La série Green Lanterns revient dans nos kiosques avec le sixième récit des péripéties de Jessica Cruz et Simon Baz.  L’occasion aussi de profiter du dernier numéro de Justice League Récit complet avant le changement de formule de Urban Presse. Cette fois, nos jeunes Lanterns vont avoir à faire à une crise humanitaire sous fond de machination politique.

SEELEY FAIT SON ENTRÉE

Après un run mené par Sam Humphries sur les débuts de Jessica et Baz, la série évolue pour accueillir Tim Seeley à l’écriture. Nous reviendrons plus tard sur le scénariste. Parlons tout d’abord du scénario. Premièrement, le récit rentre assez rapidement dans le vif du sujet. Nos Lanterns ont pour mission de porter secours à une population d’axolotoïdes. Un cataclysme planétaire menace de tous les emporter dans la destruction. Heureusement, la planète voisine Ungara a accepté de prendre en charge leur évacuation et de les accueillir. La thématique sera donc centrée autour de la gestion de cette entreprise sous fond de crise humanitaire. Ainsi, on retrouve un style qui est cher à Tim Seeley, celui d’un super-héroïsme tourné avant tout vers les gens plutôt que vers des menaces cosmiques.

Un changement de scénariste qui ne tarde pas à se démarquer de son prédécesseur. En plus du propos du récit, les personnages principaux sont également traités d’une manière qu’on n’avait pas encore vu dans la série. Individuellement, Simon Baz et Jessica Cruz ont un rapport plus serein, en adéquation avec leur environnement. Sur Terre, ils doivent faire face à leur quotidien, avec leurs proches et leur tentative de s’intégrer au monde social avec la recherche d’un emploi. C’est là que nous retrouvons le style de Seeley qu’on avait déjà vu dans la série Nightwing Rebirth. Les héros mènent une vie normale tout en jonglant avec leur statut de héros et des responsabilités qui vont avec. On constate également une vraie complicité dans plusieurs scènes comme on en voyait dans les arcs précédents lors des instants pancakes dans le restaurant de la ville.

Justice League Récit complet #13 image1

QUAND LA RÉALITÉ CÔTOIE LA FICTION

L’histoire générale reste classique avec des enjeux moins importants. Ici, il va être question d’aide aux migrants et l’exploitation de cette situation. Bien entendu, on constate  une similitude avec notre actualité. Nous sommes bien loin d’une menace de Red Lanterns ou d’un Volthoom. L’auteur prend ici le parti de montrer l’utilisation politique d’une crise d’urgence. Il tente d’aborder un sujet sensible avec une approche facile et naïve. De plus la narration se permet un interlude en plein milieu du récit. Un peu dommage, car il n’est pas vraiment nécessaire dans le cadre du récit. Néanmoins, le récit reste correct et sympathique pour peu que ce genre de sujet vous intéresse.

Bien que l’auteur ait été remplacé, ce n’est pas le cas des dessinateurs. On retrouve ainsi les fidèles tels que Eduardo Pansica, Ronan Cliquet, Carlo Barberi ou encore German Peralta. Leur travail reste très correct et, malgré le nombre d’artistes différents, on peut noter une certaine régularité dans le dessin. Il n’y a pas à dire, comme pour les récits précédents, Green Lanterns reste une série facile d’accès pour les jeunes lecteurs ou ceux qui sont peu exigeants. Et ce n’est pas par hasard non plus que DC a mis Tim Seeley sur ce titre, lui qui s’était déjà occupé de donner un coup de lifting sur Nightinwg Rebirth.

Justice League Récit complet #13 image2

Depuis le début de l’ère Rebirth en kiosque, les Justice League Récit complet sur Green Lanterns représentent une série assez particulière. Tout comme ses protagonistes, Urban Comics a voulu nous faire découvrir cet univers du point de vue d’un.e novice. Avec au compteur six récits parus pour un total de treize dans les kiosques, Jessica et Simon ont su capter la fidélité des lecteurs. Reste à espérer que cela continue en septembre prochain avec la nouvelle formule bimestriel de Urban Presse.

Correct / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (0 votes)
Les +
- Une histoire avec un propos pertinent...
- L'approche plus terre à terre de Tim Seeley
- Des personnages plus sympathiques à suivre
- Une régularité dans les dessins.
Les -
- ... mais qui risque de ne pas intéresser tout le monde
- Un scénario à la construction et à la résolution trop classiques et naïves
- Un interlude plus que dispensable
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de