Un peu de lecture ne fait jamais de mal. Pour se remettre de ses aventures, Sledgy s’est donc abandonné à la lecture et vous partage son avis sur les sorties du 08 mai passé. Peu de bonnes choses, Scott Snyder qui rechute dans les déceptions. Une semaine presque normale en somme…

Et vous, vos lectures ça donne quoi ?

LES VALEURS SÛRES

Detective Comics #1003

Collection

Rebirth

Scénario

Peter J. Tomasi

Dessins

Brad Walker

La première chose qui fait plaisir avec ce nouveau récit de Tomasi sur le Chevalier Noir est l’importance de Robin, à croire qu’il s’agit du seul auteur à s’y intéresser et savoir quoi en faire. Malheureusement, son utilisation rappellera trop d’anciens arcs de l’époque Batman & Robin avec toujours cette tentation des super-vilains. Pour le reste, le mystère de l’identité d’Arkham Knight est enfin résolu en partie et le numéro gère bien son annonce et je suis curieux de savoir ce qu’ils raconteront avec cette personne (ce sera de toute façon mieux que la version vidéoludique). Le style mainstream de Brad Walker n’est pas le plus original mais permet une bonne narration avec tout de même un trait particulier, par là je veux dire que les personnages sont dessinés légèrement autrement que d’habitude, et c’est déjà ça. En tout cas, j’apprécie le parti de faire du vilain littéralement un chevalier d’Arkham et le paradoxe rappelant l’inquisition entre leur symbole lumineux et leur objectif sinistre. Le fait qu’ils soient réellement miséricordieux en sauvant Robin ou les innocents ajoutent quelque chose aux simples cultes que l’on nous sert d’habitude. C’est donc une bonne histoire du Dynamic Duo avec un mystère, de l’action et un vilain qui peut s’avérer bien.

– Sledgy7

Wonder Twins #04

Collection

Rebirth

Scénario

Mark Russell

Dessins

Stephen Byrne

Wonder Twins #04 reste sur la lignée des trois premiers. Plus que du super-héros, c’est un récit adolescent avec un humour efficace et une certaine légèreté tout en incluant la continuité principale et certains personnages importants. Ici, l’auteur s’intéresse aux flirts du lycée, partant du postulat ultra classique pour terminer sur une note aussi originale que nos jumeaux, avec en prime une sous-intrigue sur les super-vilains dans leur vie civile et notamment sur la problématique de comment doit-on réagir en apprenant que son copain ou son père en est un. On est clairement pas là pour révolutionner quoique ce soit, tout est vraiment bon esprit jusqu’aux dessins toujours cartoons de Stephen Byrne. Mais justement, peut-être que ce titre servira de bouffée d’air frais après avoir lu quinze events, crossovers et autres tragédies mondiales dans les pages des titres DC principaux.

– Sledgy7

LES DÉCEPTIONS

The Batman Who Laughs #05

Collection

Rebirth

Scénario

Scott Snyder

Dessins

Jock

À quoi bon toute cette mini-série ? J’ai l’impression que tout ce qui s’y passe ne sert aucun propos, si ce n’est préparer le titre Batman/Superman, ce qui empêche une conclusion et un réel développement. Avec son infection, Batman dépasse peu à peu son code moral, ce qui est donc expliqué par le scénario, mais encore un récit sur sa limite ? Surtout qu’il ne s’agit pas du plus pertinent. Les planches sont jolies et le final crée du suspense, mais tous ces événements censés nous choquer ou créer une complexité au héros ne prennent pas, d’autant plus que tout ce qu’il apporte paie rarement (à moins que le 6e numéro soit du génie, mais qui y croit ?). La mini-série ne plaira finalement qu’aux lecteurs sensibles au charisme du Batman Who Laughs ou à ceux qui rêvent intérieurement de voir Batman péter un plomb.

– Sledgy7

1
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Saint Walker Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Saint Walker
Saint Walker

The Batman Who Laughs, j’ai vraiment l’impression que ca tourne en rond. Batman qui essaye de résister a la tentation et le méchant BWL a toujours 5 coups d’avance. Il reste un numéro et je vois pas comment ca peut se finir sans être rusher ou avec une réelle conclusion comme dit dans la review. Je m’attendais vraiment a un duel plus cérébral mais BWL a vraiment 0 point faible et ca rends l’histoire pas super passionnante je trouve.