Young Justice est sans aucun doute LA série d’animation la plus appréciée des fans de DC après Batman TAS. Pendant ses deux premières saisons la série était parvenue à créer un univers génial avec les personnages DC. Alors quelle n’a pas été la tristesse des fans lorsque Cartoon Network a décidé d’annuler la série à cause de la faible vente des produits dérivés. Cependant après des années de soutien de la part des fans, la série est enfin de retour, 9 ans après son arrêt, sur la plateforme de streaming DC Universe. Alors est-ce que le retour de l’enfant prodige est à la hauteur de cette attente ?

Young Justice, un univers avant tout

S’il y a une chose de certaine c’est que Young Justice possède un univers génial. Avec cette série, ses créateurs, Greg Weisman et Brandon Vietti sont parvenus à créer un univers bien à eux. Déjà il y a un nombre incroyable de super-héros. Nombre qui ne cesse d’ailleurs d’augmenter à chaque saison. De ce côté l’univers semble en perpétuel expansion. Cependant plus qu’étendre l’univers ils font mieux que ça, ils lui permettent aussi d’évoluer.

Certains héros ont pris leur retraite, tandis que leur disciple ont pris leur place. C’est le cas de Aqualad, qui est maintenant devenu Aquaman et est à la tête de la Justice League. Certains autres personnages ont même eu des enfants. Tandis que d’autres sont maintenant en couple, comme Dick et Barbara, voire certains qui sont même en passe de se marier.

Tout ceci nous offre un véritable vent d’air frais pour nous lecteurs de comics où le sacro saint statu quo règne en maître. Young Justice est aujourd’hui l’un des seuls, si ce n’est le seul, médium dans lequel on peut assister à cette impression d’évolution de l’univers DC. Rien que pour ça on peut les en remercier.

Un trop plein

Cependant tout ça a aussi un énorme effet indésirable. Cette troisième saison étouffe sous un trop plein. Trop de personnages, trop d’équipes, trop d’intrigues, trop de tout. Et cela donne à cette saison un rythme bâtard qui devient très vite gênant. Certaines intrigues sont tout juste effleurées. L’exemple le plus flagrant étant l’équipe de Batman. Celui-ci quitte la Justice League et fonde son équipe dès le premier épisode, mais on ne verra cette équipe en action qu’une ou deux fois au cours de ces 26 épisodes. Ce qui est d’autant plus dommageable que certains membres de cette équipe étaient au cœur du marketing (comme Métamorpho ou Katanna) pour au final juste faire de la figuration durant cette saison. La Justice League, Light, l’Anti Light, les Outsiders, les New Gods et tous les nouveaux personnages, c’est beaucoup trop. On finit par perdre le fil de tout ce qu’il se passe et beaucoup trop de personnages sont laissés sur la touche.

Est-ce que réduire le nombre d’épisodes aurait pu aider à avoir une saison moins lourde ? Oui sans doute, 26 épisodes cela fait beaucoup, surtout à une époque où les séries (animées ou live) ont adopté pour la majorité un rythme de plus ou moins de dix épisodes. Cela aurait permis à la série de rentrer plus vite dans le vif du sujet et ça nous aurait débarrassé d’épisodes assez peu intéressants. C’est surtout le milieu de la saison qui souffre de ces épisodes peu engageants, le début et la fin de la saison étant bien meilleurs. Mais plus que le problème du nombre d’épisodes, ce qui ne va pas c’est vraiment le nombre de personnages dans cette troisième saison, ainsi que leur écriture.

Des nouveaux personnages inconsistants

Car oui une fois de plus ce n’est plus l’équipe originale qui est au cœur de l’intrigue, mais bien des nouveau arrivants. Ce qui en soi n’est pas un défaut, mettre les vétérans de côtés pour embrasser la nouvelle génération est toujours intéressant. Et c’est toujours agréable de voir les anciens héros vieillir pour adopter un rôle de mentor. Cependant, il faut que ces nouveaux personnages soient bien développés et intéressants.

Pour la première partie de la saison il s’agissait de Geo Force ou Brion, Halo ou Violet et Forager. Ce trio occupe une place centrale lors de la première partie, mais ils sont loin d’être les plus convaincants. Déjà les personnages de Brion et de Violet sont un peu redondant dans leur relation. En effet les deux personnages ont beaucoup de points en communs avec M’Gann et Conner de la première saison. Brion est un adolescent perpétuellement en colère qui cherche sa place dans le monde, après avoir été chassé de chez lui. Tandis que Violet est un personnage mystérieux qui semble cacher énormément de choses. On a là un schéma qui reste tout de même très proche de celui de M’Gann et Conner. Quant au peu de variations qui existent elles ne sont pas des plus engageantes. D’ailleurs il y a un début de questionnement qui est lancé sur le fait que la personne qu’était Violet avant de mourir, était musulman et qu’elle ne l’était pas elle même. Ceci aurait donc pu créer un vrai développement sur pourquoi elle a décidé de continuer à porter le Hijab. Mais non rien.

