Le Coup de Coeur de la semaine :
  • Sword of Sorcery #3
Le Top de la semaine :
  • Green Lantern #15
Le Flop de la semaine :
  • Birds of Prey #15

Nous on emmerde un peu la fin du monde en fait. C’est pas ce gros canular qui va nous empêcher d’apprécier la semaine #68 des reviews express VO. Une des meilleures semaines depuis quelques temps. Pas une seule note en dessous de la moyenne et les pires titres se placent à 6. Pas mal si mal.

En tout cas, peu importe ce qu’il se passe, nous on vous donne rendez-vous pour la semaine #69. Sur ce bonne lecture à tous, bonne fêtes et on se revoit juste avant 2013!


Batwoman #15

 [Review Express VO] Semaine #68 1

Numéro dédié à Maggie Sawyer, flic et petite amie de Kate Kane. Une incursion dans ses pensées, on en apprend plus sur elle, ses réactions, un bon numéro qui permet une meilleure compréhension et une attache du personnage. Une numéro qui baisse un peu le niveau de la série.

Les dessins de Trevor McCarthy sont plutôt accessibles, j’étais très réticente mais finalement ça passe. Car soyons honnêtes il a tendance à ne pas bien réussir les détails sur les visages. Cette fois c’est pas mal, sauf les vues plus générales qui manquent de détails. On reconnait bien la touche W. Haden Blackman / J.H. Williams III au niveau du scénario, et de la personnalisation de l’histoire.

– Harley

Note : 6/10


Birds Of Prey #15

 [Review Express VO] Semaine #68 2

De la bagarre, des nanas en colère qui viennent sauver leur copine. C’est pas mal comme numéro. Mais c’est pas exceptionnel non plus. Ce numéro signe le départ de Katana des Birds of Prey, elle a des choses à régler, et elle les réglera dans sa propre série (à partir de Février). Un départ qui laisse le quatuor bancal mais c’est sans compter sur Batgirl qui ramènera une nouvelle venue et pas des moindres, à la grande surprise de Starling et Black Canary. Black Canary qui souffre de plus en plus d’un mal qui la ronge mais qu’elle ne comprend pas.

Duane Swierczynski signe là un scénario un peu facile, et Juan José Ryp signe des dessins qui sont pas géniaux géniaux, sur certaines cases on se demande même pourquoi il a fait ça comme ça alors que par moment il livre des cases pleines de détails.

– Harley

Note : 5,5/10


Blue Beetle #15

bluebeetle-cv-15

Scarabworld n’est plus et Khaji-Kai non plus apparemment. Blue Beetle veut alors rentrer chez lui et pour cela il a besoin de Moonrunner, son nouvel ex-partenaire. La nouvelle de la destruction de l’usine à scarabées fait le tour du secteur très rapidement et Lady Styx, bien maline, se rend compte que quelque chose à propos de Blue Beetle n’est pas ordinaire et il semblerait qu’elle le veuille pour un de ses jeux morbide. Pauvre Jaime, lui qui ne veut que rentrer chez lui, il ne cesse de lui arriver des malheurs pour notre plus grand plaisir. C’est toujours aussi frais, sympa et bien rythmé. Scott MacDaniel ne donne pas le meilleur de lui-même sur ces planches qui ne sont pas exceptionnelles à l’exception de quelques plans larges qui rappellent presque un peu le « starwars style ».

– Nathko

Note : 7/10


Catwoman #15

 [Review Express VO] Semaine #68 3

Ce Catwoman #15 me laisse plutôt perplexe. Un début de numéro qui ne sert pas vraiment à grand chose si ce n’est nous montrer que la féline est sure d’elle, physiquement ou dans sa tête, même après sa rencontre avec le Joker. Elle décide donc de partir à la recherche du Black Diamond, trésor d’Eclipso. Sur place, dans la Black Room les choses ne se passent pas comme prévues, et nous nous retrouvons sur une fin de numéro qui comprend en vrac, de la baston, du démon, de la possession… On s’éloigne un peu du personnage de base de Catwoman.

Ann Nocenti livre un scénario étrange, qui me plaît plutôt bien, et j’ai hâte de lire la suite, mais en même temps je n’ai plus du tout l’impression de lire du Catwoman, c’est très dérangeant. Rafael Sandoval dessine toujours la féline de manière féline, oui oui féline, elle est toujours aussi sensuelle et fatale.

– Harley

Note : 6,5/10


DC Universe Presents #15

dcupresents-cv-15

Les aventures des deux compères noir et bleu continuent et ce troisième numéro s’ouvre sur une scène bien gore! La suite est assez classique. On prend un être cher, on le capture, le fait parler et on l’utilise pour attirer le héros en herbe dans un piège. On voit les grosses ficelles mais c’est tout de même agréable à lire. Disons que ça ne mange pas de pain mais les personnages s’encrent un peu plus dans le DCU et le titre est visuellement réussi. C’est accrocheur. Un cliffhanger qui nous donne rendez-vous dans un mois !

– Nathko

Note : 6,5/10


Green Lantern #15

green_lantern_15

Rise of the Third Army étend toujours un peu plus son influence dans l’univers, doucement (trop !) mais surement. La suite se concentre sur Baz. Green Lantern reste sur cette lancée du thriller presque politique et Geoff Johns fait toujours de l’aussi bon boulot. La confrontation avec le propriétaire du van délivre un bon moment de tension, Hal et Sinestro ont droit à quelques pages qui révèlent une situation que peu leur envieraient et pourtant il semble que ce soit une bonne chose ! Doug Manhke réalise, comme à son habitude, un très bon travail même si Hal a toujours une tête horrible. Les choses semblent s’accélérer et cela serait bien que ce soit le cas. Assez trainé, que la guerre commence quoi !

