cette façon, Metropolis prend l’allure d’une cité plutôt que celle d’une métropole. Par conséquent, Superman va devoir s’adapter car il dispose désormais d’un “terrain de jeu” plus large qu’auparavant. Quant à Lex Luthor, sa mégalomanie risque d’en prendre un coup, surtout lorsque l’on voit où il réside désormais. Bien sur, de nombreux autres éléments sont encore à découvrir. Avec tout ceci, Metropolis marque définitivement son entrée dans l’ère du nouveau millénaire.

superman contre le parasite en train de se mettre sur la gueule

LA VIE (PAS SI) RÊVÉE DE CLARK KENT

Si on s’intéressera beaucoup à Lex, la force principale de ce Superman New Metropolis est le traitement du couple Superman/Clark et Lois. Effectivement, alors qu’il essaie d’assurer un semblant d’équilibre entre sa vie civile et celle de héros, Lois change soudainement de comportement à son égard. La journaliste prend de plus en plus ses distances malgré les efforts de Clark pour la comprendre. Rongé par le doute, Sups tentera de trouver conseil à Smallville ou auprès de la Ligue. La caractérisation, très intéressante, livre le portrait d’un héros tout-puissant aussi vulnérable qu’un homme normal.

Une tâche que réussit brillamment Jeff Loeb, entrainant le héros sur un terrain qui lui est peu familier. En effet, à chaque fois que le scénariste confrontera à Superman à une “situation superhéroïque”, ce sera pour mieux le mettre face au mur. Un mur représenté par ses problème conjugaux d’ordre tout à fait …humain. En tout cas, ce  tome recèle son lot de rebondissements et de révélations à découvrir au fur et à mesure de la lecture. Tout vient à point à qui sait attendre.

lois claque la porte à Sups

CARTOONY BUT COOL

Une fois de plus, la réalisation artistique est confiée à une “armée” de dessinateurs réparties entre les quatres séries: Action Comics, Superman, Adventures of Superman et The Man of Steel. Que ce soit pour un ton sérieux, épique ou plus décontracté, il y’en a absolument pour tous les goûts. Globalement, le style que l’on retiendra le plus sera celui d’Ed McGuinness. Au top de sa forme, l’artiste livre un Superman très reconnaissable par sa musculature et sa mâchoire carré. Ainsi, il renvoie l’image de quelqu’un de tout-puissant sans trop exagérer. Puis, de par sa caractérisation très proche du cartoon, il le rend accessible à un lectorat de tout âge.

supeman se rendant compte qu'il est infecté par la kryptonite

Comme pour le précédent tome, Superman New Metropolis constitue une vraie opportunité pour celles et ceux qui veulent s’initier à l’univers de Superman. Naviguant sur de nombreux thèmes (devoir, famille, amour conjugale, héritage…), c’est un tome riche et varié qui vous attend, cher.e.s lecteur.rice.s. Si certaines intrigues sont mises entre parenthèses; comme celle de Luthor ou Imperiex; c’est aussi pour mieux en développer d’autres. De cette façon, ce tome complète parfaitement le précédent. Enfin, s’il peut paraitre kitch avec ses couleurs et son physique, il n’en demeure pas moins que Jeff Loeb fournit une caractérisation attachante et sincère du héros à la cape rouge.

TRÈS BON / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (0 votes)
Les +
- La caractérisation riche du personnage de Superman et de Clark Kent
- Des thèmes et des situations qui parleront à tous
- Un renouveau du personnage dans la continuité du précédent tome
Les -
- Certains passages kitchs et d'autres dispensables
- Des intrigues laissées en suspens pour le futur troisième tome
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Article précédentReview VO – Suicide Squad #1
Article suivantBruce Timm revient avec le court-métrage animé Phantom Stranger
Fish talker
Appartenant à l’ordre de la Crevette Pistolet, cet individu s’est aventuré dans le territoire de (Télé)Taz pour chasser tous les épisodes de Batman de l’époque. Il est resté sur ce territoire car suivre chaque semaine les aventures du Boyscout en collant bleu/slip rouge ou de la bande des Super Meilleurs Potes étaient des challenges. Grand cinéphile, bouffeur de série à ses heures perdues, il est devenu un lecteur de DC dont il souhaite propager le bonne parole. Il a pour projet secret de développer une escape game mais chhhhut. Il ne fallait pas le dire… Pas encore…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.