C’est à grands coups de teasers sur ses réseaux sociaux que Tom Taylor nous a présenté son prochain récit chez DC, et DCeased #1 est enfin là. Le projet a plusieurs similarités avec son Injustice, étant hors continuité et donc imprévisible. Le compteur de morts devrait même être encore plus haut puisqu’il s’agit bien d’un récit de zombies dans le DC Universe, mais voyons si le résultat est aussi fun et violent que prévu.

Le fun et le drama en dépit du reste

Sans trop vous en dire, c’est à travers internet que va se répandre le virus qui rendra environ 600 millions d’humains hyper violents. En fait, la moitié de ce premier numéro sert à introduire cette maladie, mais ce n’est pas convaincant. En soi, c’est une bonne idée d’utiliser l’omniprésence des téléphones et des réseaux sociaux pour propager ce mal, mais tout ça sonne trop comme un prétexte pour voir des héros et vilains célèbres s’entre-déchirer. L’auteur essaie pourtant de marquer les esprits avec son premier infecté et avec des héros comme Batman et Superman déjà désemparés. Cependant, on sent que le scénario ne veut juste pas qu’ils trouvent de solution immédiatement alors qu’on les sait mieux préparés et prendraient davantage les devants.

Review VO - DCeased #1 1

Le spectacle essaie donc de nous faire oublier les faiblesses scénaristiques, et de ce côté, ce DCeased #1 fait correctement son travail. On a de la violence, de la tension et une certaine ambiance, mais attention à ne pas avoir trop d’attentes non plus. Nous ne sommes qu’au premier numéro et même si certains lecteurs pourront avoir quelques chocs, un fan du genre risque de n’avoir aucune surprise. Tout porte à croire que le chaos grandira dès le #2, mais pour l’instant on reste sur notre faim. Il est aussi possible que ce titre souffre de l’effet Batman : White Knight, trop survendu sur Twitter et créant trop de hype, sauf peut-être pour les lecteurs américains qui ont sûrement eu tout ce qu’ils souhaitent d’un comic book mainstream.

Review VO - DCeased #1 2

Si l’histoire doit encore tenir ses promesses, les dessins sont tout aussi mitigés. C’est tout simplement dû au fait que plusieurs artistes se partagent la tâche, à savoir d’un côté Trevor Hairsine et Stefano Gaudiano et de l’autre James Harren. Ce dernier propose des planches très sympas et dynamiques. Les couleurs ressortent bien et son trait me plaît bien, même si le découpage est académique. Les deux autres dessinateurs m’ont beaucoup moins séduit. Sans être mauvais, ils donnent moins envie de se plonger dans cette apocalypse, c’est du mainstream assez fade où les personnages semblent tous avoir une sale gueule, pour un résultat similaire à du Bryan Hitch, et ce n’est pas un compliment. Ce côté terne pourrait sembler être une bonne idée pour dessiner un monde qui s’apprête à dépérir, mais je pense qu’il fallait au contraire styliser cette aventure unique et trouver un artiste plus original.

Review VO - DCeased #1 3

On est face à un pur produit de divertissement avec ce DCeased #1. Le scénario en souffre avec toutes ses facilités et préfère mettre à profit son côté divertissant et dramatique. Tom Taylor est généralement doué pour ce genre de récit, mais malgré une ou deux bonnes idées, il ne propose pas grand chose de neuf à part le fait qu’on retrouve Batman et Superman dans cette situation de crise. On aura du mal à reconnaître nos héros quant à leurs réactions cela dit, donc il faut espérer que la suite profite à fond du délire zombiesque pour se démarquer et propose un comics encore plus divertissant et décalé, en dépit de chercher un propos qui se tient.

Correct / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (0 votes)
Les +
-La violence
-Un artiste se débrouille bien...
-Décomplexé
Les -
-Cherche une excuse pour faire du zombie
-..les deux autres sentent des pieds
-Clark et Bruce pas très efficaces
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}