Bon, Batman : Damned #2, c’était… Woaw. C’était quelque chose, dirons-nous. Quelque chose qui a existé, et que l’on espère ne plus revoir chez DC avant très longtemps. Et visiblement, même DC est plutôt de cet avis, ayant repoussé ce troisième numéro afin de le faire en partie réécrire. Et déjà, rien que là, ça laisse songeur. Une sorte de curiosité malsaine s’empare du lecteur. Car si ce qu’il a pu voir dans le second numéro avait été validé par la maison mère, que pouvait contenir sa suite pour être repoussée… Et cette troisième partie, la voilà.

« Shut it, You ass » – Azzarello se parlant à lui-même au travers de Batman.

Alors de quoi ça parlait Damned au final ? Ah ah… J’ai rien compris. Azzarello non plus visiblement. Et la vraie question est : « Est-ce qu’au moins quelqu’un sait où on va ? ». J’en doute. Les trois numéros de la série s’enchaînent finalement sans vraiment de cohérence. Les décors changent, les situations rocambolesques se suivent, et à la fin, il n’y a même pas d’effet « tout ça pour ça ». Non, tout simplement parce que le lecteur ignore d’où il est parti, et où tout cela se termine. Il s’est simplement laissé porter. Brian ramène même les anges de Doctor Who. On ne comprend pas pourquoi Batman est enfermé dans un cercueil enterré, et le fait qu’une puissance mystique lui tape une crise de jalousie non plus, mais on avance. On avance, et on ne sait pas où on va, à l’image de tout ce qui a été proposé précédemment par le titre. On avance jusqu’à la révélation finale. Spoiler : le Joker n’est pas mort. Mais est-ce vraiment un spoil, dans la mesure où cela n’impacte en rien le récit, vu qu’il n’y aura heureusement pas de suite ? Enfin… Espérons. Au moins Batman regrette de l’avoir tué –ignorant que le clown est vivant-, mais vu que la culpabilité vis-à-vis de la mort de sa némésis n’a jamais été abordée jusque là, le tout arrive un peu comme un cheveu sur la soupe, et c’est bien dommage.

Pour le reste, oui, c’est mieux que Damned #2… Mais bordel, commencer à applaudir parce que cette fois-ci, personne ne se fait violer puis tuer, ou l’inverse, sur le toit du GCPD reviendrait à franchir un point de non-retour dans le nivellement par le bas. Alors certes, c’est joli, surtout les scènes avec la Créature du Marais, mais toujours dans la même idée que le raisonnement ci-dessus, on ne va pas non plus féliciter les artistes parce que Zatanna se paye un design classique -contrairement au Etrigan gangsta rap du #2-, même si, bon, Constantine se cosplay en Zorro. Laissez le continuer encore trois parties, et on aura droit au Bat-Tornado, avec Alfred muet, et le Sergent James Gordon Garcia.

« Franchement, le viol, c’est pas cool, mais le harcèlement sexuel, ça passe… » – Citoyen de Gotham entendu par hasard

Pour le reste, DC a fait le ménage, et quelque soit l’histoire que voulait raconter l’auteur, parfois la censure a du bon. Azzarello fait du damage control niveau over 9000. On apprend qu’Harley n’est pas morte, que le viol était finalement consentant, et qu’elle a même volé la bat-ceinture à la fin de cette baise torride. Heureusement que ce petit cabotin de Constantine était la pour récupérer le bat-item, et s’en servir pour ranger ses clopes. Bon, d’un autre côté, la discussion aurait été un peu difficile à gérer en continuant sur cette voie.

Extrait du numéro #3 original 

– Batman, pour se venger de s’être faite violer, elle est partie avec ta ceinture !
– Robin, à la Bat-mobile, cette criminelle ne s’en sortira pas !
– Oh oui ! Nous sommes vraiment les gentils. Par contre, j’espère que le GCPD n’aura pas de mal à enlever le sperme du Bat-signal.
– Mais non, en plus du spray anti-requin, je leur ai laissé du Cillit-Bang : Mousse active. Idéal pour de larges surfaces et pour un nettoyage simple et rapide
– Tu penses vraiment à tout Bruce ! En avant pour de nouvelles aventures !

Du coup, après s’être fait taper sur les doigts, ce bon vieux Azzarello tente de faire amende honorable, et de se racheter mais… se plante. Imaginez qu’un gosse s’amuse à jeter des cailloux sur un chien. Vous le punissez, et lui dites d’arrêter ses conneries –à moins que vous n’aimiez vraiment pas les canidés-. L’enfant semble avoir compris ses erreurs, il ne lapidera plus le chien. Une heure plus tard, vous le chopez en pleine séance de caillassage d’un hamster. Mais quel rapport avec Damned #3 me direz-vous ? Dans une scène dépeignant une séance de spiritisme, Constantine se met soudain à caresser le visage de Zatanna de manière étrangement tendancieuse et un tantinet gênante. Vous savez, pas cette caresse au petit matin sur la joue de votre partenaire en vous réveillant à ses côtés, mais plus ce geste de la main qui signifie « Tu es ma meilleure gagneuse ».  Donc, une nouvelle fois, le malsain et le sexuel se rejoignent, mais dans une moindre mesure. Mais le pire, tenez vous bien, c’est que Batman se met à s’énerver en reprochant au magicien de « la menacer ». Non, mais de qui se fout-on ? Ne commençons pas un débat sur les infractions sexuelles, le harcèlement et j’en passe, mais Bruce, sérieusement, tu n’es pas spécialement le mieux placé pour parler…

En espérant que l’argent empoché par l’auteur lui permettra de se payer une thérapie plus que bienvenue, car lui et son futur psy ont sans doute des choses à se dire. Au détour d’une convention, j’espère un jour pouvoir discuter avec Bermejo du titre. 

Damned, c’est terminé. C’est… terminé. T.E.R.M.I.N.É ! Champagne !

Lamentable / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (0 votes)
Les +
- C'est joli, surtout Swamp Thing
- DC fait le ménage
Les -
- Le scénario granguignolesque
- Zatanna, ma meilleure gagneuse
- Définitivement la pire série DC depuis très longtemps (et pourtant, c'est moi qui me suis farci entre autres Cyborg, Harley Quinn, Michael Cray et j'en passe...)
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

2
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
MadeathWinterwing Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Winterwing
Winterwing

Excellent ! Du grand comics comme on en fait plus ! A ranger entre vos TPB de Heroes in Crisis et de Cry for Justice.

Madeath
Madeath

Je suis vraiment curieux de lire cette série. Mais c’est dommage qu’elle soit si mauvaise du coup.. a son annonce ça me tentait bien