Review VF - DC Saga #8 1
Les points positifs:
  • Le back-up Shazam
  • Les dossiers Urban Comics
Le point négatif:
  • Un mauvais Superman
  • George Pérez sur Supergirl

“Shazam!”


A très peu de jours de Noël, les esprits sont occupés par les cadeaux et préparatifs des repas. Si vous n’avez pas eu le temps de lire DC Saga #8, prenez le temps, et attendez d’avoir passé les fêtes et les repas. Ce numéro n’est pas excellent. Ne lisez pas Superman en période de digestion sous peine de lâcher totalement prise sur l’histoire.

C’est pas si mauvais non plus, mais il y a eu mieux. The Flash se maintient plutôt bien, Justice League aussi, et Supergirl fait de même.


Justice League #7 : Le vilain aux mille et un visages

  • ScénarioGeoff Johns  – Dessin: Gene Ha – Couleur : Art Lyon

La Ligue de Justice fait des ravages, elle sauve les citoyens, et prend une grande place dans leur coeur. Pour eux ce sont des Dieux qui peuvent tout faire. Et ils souhaiteraient voir même la Ligue de Justice s’impliquer dans des tâches plus politiques, aux dépens de Steve Trevor qui les représente avec l’A.R.G.U.S. Sous les masques, la ligue souffre toujours de conflits internes, et si l’alliance des héros pouvait les conduire à leur perte?

Un numéro classique, même si les lecteurs comprennent bien l’attachement de Steve Trevor à la ligue, et surtout à Wonder Woman. Geoff Johns ne se mouille pas trop ici, et les dessins de Gene Ha sont plutôt classiques également.

Justice League #7


Back-up Justice League #7 : Shazam !

  • ScénarioGeoff Johns  – Dessin: Gary Franck– Couleur : Brad Anderson

Les origines de la transformation de Billy Batson en Shazam. Après avoir constaté plusieurs enlèvements suspects, et avoir récupéré les déclarations des victimes, on découvre l’histoire d’un sorcier, l’histoire de Black Adam. Puis on découvre l’histoire du jeune Billy Batson, avec en dernière page la transformation en Shazam.

Un back-up plutôt intéressant car Shazam est un personnage important dans le DC Universe. Ce petit back-up est bien d’époque car nous retrouvons Billy Batson en période de fêtes de fin d’année. Les dessins de Gary Franck sont plutôt agréables. Mais soyons honnêtes, les lecteurs novices sont en droit de ne pas tout comprendre dans ce back-up et surtout la différence entre Black Adam et Shazam.

Shazam #7


Superman #8 : L’option étrangère

  • Scénario: Keith Giffen, Dan Jurgens – Dessin: Dan Jurgens– Couleur : Tanya et Richard Horie

Bon Superman #8, c’est pas bon. Le Superman qui prend sa raclée, ça va un moment. Mais qui prend sa raclée par un Helspont au dialogue plus qu’ennuyeux, c’est dur. Au bout d’un moment on perd le fil, on lâche les dialogues car c’est bon on a compris qu’il a été trahi et qu’il veut se venger pas besoin de faire tout un flan. En parallèle on retrouve Clark, mou et prétentieux, qui ne pige rien et débarque à peine.

C’est pénible, lors du dernier numéro, le niveau remontait un peu, mais là, bagarre il y a, mais ennui mortel aussi. Bref c’est pas bon, et puis les dessins de Dan Jurgens sont agréables, mais à conditions d’occulter certains détails.

Superman #8


The Flash #8 : La force véloce

  • ScénarioFrancis Manapul et Brian Buccellato  – Dessin: Francis Manapul– Couleur : Brian Buccellato, Ian Herring

Bienvenue dans la Force Véloce. Nous avions quitté Flash dans un vortex, qui n’est autre que la Force Véloce. Il y rencontrera Turbine. Flash souhaite retrouvé Iris mais Turbine lui remonter en 1944, rentrer chez lui. On en découvre toujours plus sur la Force Véloce. Mais le fond reste intéressant. En fin de numéro, nous en apprenons plus sur Gorilla Grodd, son accession au pouvoir.

On reste bien dans l’esprit The Flash version Manapul / Buccellato, mais c’est peut être un peu plus sérieux que le Barry qu’on connaît d’habitude. Les dessins de Manapul restent fidèles.

The Flash #8


Supergirl #8 : Une fille dans le monde

  • ScénarioMichael Green et Mike Johnson  – Dessin: George Pérez– Couleur : Paul Mounts

Après le combats avec les planéticides, Supergirl est faible, poursuivie par l’armée, mais elle rencontrera la jeune Siobhan qui l’aidera à s’échapper. Alors qu’on s’attendait à en savoir plus sur les révèlations de la planéticide disparue, non, on découvre un nouveau vilain Black Banshee avec une surprise en fin de numéro. Kara doit donc apprendre à se fondre dans la masse, même si elle reste poursuivie par toute sorte de métas.

Bon le scénario est sympathique, mais niveau dessin je râle beaucoup. Mahmud Asrar n’est pas là, et ça se sent passer.Les dessins George Pérez ne font pas le même effet sur la belle, c’est dommage.

Supergirl #8

1 COMMENT

  1. Bon sang, le Superman….si jamais il est réellement prévu un retour de Wildcats dans l’univers DC j’espère que Hellspont sera pas aussi relou niveau bavardage. lol

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.