Avec la saison 2 de Titans en pleine diffusion, Urban Comics s’est enfin décidé à publier un récit culte, une pierre angulaire de l’univers DC : les New Teen Titans de Marv Wolfman et George Pérez. Ce premier volume conséquent posera beaucoup de choses et marquera les esprits ainsi que les ventes, donc je ne voudrais pas vous gâcher la surprise, mais nous allons voir ensemble que nous avons là un pur chef d’œuvre. Et si le sujet des Titans vous intéresse, je ne peux que vous conseiller un petit dossier sur les sidekicks que j’ai écrit et que tous les sites spécialisés nous envie.

Des héros profonds et inspirants

Les Teen Titans ont disparu des publications DC dans les années 70, après une série qui n’attirait plus personne. Un scénariste et un artiste venant de quitter Marvel vont travailler ensemble sur leur retour, en changeant grandement la formule, et proposer à l’éditeur à deux lettres leur relaunch qui ne devait être qu’une mini-série de 6 numéros et finira comme leur titre phare durant les années 80, Wolfman et Pérez travaillant sur les New Teen Titans pendant plusieurs années (16 ans pour l’auteur, tout de même). Ensemble, ils reprennent quelques membres originaux – Robin, Kid Flash et Wonder Girl – et rajoute Changelin de la Doom Patrol, ainsi que de nouveaux venus : Cyborg, Starfire et Raven. Cette dernière sera celle qui rassemblera tout le monde pour combattre la menace que représente son père Trigon.

Des problèmes avec leur père, c’est un peu le thème principal de toute la série et du développement de beaucoup de ses personnages. Dick cherche à tout prix à s’émanciper de Batman, Garfield Logan cherche sa propre identité depuis la fin de la Doom Patrol, Cyborg reproche à son père sa transformation en homme-machine, Starfire aussi pour avoir abandonné son peuple et l’avoir vendu en esclavage et Raven essaie juste d’empêcher le sien de dominer le monde. Donna Troy aimerait quant à elle connaître ses parents, puisqu’elle ne connaît quasiment rien de son enfance avant les Amazones et que personne chez DC n’avait été foutu de lui procurer une origin story jusque là. Seul Kid Flash n’a pas ce genre de souci et reste généralement le héros le moins développé du titre, même si sa souffrance viendra du fait qu’il ne souhaite plus en être un.

Review VF - The New Teen Titans Tome 1 1

Ce sont des problématiques évidentes des récits coming of age, il est donc naturel de les voir dans New Teen Titans et d’autres thèmes viendront s’ajouter à cela comme les amours de jeunesse, la violence, la gestion de nouvelles responsabilités. Dans ces 16 numéros, nous avons droit à beaucoup d’introspection et des dialogues très intéressants, mais qui sentent un peu trop le Bronze Age par moments, manquant parfois de subtilité dans leur exposition. Cependant, ils servent toujours une grande histoire et de nombreux arcs narratifs commencés dans ce premier tome mais qui ne seront finis que bien plus tard. Wolfman et Pérez mettent plus de drame que ce qu’on trouve ailleurs chez DC, et ils traitent tous ces sujets liés à l’adolescence avec beaucoup de sérieux, mais on retrouve aussi plein de moments « tranches de vie » (le dernier numéro ne s’intéresse par exemple qu’à la romance de Starfire) et si le premier chapitre ne propose pas beaucoup d’action, l’arc des Titans (grecs cette fois) rattrape bien la chose.

Un univers déjà riche

En plus d’êtres très captivant, cette série va introduire en très peu de temps toute la mythologie inhérente aux Teen Titans. Tout ce que l’imaginaire collectif a retenu de cette équipe a été créé dans ces pages, avec bien entendu Starfire, Raven et Cyborg, mais aussi quelques super-vilains. Les Fearsome Five, Ravager, Trigon font leur première apparition, ainsi que le plus célèbre méchant du titre et qui marquera tous les esprits : Deathstroke. Si on nous l’introduit très vite, ce n’est pas dans ce tome qu’il sera le plus important. Pourtant, il dégage tout de suite beaucoup de charisme et l’auteur place les premières pierres de ce qui sera le meilleur arc des New Teen Titans. Qui de mieux que ce grand tueur à gages hyper viril et autoritaire pour régler tous les troubles œdipiens de nos jeunes héros ? De plus, on peut voir déjà quelques indices sur le fait qu’il est un personnage nuancé, et pas aussi foncièrement méchant que d’autres vilains de DC.

Wolfman a également créé le personnage de Terry Long, un personnage sans pouvoir et qui ne servira que de love interest à Donna et de permettre de garder un pied dans la réalité, mais qui est certainement le mec le moins passionnant de cette œuvre. Il est devenu assez clair en effet que Terry soit en vérité Marv Wolfman qui s’est incorporé dans ses histoires, et l’auteur en a fait un homme au look dépassé mais que tout le monde adore, qui n’aura aucune évolution ou arc narratif pour lui et qui sortira, comme Wolfman à l’époque, avec une femme bien plus jeune que lui. On se rassure comme on peut. Il est le point noir de ces Titans, mais assez insignifiant (la plupart du temps) pour ne pas gâcher la lecture.

Review VF - The New Teen Titans Tome 1 2

Nous avons beaucoup parlé du scénario, mais il ne faudrait surtout pas oublier le travail magistral que procure George Pérez. Des designs iconiques pour tous les personnages, une mise en scène très réussie, un trait tellement agréable et plein de détails : cet artiste est exceptionnel et probablement l’un des meilleurs de cette époque. Curt Swan, artiste iconique des années 60/70, arrive à combler les numéros où Pérez ne dessine pas sans que ce soit dérangeant cependant. C’est avec de tels dessinateurs que nous sommes rentrés dans l’ère moderne des comics, qui reste coloré mais qui propose dans le même temps une mise en page très dynamique et des plans se rapprochant du cinéma.

New Teen Titans tome 1 est un récit coming of age sur des ados, mais remplis de thèmes traités avec beaucoup de maturité. Wolfman et Pérez ont changé la face de l’industrie avec leurs histoires, qui deviendront de loin les meilleures ventes de DC durant toutes les années 80, on comprend pourquoi ils finiront par écrire Crisis on Infinite Earths quelques années plus tard. Avec la création de Deathstroke, Raven, Starfire et Cyborg, ce tome regorge de moments épiques et dramatiques, de réflexions sur soi et sur notre rapport aux autres et de messages sur nos relations avec nos amis, nos amours et nos parents. C’est la série la plus complète de DC, tout simplement, en tout cas dans les ongoings, en plus d’être l’une des plus importantes dans l’histoire de l’éditeur et des comics. Ces Titans sont légendaires et si j’ai failli ne mettre qu’un excellent, c’est bien parce que je sais que la suite est encore meilleure. Mais non, c’est bien le début d’un chef d’œuvre de longue durée. Après, vous connaissez mon amour pour les sidekicks et leur émancipation.

Chef d œuvre / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (1 vote)
Les +
-La sympathie des héros
-Tout le monde a son moment dramatique
-la richesse de l'univers
-les thèmes abordés sont pertinents
-les dessins de Pérez
Les -
-On sent que ça date des 80s
-La suite est encore mieux
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}