Avec ce sixième tome voilà que le run sur Green Arrow de Benjamin Percy touche à sa fin. Véritable air frais et retour au source pour ce personnage qui aura été maltraité par l’éditeur pendant des années, ce dernier tome offre-t-il une conclusion satisfaisante à ce très bon run ?

Qui sont Oliver Queen et Green Arrow ?

C’est la question que l’on peut se poser et c’est sans doute la question que Benjamin Percy s’est posé avant de commencer son run. Et avec ce dernier tour de piste il répond amplement à cette question. Oliver Queen n’est pas parfait, loin de là, il fait des erreurs, mais il finit toujours par les surmonter. Ces paroles, prononcées par Black Canary définissent parfaitement l’homme qu’est Oliver Queen. Ce n’est pas quelqu’un comme Batman que l’on pourrait penser infaillible, pas du tout. Cependant, aussi faillible qu’il puisse être, il fera toujours tout pour apprendre de ses erreurs et pour en sortir grandis.

Mais plus que ça Percy revient ici sur un autre élément fondamental de Green Arrow, c’est un activiste. Il se caractérise lui-même comme un Social Justice Warrior à la fin de ce tome, ce qui est un renvoi direct au premier numéro du run Rebirth de Percy. Déjà dans ce premier numéro Oliver se caractérisait comme un SJW, cependant ici, après tout ce chemin on a la sentiment qu’il mérite maintenant cette appellation. Il ne se l’approprie pas simplement, c’est maintenant devenu quelque-chose qui le définit. La boucle est bouclée et c’est extrêmement satisfaisant.

Moira Queen

Qui plus est, pour approfondir le questionnement sur Green Arrow, ici son adversaire est la personnification de tout ce qu’il combat. Moira Queen, sa mère, représente tout ce qui ne vas pas dans les Etats-Unis, et même dans le monde. C’est un personnage sans sentiments, qui écrasera les plus faibles. Elle ne croit pas à l’égalité, pour elle tout le monde ne mérite pas d’être traité de façon égalitaire. Elle revendique avant tout la loi du plus fort, si tu as le malheur d’être faible tu te fais avaler par la machine. Ce qui en fait un antagoniste parfait pour un héros comme Green Arrow qui se veut comme le représentant des opprimés et des plus faibles.

Qui plus est, le fait de choisir comme personnage la mère, supposément décédée de Oliver pourrait inspirer de la surprise, car après tout pour mettre en avant ces idées, un politicien véreux aurait pu tout aussi bien fonctionner. Là, le retour de la mère pourrait apparaître comme un simple ressort scénaristique un peu artificiel pour apporter de la surprise. Cependant, même si l’idée de surprendre le lecteur est sans doute un peu là, le personnage sert tout de même une autre idée qui rend ce choix pertinent. Oliver se bat avec l’idée de son nom et de son héritage depuis le tout début du run. C’était une des première choses que Black Canary lui a dit, « comment se battre contre le pouvoir, quand on est le pouvoir ? ». Et c’est en vainquant sa mère, l’exemple même du « pouvoir », que Oliver peut revendiquer son nom de nouveau. Il a vaincu le pouvoir, il a vaincu tout ce qui était pourris dans son nom, dans sa société.

On pourrait cependant regretter que du côté du Ninth Circle, tout n’est pas vraiment résolu. L’organisation existe encore, même si elle a été révélée au grand jour, et son chef n’a pas été appréhendé. Ce qui est dommage, cela brise un peu la sensation de conclusion qui était jusque-là vraiment réussi. Mais cela reste un détail après tout.

Une conclusion satisfaisante

Car même si du côté du Ninth Circle tout n’est pas vraiment conclu il en reste que ce dernier tome offre une conclusion plus que satisfaisante à cet excellent run. Green Arrow est un super héros qui a le respect de ses confrères, le respect de sa ville, c’est un super héros qui compte. Tandis qu’Oliver Queen a grandi et a compris ses erreurs. Il a compris toutes les implications que demandaient son rôle. De plus, maintenant Green Arrow s’est construit une véritable famille, ce qui a toujours fait parti du personnage. Sa relation avec Hal Jordan est de retour, celle avec Black Canary aussi. Il a maintenant sa sœur pour l’assister en tant que Red Arrow et il a même réussi à faire la paix avec Roy. On pourra toujours pleurer l’absence de Mia et Connor qui manquent toujours cruellement à l’appel, mais n’en demandons pas trop.

Green Arrow n’est plus une blague, il est de nouveau un vrai héros, il a récupéré tout ce qui lui manquait depuis des années.

Ce dernier tome nous offre donc une conclusion plus que satisfaisante à un run de grande qualité. Avec ce run Percy a réussi à réintroduire, tout en modernisant le personnage de Green Arrow, et il réussit à faire cela en ne trahissant jamais ses origines. Ce qui fait du bien à la vue de tout ce qui a été fait avec le personnage durant les New 52. Green Arrow est de nouveau un activiste, un héros impliqué politiquement. Il a retrouvé sa famille, même si certains membres nous manquent encore. Percy a compris le personnage et en s’entourant d’artistes de qualité, tel que Juan Ferreyra, ou Otto Schmidt, nous a offert un très beau run qui mérite toute notre gratitude (profitez-en bien, parce-qu’en VO DC a d’ores et déjà mis à la poubelle tout ce qu’il avait construit).

Très bon / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 (0 votes) Votre avis
Les +
- Une excellente caractérisation d'Oliver
- La Green Arrow family
- Une sensation de conclusion satisfaisante
- Toujours de très bons artistes
- La fin d'un excellent run
Les -
- L'intrigue du Ninth circle qui n'est pas complètement conclu
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

6
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
1 Fils de commentaires
5 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
urbanvspanini10GeronoHousBonnifaceClaygan Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
urbanvspanini10
urbanvspanini10

Par curiosité, Urban va publier un tome 7 ou ils ‘s’arrêtent à la fin de ce run ?