Dans ce Geoff Johns Présente Flash tome 4, nous reprenons les aventures de Wally West directement là où on les avait arrêté à la fin du troisième. Toujours accompagné par Scott Kolins principalement, l’auteur continue donc son petit chemin sur l’univers du bolide, toujours grandissant sous sa plume, et nous allons constater si la qualité est toujours au rendez-vous.

Un bon héros doit avoir un bon vilain

La particularité du premier arc de ce recueil et l’arrivée d’un nouveau Zoom flambant neuf rien que pour Wally. Le troisième Flash a enfin sa némésis, qui reprend comme lui l’héritage de son prédécesseur, mais avec pas mal de nouveautés. Si le phénomène qui lui a donné ses pouvoirs est basique au plus haut point, le concept reste très intéressant. C’est également le cas de ses origines que l’on a vu sous nos yeux, ce qui est très satisfaisant, et de sa motivation, cette envie de vouloir rendre son opposé meilleur en le poussant à bout. Cette vision malsaine du super-héros permet une jolie réflexion sur la notre de ces êtres quasi-mythologiques et se trouve toujours pertinente à l’heure où Batman est le héros le plus adoré par le grand public (en tout cas concernant DC).

Le propos de Zoom est en effet qu’il doute de l’efficacité d’un héros qui a dévoilé son identité au monde et met donc en danger ses proches. Selon sa vision des choses, qui ressemble donc à celle de Bruce Wayne, Flash doit tout perdre et utiliser sa souffrance pour se durcir. Cette belle opposition des deux doctrines exacerbe et affirme les convictions de Wally, toujours porté sur sa famille et l’héritage de Barry tout en ne commettant pas les mêmes erreurs. Ce n’est d’ailleurs pas anodin que le Chevalier Noir apparaisse dans l’un des chapitres pour accentuer ce propos tout en servant le récit et en apportant un regard sur la différence entre Wally et son mentor.

Qui est Flash ?

Même si Flash démontre que Zoom a tort au sujet d’un seul archétype de héros valable, le super-vilain arrive à prouver l’un de ses points qui aura ses conséquences, comme vous pourrez le constater dans la deuxième partie de ce Geoff Johns Présente Flash tome 4. La première était forte et tragique, mais celle-ci propose une introspection plus calme où tout repose sur un mystère. Qu’on soit d’accord, l’enquête est bien menée, mais la résolution est bien trop évidente. Et heureusement ce n’est pas l’aspect le plus important de l’histoire de Geoff Johns.

Wally regagne ici un côté col bleu qui colle avec sa ville fétiche, Keystone, et avec le côté héros proche du peuple. Sans raconter le principal élément scénaristique de cet arc, il permet quelques rencontres anonymes entre Wally et Captain Cold tous deux en civils, ce qui sera les passages les plus importants du récit. Nous assisterons alors à une introspection très réussie des deux personnages, avec des discours pertinents sur leur identité secrète et leur façon de vivre avec ou leur place dans la société en tant que héros et vilain. Ils se posent également la question du manichéisme, et si le bien ou le mal est quelque chose d’inné.

Johns, grand fan de Cold, montre bien la complexité du personnage en soulignant les règles qu’il imposait à ses Rogues (les meurtres à éviter, surtout un héros ou encore le fait d’accuser un camarade), sa relation avec Barry et dans le même temps son côté criminel et son intransigeance quand quelqu’un tente de le tromper. Cette seconde partie souffre cependant du changement d’artiste, Alberto Dose étant vraiment en dessous de Scott Kolins en ce qui concerne les visages et l’anatomie, du moins suffisamment pour que ce soit gênant.

Geoff Johns Présente Flash tome 4

Ce quatrième tome de Flash par Geoff Johns aura pour lui le fait de mettre en valeur deux grands super-vilains du bolide : Zoom et Captain Cold. L’arrivée du premier a un sacré effet sur Wally comme sur le lecteur si vous avez suivi tous les tomes, tandis que le second regagne une profondeur qui fait du bien et qui rappelle l’excellence des Rogues. Wally se cherche beaucoup plus ici, mais vous verrez votre héros a su évoluer entre le début et la fin de votre lecture, même si certains seront dérangés par sa direction ou certains événements, car tout passe par la souffrance et tout semble se casser la gueule autour de lui. Il n’empêche qu’on reste encore une fois sur du bon super-héros comme on aimerait en voir plus.

Très Bon / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (0 votes)
Les +
-Zoom et tout ce qu'il apporte comme réflexion
-Captain Cold très bien écrit
-De très bonnes introspections...
Les -
-...Dans un scénario parfois bateau
-On repassera pour l'optimisme cette fois
-Une deuxième partie moins bonne graphiquement
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de