Cela faisait maintenant bien longtemps que les fans réclamaient une adaptation animée du culte Batman : Silence. C’est maintenant chose faite, mais est-ce que le résultat est à la hauteur de l’attente ? Euh, alors…

Une vraie fausse adaptation

Cette review comprendra de gros spoilers, vous êtes prévenus 

Déjà, il faut bien prendre en compte le fait que Batman : Hush n’est pas une adaptation, comme The Dark Knight Returns ou Batman Year One pouvaient l’être. L’idée ici n’est pas de proposer une transposition parfaite de l’oeuvre, mais d’adapter Batman : Silence pour qu’il puisse être incorporé au sein de l’univers qu’ils ont installé depuis quelques années. Ce Batman : Hush comprend donc beaucoup d’éléments qui n’existaient pas du tout dans le comics d’origine. Ces éléments, tels qu’une apparition de Damian, qui rappelle à son père de sortir couvert (eh oui c’est toujours important, ne l’oubliez pas s’il-vous-plait), ou Luthor qui vient rappeler son implication dans Reign of Supermen (le film précédent). Les fans de cet univers y trouveront sans doute leur compte, cependant les autres pourront trouver ça agaçant, tant les références et clins d’œils ne sont pas toujours les bienvenus.

Néanmoins il y a parmi tous ces changements l’un dont on heureux qu’il soit ici, c’est celui qui a lieu autour de la relation entre Bruce et Selina. C’est bien entendu l’un des éléments qui a le plus marqué les lecteurs du comics. Bruce et Selina étaient enfin ensemble et Selina connaissait maintenant le secret de Bruce. Même si cela n’a pas duré c’était tout de même un assez gros changement de statu-quo à l’époque. Et le film prend bien son temps de mettre le contraste sur leur relation. Il se permet même de nous montrer plus d’éléments de celle-ci. Et c’est plutôt réussi dans l’ensemble, on prend vraiment du plaisir à voir plus de scènes avec ces deux-là. On notera toutefois que les doubleurs de Bruce et Selina ne font pas preuve d’une énorme alchimie et c’est bien dommage. D’ailleurs, en général le doublage n’est pas exceptionnel dans le film.

Des changements qui vont faire parler

Toutefois, il ne faudrait pas croire que tous les changements ont été bénéfiques à l’oeuvre. Les scénaristes n’ont pas seulement pris la décision de rajouter des éléments, ils ont clairement procédés à une réécriture totale du scénario de Jeph Loeb. Déjà on peut noter de petits changements tel que la disparition de Killer Croc, au profit de Bane. Changement que l’on a un peu de mal à s’expliquer, tant il ne présente aucun intérêt dans l’intrigue. Mais comme il ne présente aucun intérêt on ne peut pas non plus voir ça comme un réel défaut, ça existe c’est tout. Par contre là où ces changements apportent un réel défaut dans l’intrigue c’est via les thèmes abordés dans le comics.

Batman : Silence n’est pas un comics que je trouve particulièrement inoubliable. L’histoire n’est pas des plus intéressante, le mystère est quasiment inexistant et Hush s’avère être au final un ennemi peu intéressant. Surtout quand on prend en compte les autres travaux de Loeb. Silence ne tient pas du tout la comparaison avec un Long Halloween par exemple. Cependant, il y a tout de même un thème intéressant qui parcourait l’ensemble de l’oeuvre, celui de la confiance. Toute l’intrigue tourne autour de Bruce et de la confiance qu’il peut avoir en les autres. Sa confiance en Superman, en Huntress et ultimement la question est de savoir s’il peux avoir confiance en Selina. Puis, viens la trahison de Tommy Elliot, son plus vieil ami, son sauveur même. C’est l’homme en qui il avait une totale confiance qui vient détruire tout ce que Bruce a construit depuis le début de l’intrigue. Sa paranoïa resurgit et il finit par chasser, une fois de plus, Selina de sa vie.

Cependant, ici les scénaristes ont décidé que Tommy Elliot ne serait pas Hush, détruisant entièrement les thèmes du comics. Qui plus est cela rend le personnage de Tommy Elliot totalement inutile dans l’intrigue. On nous explique que c’est un ami d’enfance de Bruce, mais ça on ne le voit jamais. Aucun flashback, rien. Alors quand arrive sa mort, après moins de 3 minutes de temps d’apparition (j’ai calculé) cela ne peut pas nous toucher et cela rend la tristesse que Bruce est censé ressentir totalement artificielle. Néanmoins quand je dis que le personnage est inutile ce n’est pas tout à fait vrai. En fait le personnage à un seul intérêt, tromper le spectateur. Les scénaristes voulaient que les spectateurs, qui connaissent l’oeuvre d’origine, s’attendent à ce que Tommy soit le vilain et qu’au final la révélation du vilain soit un vrai twist choquant. Ce qui dans un sens fonctionne. Cependant cela rend aussi l’enquête assez incompréhensible. Autant dans le comics l’identité est d’une évidence enfantine, autant ici elle n’est pas du tout prévisible. Ce qui fait de la révélation un énorme twist c’est vrai, mais qui ne s’appuie sur rien.

