Introduction

Robert’s got a quick hand
He’ll look around the room, he won’t tell you his plan
He’s got a rolled cigarette, hanging out his mouth he’s a cowboy kid
Yeah found a six shooter gun
In his dad’s closet hidden oh in a box of fun things, I don’t even know what
But he’s coming for you, yeah he’s coming for you

– Extrait de Pumped up Kicks par Foster the People, sortie le 14 septembre 2010

Oh oui, Robert vient pour toi, sois en certain. Pour preuve, en 2018, rien qu’aux USA, 23 tueries éclataient dans des écoles, 113 personnes en étaient victimes physiquement, se retrouvant soit blessées, soit gisantes sans vie sur le sol. Tout cela, sans parler des dommages psychologiques gravés dans l’esprit des survivants, des familles, etc… Des gamins traumatisés à vie qui, après toutes les interviews que j’ai pu visionner, en parlent encor comme si c’était hier, alors que certains événements remontent à 20 ans. Des parents qui ne reverront jamais leur progéniture revenir du lycée. Mais si vous voulez apprendre la meilleure, en milieu d’année 2019, les USA en sont déjà à 22 tueries. Allez les gars, le record n’est pas loin, on y croit…

Robert est un lycéen assez triste et déprimé.
Brandon, la brute du lycée, le rackette tous les matins.
Le matin même, justement, il le choppe comme d’habitude dans un couloir, et le force à lui donner ce qu’il a dans son sac.
Robert sort un MP3.
Brandon se moque, en lui disant que c’est démodé, lui met une petite gifle humiliante, et lui dit qu’il a intérêt à lui ramener quelque chose de mieux que ça si il ne veut pas se faire tabasser.
Les autres élèves ont laissés faire, certains même, se moquent aussi.
Le lendemain, même histoire.
Robert sort de son sac un MP4.
Brandon rigole, en lui disant que ce n’est pas vraiment mieux, et lui met une gifle humiliante, mais plus forte que celle de la veille.
Comme si Robert n’avait pas encor compris comment cela marchait, il lui rappelle qu’il a intérêt à lui ramener quelque chose de mieux à leur prochaine rencontre.
Les autres élèves ont laissés faire, certains même, se moquent aussi.
Le troisième jour, même histoire.
Mais cette fois, Robert ouvre son sac, et sort un MP5.
Brandon ne rigole plus, les autres élèves non plus. Plus personne ne rigolera de Robert maintenant.

Cette courte histoire, a au moins le mérite de poser les bases, et de mettre tout le monde dans le bain. Dans ce dossier, nous aborderons un sujet très sensible, et malheureusement, d’actualité : les tueries dans les écoles. C’est parti, suivez-moi !

Abécédaire des tueries dans les écoles publié par le magazine Mad en décembre 2018

Introduction

I – Columbine, a true american story

II – DC Comics in Crisis

III – Bully : Marvel’s Schorlarship Edition

IV – Le grand tabou

V – Vers l’avenir

3
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
Billy BatsonPara le pacifique ParademonMoiToutSimplement Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
MoiToutSimplement
MoiToutSimplement

Bully est un jeu franchement très sympa.
Mais on passe plus de temps à defendre les binoclards face aux autres que de les rabaisser.

Para le pacifique Parademon
Para le pacifique Parademon

Si ce sujet est si peu traité, c’est je pense justement comme tu l’évoques que c’est un sujet qui impose un traitement sérieux, ce qui ne correspond pas aux récits super-héroiques qu’ils veulent vendre.
Comme tu en parles aussi, Tom King expliquait que le pitch de Heroes in Crisis lui venait des tueries de masses banales des USA, que son fils va entrer à l’école et que ça fait monter en lui la peur. Bon après malheureusement il semblerait que le traitement du comics ne suive pas l’idée, mais ça montre que ce genre de sujet pourrait être abordé par les comics quand même.
Je pense que c’est des sujets aussi qui sont touchy de tous les côtés pour les éditeurs. Attaquer frontalement la question des armes notamment c’est se mettre à dos toute une amérique. De l’autre côté, ce genre de questions c’est s’exposer à des critiques sur la justesse du traitement présenté (Je pense par exemple à 13 reasons why, accusé de glamouriser le suicide, le feuilletonnage en multiples saisons pour faire de l’argent sur un sujet qui passe mal…).
Quand à savoir comment ça va évoluer, c’est une question encore plus large sur les Etats-Unis eux-mêmes…

Billy Batson
Billy Batson

Formidable dossier, Blue. À la fois riche, instructif et d’une grande puissance. Beaucoup d’informations et de références qui nécessitent plusieurs lectures, mais merci pour un tel travail. Par ailleurs, je suis assez d’accord avec les propos de Para’ au-dessus de moi, notamment sur HiC.