C’est le coup de tonnerre de cette nuit rapporté par Hollywood Reporter et toute la presse spécialisée : le comics Sandman de Neil Gaiman arrive enfin sur les écrans, via Netflix.

Sandman : la grosse production de Netflix

Après des années passées en development hell, voilà que le projet d’adaptation de Sandman semble enfin aboutir en série télévisée. Produite par Neil Gaiman lui-même et David Goyer, elle serait chapeautée au jour le jour par Allan Heinberg. Un nom qui ne vous est peut-être pas inconnu, car il est notamment scénariste du film Wonder Woman de Patty Jenkins. Heinberg est également connu pour son travail sur Party of Five, Gilmore Girls, Newport Beach, ainsi que plusieurs séries du Shondaland (Grey’s Anatomy, Scandal ou The Catch). Niveau comics, il est le créateur des Young Avengers et a mené le relaunch de la série Wonder Woman après Infinite Crisis. Un profil qui reste malgré tout relativement inexpérimenté dans le genre d’exercice qu’impose Sandman.

L’idée d’un film Sandman ne date pas d’hier et remonte déjà aux années 90. Joseph Gordon-Levitt y était un temps attaché, avant d’aller voir ailleurs. Aux dernières nouvelles, le scénariste en charge du projet affirmait avoir quitté le navire, jugeant Sandman inadaptable au cinéma et préconisant une série télé. Entendu : Sandman arrive maintenant chez Netflix, couronnant le deal le plus cher de l’histoire de DC Entertainment. Un prix massif qui aurait freiné plusieurs studios, notamment HBO, pourtant contrôlée par Warner Media. Toujours à la recherche de nouvelles franchises pour capter un public nouveau, Netflix saute sur l’occasion pour produire l’adaptation de l’un des comics les plus cultes de l’histoire de DC et Vertigo.

Pour l’instant, impossible de connaître le nombre d’épisodes, ni même le montant exact du partenariat entre DC et Netflix. Mais force est de constater que l’annonce ne pouvait que difficilement mieux tomber, alors que la hype autour de Neil Gaiman est énorme suite à son adaptation réussie de Good Omens. Reste à savoir si Netflix saura rendre justice à sa série, la plate-forme de streaming n’ayant que des résultats en dents de scie avec ses adaptations de comics…

SourceHollywood Reporter
Article précédentReview VF – Wonder Woman Rebirth Tome 7 : Les Dieux sombres
Article suivantL’humeur du lundi #88 – Il nous faut une nouvelle Jenette Kahn !
myplasticbus
Depuis son enfance, cet énergumène passionné se sent insatisfait de l’état du monde. Alors il s’est mis à écrire et dessiner ses propres univers, à raconter des histoires et à s’immerger dans des mondes parallèles. Un beau jour, il a découvert une bande-dessinée qui parlait d’un univers bizarre avec une particularité bien chelou : aucun super-héros, sinon dans les bandes-dessinées. Éternel curieux, il a voulu visiter cette terre inaccessible et étrange. Il s’est mis à chercher à maîtriser les lois des univers multiples, en découvrant qu’elles reposaient dans un bus en plastique caché au plus secret de son imagination. Désormais coincé dans cet univers bizarre, il prend toujours beaucoup de plaisir à explorer sa terre d’origine à travers des cases, des bulles et des dessins plus grands que la vie. Sinon, une fois, en 2003, il est resté coincé dans l’Hypertime.

7 Commentaires

  1. À voir maintenant quel sera l’acteur britannique de formation shakespearienne au teint pâle qui interprétera le personnage éponyme.

  2. Comprends pas, ils ont pas la thune pour finir swamp thing mais investissent des caisses pour produire un show ultra ambitieux ??

    • C’est surtout que Swamp est produit/réalisé aux frais de Warner/DC, alors que ce projet sera aux frais de Netflix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.