Introduction

1. Black Canary et sa création

2. Black Canary et les retcons

3. Post Crisis on Infinite Earths, ou la Black Canary moderne

4. Les New 52, le reboot

5. Les adaptations

6. Conclusion

Les adaptations

Black Canary origines
© CW / Warner

On ne va pas s’arrêter sur chaque adaptation en profondeur tel qu’on a pu le faire auparavant, je ne suis pas si sadique que ça. En tout et pour tout le personnage aura eu le droit à : 5 apparitions en live, une dizaine d’apparitions en animation (elle était une figure importante de la saison 1 de Young Justice), et un peu moins de 10 apparitions dans des jeux vidéos. Pour le coup on va se pencher seulement sur les séries live, le reste ne mettant pas réellement en scène ses origines, on ne pourra pas en tirer grand chose concernant notre sujet.

La première apparition de Black Canary en chair et en os est dans les deux épisodes de Legends of Superheroes, en 1979. Là pas grand chose à dire, on relèvera juste que Dinah, incarné par Danuta Wesley, portait un masque comme lors de la première apparition du personnage dans les comics. On note également l’apparition du personnage Ghetto Man, personnage que l’on ne reverra jamais (et on se demande bien pourquoi). Sa deuxième apparition en live sera dans la série tv Birds of Prey (2002). La série de seulement treize épisodes est aujourd’hui (et même déjà à l’époque) considérée avec moqueries tant elle était kitsch et peu inspirée. Cependant ce qui est intéressant, c’est que les scénaristes de la série, aussi mauvaise fut-elle, avaient manifestement lu des comics, ce que l’on peut saluer. C’est déjà mieux que certaines autres adaptations.

Ici le personnage de Dinah emprunte de multiples éléments aux comics. Dinah Reymond, née Lance, est une jeune orpheline, méta-humaine. Elle a des pouvoirs de télépathie, de télékinésie et de précognition. Et on découvrira par la suite que la mère du personnage s’appelait Carolyn Lance et qu’il s’agissait de la légendaire Black Canary. On apprit que Carolyn avait dû l’abandonner, car craignant pour la sécurité de l’enfant, après qu’un homme ait installé une bombe sous son lit. C’est après cette abandon que Dinah développa ses capacités de méta-humaine et qu’elle passe de famille d’accueil en famille d’accueil. Cela vous rappelle quelque-chose ? Oui, il semblerait que le scénariste des Birds of Prey New 52 était un fan de la série. Donc ce qui est intéressant ici, outre le fait que le personnage ait des pouvoirs sans aucun rapport avec Black Canary à l’origine, c’est qu’on peut y voir un mélange un vrai entre les origines pré Crisis et post Crisis.

Il faudra ensuite attendre Smallville pour revoir Black Canary sur les écrans. Et c’est d’ailleurs le début de l’hégémonie CW sur le personnage et ça on adore. Ici Dinah Lance était une journaliste conservative du Daily Planet. Ce qui rendrait sa relation avec Oliver Queen, anti-conservateur s’il en faut, assez complexe. Cependant de ce côté-là pas de soucis, la CW étant ce qu’elle est, Oliver ne sera jamais en couple avec Dinah dans la série. Elle possède bien son cri et il n’y a pas grand chose de plus à dire, elle reste un personnage extrêmement secondaire et l’on ne connait pas vraiment ses origines.

Black Canary origines
© CW / Warner

Et maintenant les choses sérieuses commencent avec Arrow. Série Green Arrow oblige, le personnage de Black Canary a une présence importante. Dans la série il y a au moins trois personnages qui ont porté le nom de Black Canary (en omettant les variantes du genre The Canary, ou White Canary). La notion d’héritage est donc vraiment respectée dans la série. La première Black Canary, Laurel Lance, est donc une ancienne avocate, fils de policier elle deviendra Black Canary pour venger la mort de sa sœur, une justicière qui répondait au nom de The Canary. Elle suivit donc un entrainement avec Ted Grant, un boxeur et ancien justicier. Elle ne possédait aucun pouvoir, son cri du canari venant juste d’un gadget accroché à son cou. La deuxième Black Canary se nomme ici Dinah Drake. C’était une ancienne flic, qui entretenait une relation avec son coéquipier Vincent Sobel. Après avoir été frappé par des particules de matières noires elle développa son cri sonique. Elle démissionna de son poste et reprit le flambeau de Laurel Lance qui était morte entre temps. La troisième est un personnage d’une terre parallèle qui est en fait une criminelle. Ici peu de choses à dire, le personnage n’est pas des plus intéressant pour notre sujet.

Ce qui est frappant avec ces deux personnages c’est que à l’instar de la série Birds of Prey  les scénaristes mélangent une tonne d’éléments venus des différentes versions du personnage, tout en ajoutant de nouvelle. Ici c’est même encore plus vicieux, car ils ont mélangé ça à travers deux personnages différents.

7 COMMENTS

  1. chouette dossier, ses origines m’ont toujours perturbés et c’est sans doute pas près de s’arrêter avec le film qui vient et les comics qui voudront surfer sur la vague j’imagine.

    • Ouais il va y avoir le film, mais surtout maintenant que DC a introduit sa DCTimeline ça soulève beaucoup de questions et ça m’agace un peu car j’aurais pu en parler dans le dossier si ça avait été dévoilé avant. Mais si DC part du principe que toute la période pré et post crisis est de retour, logiquement les choses vont devoir énormément changer pour BC. A part s’ils ramènent la JSA en omettant totalement le personnage de BC mère, ce qui ne m’étonnerait pas.
      En tout cas merci !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.