Quant au troisième larron, Forager, il est juste inutile pendant la bonne majorité de la saison. Il occupe tout au plus le rôle de sidekick rigolo, sans avoir le droit à plus de développement que ça. En plus de ça le personnage abuse vraiment du comique de répétition et peut devenir très vite fatiguant. Au final il faudra attendre le 24ème épisode pour qu’il ait le droit à un développement décent.

Beast Boy et les Outsiders

Lors de la deuxième partie c’est l’équipe des Outsiders qui sera au cœur de l’intrigue (car oui, la saison se nomme Outsiders, mais les Outsiders n’arrivent qu’à l’épisode 17), enfin l’équipe c’est surtout Beast Boy et les autres, qui n’ont même pas toujours le droit de parler, alors, ne vous attendez même pas à du développement. Ce qui est vraiment dommage, car cela laisse des personnages géniaux, comme Bart, complètement sur la touche. La mort d’un de ses proches est même traité en hors champ, c’est pour dire.

Et du côté de Beast Boy c’est là aussi loin d’être vraiment réussi. En fait dans cette saison Beast Boy ressemble énormément à ce que l’on pourrait attendre d’un héros fade venu tout droit d’une histoire Young Adult. C’est un adolescent qui veut former son équipe pour renverser l’ordre établis par les adultes tyranniques. Qui plus est qu’est-ce qu’il va utiliser pour faire ça ? Le pouvoir des réseaux sociaux bien sûr.

Alors, d’accord Weinsman voulait faire une sorte d’hommage au fait que les réseaux sociaux avaient sauvé la série, mais là tout ce qui touche aux réseaux est peu intéressant et entendre quinze fois « nous sommes en tendance » devient très vite fatiguant. D’ailleurs on pourrait dire la même chose de l’idée de vouloir apporter de la politique dans la série en faisant parler Luthor comme Trump. Historiquement, les deux personnages ont souvent été associés c’est vrai. Cependant, Luthor est aussi considéré comme une personne vraiment intelligente, alors l’entendre parler comme un crétin n’est pas des plus bienvenue. Avoir de la politique dans une oeuvre est toujours le bienvenue (ce n’est pas moi qui vais dire le contraire), mais à un moment il faut que ce soit cohérent.

Pour revenir à Beast Boy, celui-ci ne fonctionne pas en tant que chef d’équipe, et ça en grande partie à cause du doubleur. Ici c’est Greg Cipes, le même doubleur que dans Teen Titans Go qui s’occupe du personnage. Ici l’acteur abandonne complètement l’aspect humoristique qu’il intégrait au personnage, ce qui rend le personnage terriblement plat et monotone. Et ce ton de voix fait qu’il est vraiment difficile de voir en ce Beast Boy un vrai leader charismatique.

Cependant s’il y a bien un personnage qui ait vraiment réussi lors de cette saison il s’agit de Cyborg. C’est d’ailleurs une très bonne année pour le personnage entre Young Justice et Doom Patrol. A croire que Cyborg fonctionne mieux partout plutôt que dans la Justice League, qui l’eut cru ? Le personnage a le droit à une origine un peu différente, plus proche de celle des New 52. Mais tous les thèmes qui accompagnent Cyborg sont là et cela fonctionne vraiment bien.

Un budget misérable

Young Justice saison 2 à gauche, Saison 3 à droite

Une chose est flagrante et c’est peut-être l’un des plus gros défauts de cette saison, avec la narration, l’aspect visuelle de la série. Young Justice n’a eu le droit qu’aux fonds de tiroir en terme de budget. L’animation est rigide et globalement franchement mauvaise. En fait l’animation est globalement de la même qualité déplorable que l’ensemble des films d’animation DC. Et le pourquoi de cet aspect est loin d’être surprenant. Il s’avère que pour cette saison 3 une grande partie de l’animation a été sous traité en Corée du Sud, ceci pour réduire les coûts bien entendu. Ce qui en soi n’est pas vraiment un problème, c’était d’ailleurs déjà le cas pour les autres saisons et c’est le cas pour un bon paquet de séries d’animation. Cependant là il s’agit de différents studios et on sent vraiment la différence. D’ailleurs on peu se demander aussi si ces studios n’ont pas plus travailler sur cette troisième saison que sur les deux autres. L’animation n’est jamais réellement fluide, en terme de réalisation il n’y a rien de vraiment intéressant. Et donc ces studios coréens qui ont participé à l’animation de la série, comme Studio Mir ou DR Movie, sont les mêmes qui gèrent une partie de l’animation sur tous les derniers films d’animation DC. La ressemblance est donc des plus logique.