Graphiquement désastreux

Autant, on pourra toujours débattre de la qualité du scénario de de base de Batman Silence, autant tout le monde peut se mettre d’accord sur le fait que graphiquement le comics est tout simplement magnifique. Avec Batman : Silence nous avions le droit à un Jim Lee à son sommet. Ici, avec ce film d’animation nous avons le droit à la même bouillie habituelle. Les designs sont moches, les animations sont statiques et sans aucun caractère, tandis que la réalisation est sans intérêt pendant la globalité du film. On retiendra juste un moment où pendant une scène d’action la « caméra » tourne autour de Catwoman. Il faut croire qu’ils ont eu un accès de folie, avant de se rappeler qu’il ne fallait pas non plus être trop intéressant. Aucun effort n’a été fait pour coller au style de Lee, absolument aucun. Les artistes ont justes copié collé le style habituel (moche) des précédents films et l’ont appliqué tel quel à Batman : Hush. Et ce n’est pas l’inclusion du costume du comics, d’une façon très maladroite qui plus est, qui change quoi que ce soit.

On pourrait rétorquer que tout ça c’est dans un soucis d’unité, qu’ils ne veulent pas créer une dissonance visuelle entre les différents films de leur univers. Et soit, c’est une raison qui se tient. Cependant unité ne veut pas dire que tous les films se doivent d’être exactement identiques. Plus que ça, ça ne veut pas dire qu’ils doivent être moches. Ici ce choix visuel est juste une question de budget. Peut-être aussi d’un manque de temps et de talent des équipes derrières, mais là-dessus dur de vraiment s’exprimer. Et je ne voudrais pas accuser des artistes qui font sans doute de leur mieux avec ce qu’on leur donne.

Batman : Hush fera sans doute plaisir aux fans de l’univers des films d’animation DC. Quant aux autres soit ils passeront un moment passable en voyant le film, l’oubliant directement après l’avoir vu. Soit, s’ils s’attendaient à une vraie adaptation du comics, ils se sentiront trahi devant cette pseudo adaptation. Mais outre la partie scénaristique, le vrai problème réside dans la partie visuelle de ce film. Nous sommes en 2019. Aujourd’hui, un studio comme Sony, qui nous a pondu des trucs tels que Emoji Movie, ont réussi à produire Spider-Man Into the Spider-Verse. Film qui, en plus d’être un des meilleurs films de super-héros que l’on ait jamais eu, réussit à repousser les limites de l’animation. Mais à côté de ça, Warner, l’un des plus gros studio hollywoodien, continue de nous pondre à la chaîne les mêmes direct-to-dvd au style visuel sans intérêt. Les seuls vrais films DC que l’on ait eu ces dernières années sont Lego : Batman et Titans Go! et même si ces films sont bons, on devrait être en droit d’attendre des adaptations plus sérieuses de l’univers DC en films.

DC mérite mieux, nous méritons mieux.

 

Moyen / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 (0 votes) Votre avis
Les +
- La relation Batman / Catwoman bien plus approfondie
- Il y a Daffy Duck avant le film
Les -
- Des changements qui feront débats
- Des liens à l'univers animé pas toujours pertinents
- Un thème qui s'est perdu en chemin
- Des références poussives
- Tommy Elliot inutile
- Artistiquement médiocre
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

5
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
3 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
Para le pacifique ParademonReptileClayganstingrayfell Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
stingrayfell
stingrayfell

Ça ne m’etonne pas que ce soit une bouse, depuis le debut ces films animés sont ratés, animations manganisées aux fraises, scenar plat, aucune BO… Flashpoint offrait un beau final et apres tout ce qui est sorti sont le niveau bas de tout.

Parcontre c’est « The Dark Knight Returns » pas « Rises » en adaptation animée.

Et « Spider-man into the spiderverse » est un film sorti au cinema pas en direct to dvd. Ce n’est pas le même budget. Et personnellement j’avais trouvé l’animation horriblement saccadée et l’histoire banale voir ennuyeuse. Il n’y a qu’a partir du dernier acte que d’un coup j’ai pris plaisir avec ce film, d’un coup il y a eu une bonne mise en scène et d’un coup il y a eu une bonne BO. Resultat, revendu sur Ebay.

Sinon cette année du côté de DC en direct to dvd on a eut « Batman vs TMNT » qui etait simple mais avec une mise en scène sympa voir débridée et un scenar pleins de surprise.

Pour moi le film d’animation DC qui reste indétrônable c’est « The Dark Knight Returns » en version deluxe qui regroupe en un seul film les 2 parties pour 2h30 de grandiose, animation, mise en scene hollywoodienne, respect scénaristique de l’oeuvre originelle et OST parfaite !

Para le pacifique Parademon
Para le pacifique Parademon

« Ici, avec ce film d’animation nous avons le droit à la même bouillie habituelle. Les designs sont moches, les animations sont statiques et sans aucun caractère, tandis que la réalisation est sans intérêt pendant la globalité du film. »

Oui. Merci d’exprimer la vérité au Monde.

trackback
La bande-annonce de Wonder Woman Bloodlines est arrivée | DCPlanet.fr

[…] Pour rappel, le film devrait sortir au mois d’octobre et Rosario Dawson prêtera à nouveau sa voix à notre héroïne préférée. En attendant, vous pouvez retrouver notre critique du dernier dessin animé du studio, Batman Hush […]