– Nathko

Note : 8/10


Green Lantern New Guardians #15

greenlanternnewguardians-cv-15

Aaron Kuder est de retour les amis et cela change (presque) tout. Le titre est de nouveau agréable à regarder et permet de compenser les quelques faiblesses d’exécution de Tony Bedard. Parce que oui l’histoire est intéressante, mais le problème vient de sa mise en pratique qui n’est pas suffisamment forte. Les enjeux sont importants et presque émotionnels dans ce #15. Cela empêche les évènements de prendre toute l’ampleur qu’ils méritent. C’est dommage parce que tuer des personnages comme ça, dans l’indifférence c’est triste.

– Nathko

Note : 6,5/10


Nightwing #15

[Review Express VO] Semaine #68 4

Enfin. Nightwing devenait de moins en moins intéressant et force est de constater que ce numéro #15 est une belle surprise signée par Kyle Higgins et Eddy Barrows/Eber Ferreira. Il faut dire que le Joker y est pour grand chose, ce numéro faisant son entrée dans le crossover Death of The Family. Dick est littéralement dépassé par les évènements et ne fait que subir les plans machiavéliques de Mr J.

Le duo de dessinateurs brésiliens est de retour sur ce numéro et nous livre un Joker convaincant, de belles planches parfois un peu inégales mais ça reste appréciable. On veut maintenant la suite, et vite s.v.p!

– Edge

Note : 7/10


Red Hood And The Outlaws #15

[Review Express VO] Semaine #68 5

On s’arrêtait le mois dernier où Jason était accusé d’avoir commis un meurtre et le GCPD lui tombait sur le recoin de la tête. Le numéro reprend donc à cette scène où Jason combat les forces de l’ordre.. et avec une serviette autour de la taille! Le combat est vite expulsé et on tombe sur une sorte de scène nous faisant penser à SAW avec un face à face entre le Joker et Red Hood. Bourré de clichés, flash back sur les recoins les plus sombres de l’enfance de Jason, Scott Lobdell n’arrive pas à me convaincre sur ce nouveau face à face qui aurait pu être beaucoup mieux travaillé. Je ne parle pas du reste de l’équipe qui sert à rien.. Les dessins sont plutôt sympa, mais on s’attendait à mieux pour un premier numéro de Red Hood dans Death of The Family.

Le lien que nous donne la fin du numéro avec le titre Teen Titans parait intéressant ! Affaire à suivre donc.

– Edge

Note : 6/10


Supergirl #15

supergirl-cv-15

WTFFFFFFFFFF just happened here!! Oui je parle du cliff de Supergirl #15. Et même si je l’avais vu venir à 15 km j’arrive toujours pas y croire. H’el retrouve enfin un peu de substance (tant qu’il n’est pas écrit par Lobdell en fait) et une nouvelle étape dans son plan de résurrection de Krypton vient d’être atteinte.  Asrard s’améliore encore un peu avec ce numéro même si quelques soucis de proportions se font sentir. Dans ce cette histoire avec H’el se sont bien ceux avec Supergirl qui sont les moins ratés ! En tout cas j’ai envie de connaitre la suite et surtout de savoir si l’histoire de Superman #0 (qui aura un écho dans Action Comics par Diggle et Daniel) a un lien avec tout cela !

– Nathko

Note : 6,5/10


Sword Of Sorcery #3

 swordofsorcery-cv-3

Dans ce Sword Of Sorcery #3, Amethyst s’entraine durement sous la direction de sa mère qui prépare sa fille aux combats à venir. L’histoire n’est pas spécialement intéressante mais son but est plus de nous présenter un peu plus l’univers dans lequel elle évolue, que l’on découvre en même temps. Il y a bien différentes pièces de la trame principale qui se mettent en place et des subplots apparaissent également mais un nom ultra important se glisse l’air de rien parmi tout cela. Aaron Lopresti et Claude St. Aubin font un travail exemplaire avec des planches denses, détaillées, riches et précises. Les couleurs magnifiques d’HI-FI donnent vie à ce monde pétillant, frais et nous font ressentir toute sa magie. C’est vraiment de la bombe !

Deuxième histoire de Sword Of Sorcery, Beowolf et son « pote » arrivent à destination et rencontre la « mère ». Elle détient les clés d’un passé, d’une ère révolue et ses réponses soulèvent encore plus de questions encore plus intéressantes. Malheureusement, au lieu de tout compliquer, la solution « facile » a été choisie. Tant pis. Cela n’empêche pas Beowolf d’être une histoire digne d’intérêt et j’espère que la suite nous dévoilera bien d’autres belles choses !

– Nathko

Note : 8/10


Wonder Woman #15

 [Review Express VO] Semaine #68 6

La réunion des Dieux / Demi-Dieux continue. Au programme, Hera, Wonder Woman, Lennox, Orion…. Seulement toute cette réunion n’est pas sans brutalité. On comprend vite qu’entre Orion et Wonder Woman les choses ne seront ni tendres ni faciles. Mais ce n’est pas spécialement qui nous titillera les neurones mais plutôt les créatures de glace réveillées par le grand bonhomme en Antarctique.

Brian Azzarello continue dans sa lancée, un scénario qui coule de source, même si un petit peu compliqué. Le style de Cliff Chiang correspond toujours bien à l’ambiance de la série.

– Harley

Note : 7,5/10

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.