Mais malheureusement cette ressemblance ne s’arrête pas à l’animation. En effet, avec cette saison 3 Young Justice a perdu toute son identité visuelle. La série à perdu sa rondeur dans le design de ses personnages pour adopter l’esthétique droite, rigide et parfois franchement difforme des films d’animation DC. Plus que ça, certains personnages reprennent même exactement le même design que dans les dits films d’animation et c’est vraiment dommage. Avec ça la série perd son identité visuelle bien établie et cette troisième saison ferra bien évidemment tâche comparée aux deux autres. Qui plus est le fait qu’une série de 2019 soit bien moins belle qu’une série de 2010 c’est assez pitoyable.

Et enfin, il y a tout un problème en terme de doublage, qui est beaucoup plus visible sur la fin de la saison, où certains personnages n’ont même plus le droit d’avoir des lignes de dialogues. Cela donne des résultats à mi-chemin entre la gêne et l’amusement, comme dans l’épisode 22 où Tim reste muet pendant tout l’épisode, alors même que d’autres personnages s’adresse à lui. On a la même chose lors de l’épisode 25 où Beast Boy et Cyborg ne parlent jamais. Ah si, Beast Boy fait des bruits de singe et Cyborg des bruits de machine, c’est sans doute mieux que rien. Et en plus comme les personnages ne parlent pas, leurs créateurs n’ont même pas le droit d’être cité dans les remerciements.

Le retour de Young Justice fait plaisir, on ne va pas s’en cacher, cependant est-ce que l’on aurait put espérer plus de ce retour ? Oui. Cette saison croule sous les personnages et les intrigues, donnant au tout un rythme désagréable. De plus l’ajout de nouveaux personnages loins d’être les meilleurs éléments possibles n’arrangent pas les choses. On notera quand même des moments de bravoures, bien entendu, et certains épisodes où les personnages ont le droit à du développement qui fonctionnent extrêmement bien. Mais dans l’ensemble dur de sortir avec un avis vraiment enthousiaste à la fin de cette nouvelle saison.

Ce manque de budget évident est plus que dommage, tant aujourd’hui les séries d’animation sont capable de donner des résultats exceptionnels. Rien que du côté du Japon l’anime en 26 épisodes (comme Young Justice), Kimetsu No Yaiba, est un véritable bijou en terme d’animation, d’effets visuels et de réalisation. Mais sans budget difficile de faire des miracles. Ce qu’il faut se dire c’est que Young Justice est de retour et que maintenant on peut espérer que la suite sera plus à la hauteur.   

Moyen / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 (0 votes) Votre avis
Les +
- L'univers de Young Justice toujours aussi passionnant
- Certains très bon épisodes (Private Security)
Les -
- Un rythme bâtard
- Des personnages pas toujours intéressant
- Abandon du style visuel de la saison 1 et 2
- Une animation vraiment mauvaise
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

4
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
2 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
ReptilePara le pacifique ParademonLeonidas Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Leonidas
Leonidas

Je vais tout de même mater cette 3ème saison un de ces quatres, car j’ai adoré les 2 premières… Mais là je suis vraiment déçu. L’âge d’or de l’animation DC est définitivement derrière nous.

Para le pacifique Parademon
Para le pacifique Parademon

Globalement d’accord : ça commence bien, avec plein de bonnes choses, mais bien vite ça s’essouffle, sous l’effet de la multiplication de personnages, d’une absence de direction globale de l’histoire. Je dois confesser avoir lâché au bout de moins d’une dizaine d’épisodes… ce qui est fort dommage pour une série que j’attendais.

Reptile
Reptile

Oui je sus d’accord avec tout ce que tu dis, mais je suis un peu moins sévère, en fait ça m’a pas vraiment empêcher de la regarder en entier, en me concentrant sur les aspect positif de la saison, que j’ai vraiment trouvé intéressant. (les trahisons au sein de tous ce petit monde par exemple, j’aime beaucoup le côté très imparfait de tout les personnages…)

Reptile
Reptile

D’après eux il parait que la saison 4 va se concentrer sur moins de personnages.

http://lestoilesheroiques.fr/2019/07/comic-con-young-justice-la-plateforme-dc-universe-commande-une-saison-4.html