PARTAGER
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Le run de James Tynion IV est maintenant terminé et alors que Urban a décidé que le court passage de Robinson sur le titre ne méritait pas la publication, ils sont directement passés au début du run de Peter Tomasi. Le scénariste qui s’est occupé du Superman Rebirth avant que Bendis ne prenne sa place est déjà plus que familier avec l’univers de la chauve-souris.

Une aventure sympathique

Review VF - Batman Detective Tome 1 : Mythologie 15

Oui, il faut le savoir, ce Batman : Detective n’a plus grand chose à voir avec ce que l’on pouvait lire sous l’ère James Tynion IV. Adieu l’histoire autour d’une bat-équipe, bonjour le retour d’un Batman plus classique, seul et qui enquête sur l’identité du vilain qui l’assaille. De ce côté le comics est plutôt réussit et cela se suit avec plaisir.

On a donc ici une structure avec un Batman qui rencontre un personnage différent à chaque numéro. Le Mister Miracle original, Thaddeus Brown (qui n’est d’ailleurs apparemment pas mort, puisque Batman ne questionne pas sa présence, c’est assez étrange), Henri Ducard et le Dr Stone. Cependant, même si anecdotique, l’aventure reste sympathique dans l’ensemble. Toutes ces aventures ont un bon feeling, mention spéciale pour le numéro avec Thaddeus Brown  avec les héros coincés dans un aquarium rempli de requin et de piranha. Héros qui s’en sortent grâce à l’oreille de Batman maintenant capable de se catapulter ! Une aventure que le Batman d’Adam West ne renierait pas.

Tout ça en ayant toujours en toile de fond la traque du grand méchant de cette histoire. Méchant dont le design est un peu discutable, celui-ci ne ressemblant pas à grand chose. Cependant c’est un peu l’idée derrière le personnage d’être un amas de vilains, donc on ne peut pas vraiment lui en tenir compte. D’ailleurs pour rester sur cet aspect du comics, on ne peut que applaudir les dessins magnifiques de l’artiste Doug Mankhe. L’ensemble est vraiment réussi, un vrai plaisir.

…mais qui propose une introspection sur Batman

Review VF - Batman Detective Tome 1 : Mythologie 16

Tomasi entend donc dans ce tome proposer une introspection sur le personnage de l’homme chauve-souris. L’idée d’opposer Batman à un vilain qui est littéralement un amalgame de tous ses vilains est une très bonne idée pour développer un propos sur Batman et ce qu’il représente.

Par contre, pour ce qui est de l’introspection c’est un peu plus partagé. A la fin de ce tome on a bien un retour sur les raisons qui poussent Bruce à être Batman. Le fait qu’il ne pourra jamais s’arrêter tant que le moindre crime subsistera à Gotham, ou à quel point il est prêt à s’auto-détruire, pour mener à bien son combat. Et qui plus est on a le droit à un chouette hommage à Batman Année Un, Tomasi étant fan de cette histoire. Cependant, malgré tout ça, Tomasi ne va pas beaucoup plus loin et on n’a pas vraiment l’impression d’en avoir tiré quoi que ce soit que l’on n’avait pas déjà lu ou vu un millier de fois.

Qui plus est quand on ajoute à ça une fin sans grand intérêt, c’est ce qu’on appelle une déception. En plus de reprendre un cliché facile éculé jusqu’à l’os, elle nous fait dire, une fois de plus, que Bruce Wayne aurait vraiment besoin d’une grosse thérapie. Mais vraiment une très grosse, ça devient inquiétant.

Au final ce Batman : Detective reste une lecture très sympathique. Elle pourra déstabiliser les fans du feu Detective Comics de Tynion IV, dans sa façon de remettre un Batman solitaire au coeur de l’intrigue, mais elle pourra rendre heureux les fans à la recherche d’un Batman plus classique que ce que King peut nous proposer. S’ajoute à l’ensemble, l’excellent travail de Doug Mahnke qui rend ce tome vraiment appréciable.

 

 

Claygan

Claygan

Amoureux de la culture sous à peu près toute ses formes. Grand fan de Green Arrow (et de crêpes), je suis tombé dans cet univers infernal que sont les comics il y a de cela maintenant plusieurs années, cela sans doute un peu grâce aux films. Vous pourrez me retrouver pour parler (ou râler) de DC en long, en large et en travers, dans les podcasts, ou dans mes articles.