Bonjour toi qui t’aventures ici. Peut-être auras-tu été attiré par cette review après avoir vu la toute nouvelle série live Swamp Thing. Ou peut-être qu’en toute curiosité tu voudrais en savoir plus sur un comics et un personnage qui sont considérés comme des classiques. Ou peut-être as-tu tout simplement vu de la lumière et tu es entré. Dans tous les cas installe-toi donc confortablement au coin du feu, ne fais pas attention aux hurlements qui résonnent dans les plaines et laisse moi te conter l’histoire de la créature du marais. Mais avant ça, parlons un peu du gothique.

Le gothique c’est fantastique

Le roman Gothique a été un ajout majeur à la littérature du 18ème siècle, qui trouva son paroxysme créatif arrivé au 19ème siècle grâce à des génies tel que Edgar Allan Poe.  Mélange entre un romantisme ancien, plus axé sur les éléments fantastique, et un romantisme moderne, lui plutôt axé sur un aspect réaliste dans les situations et les sentiments. Ceci a permis à une multitude d’auteurs d’aborder une foule de sujets différents. On peut évoquer bien entendu la folie, une idée centrale dans le gothique, qui était déjà présente dans le roman qui ait aujourd’hui considéré comme père du mouvement, Le château d’Otrante de Horace Walpole. Et cette folie sera bien entendu un des éléments primordiaux développé par Poe dans ses œuvres. On pourra citer ici La chute de la maison Usher, Le coeur révélateur, ou Le corbeau. Mais le Gothique parle aussi de religion, de tyrannie, de peur, de sexualité et d’humanité. C’est réellement une manne de propos que le genre nous offre. Mais le sujet principal qui plane en maître sur l’ensemble du genre est bel et bien le sujet de la nature humaine.

Mais outre ses propos, le Gothique c’était aussi, et surtout, une identité qui lui était propre. Cette identité lui était d’ailleurs tellement propre et tellement marquée qu’elle finira par créer moqueries et parodies du genre. Le gothique se caractérise par ses décors et personnages. Des plaines qui s’étendent à perte de vues, d’immenses châteaux, du brouillard, des villages au style ancien. Vous avez l’image, c’est un peu Scooby-Doo. Tandis que du côté des personnages nous avions le religieux, la jeune fille innocente, le jeune homme chevaleresque, le savant, les monstres, …

Len Wein et le gothique

Mais vous me direz : « quel intérêt de parler de tout ça ? Nous, on n’est pas venu pour un cours de littérature, en plus l’épreuve de littérature au bac est déjà passée. On veut lire la critique de Swamp Thing. » Et vous auriez bien raison, mais le fait est que Swamp Thing par Len Wein est immensément littéraire. C’est bien simple avec ses 13 numéros (+le Secret Origins) Wein rend un énorme hommage à l’ensemble de la littérature Gothique. Que ce soit un hommage direct avec des références écrites. On peut voir le nom de Frankenstein ou de Lovecraft être prononcés. Mais c’est surtout un hommage géant dans les histoires et leurs constructions.

Déjà, Len Wein adopte une écriture reminiscente du style des romans gothique. Rien que cette citation permet d’apprécier le travail que le scénariste a mis à recréer cette ambiance : « Une titubante parodie de vie ceinte d’une gangue de limon… une torve caricature de l’humanité qu’on ne peut que nommer… » D’ailleurs, il est bon d’ajouter ici que la traduction d’Urban est vraiment bonne.

Pour ce qui est de Swamp Thing lui-même il rappelle énormément la créature de Frankenstein. Que ce soit dans sa création, lié à la science qui tourne mal. Ou dans son aspect grotesque et monstrueux, les deux personnages sont des figures géantes, dotées de capacités surhumaines. Pourtant en même temps ce sont des personnages qui ne sont pas dénués d’une forme d’humanité. Cependant cette ressemblance prend vite fin, car Swamp Thing de son côté est un humain, devenu un monstre, qui cherche à savoir s’il est toujours humain. Tandis que Frankenstein est une créature qui n’a jamais été humaine et qui est devenu monstrueuse à cause des humains.

Maintenant, pour revenir à cette question d’humanité, récit inspiré du mouvement gothique oblige, il s’agit du point central du récit. Toute l’idée est de montrer que malgré le fait que Swamp Thing soit un monstre, il est plus humain que la grande majorité des humains. Ceci est fait en l’opposant souvent à des humains qui sous un couvert de masque humain, sont capable de toutes les bassesses possibles et imaginable. D’ailleurs cette idée est encore plus présente quand Swamp Thing s’oppose à un autre monstre, qui finira par avoir une fin à laquelle on ne se serait pas attendu à première vue.

Swamp Thing, l’oeuvre de deux personnes

Mais il ne faut pas oublier que tout ça est aussi l’oeuvre du deuxième créateur de la créature du marais : Bernie Wrightson. Celui-ci de par ses magnifiques dessins retranscrit à merveille l’ambiance Gothique instaurée par l’écriture de Len Wein. Il faut le dire, le duo fonctionne à merveille et leur amour commun des récits d’horreur se sent même à travers les pages. De plus le choix d’Urban d’éditer ce livre en noir et blanc est excellent. Même si l’on se demande pourquoi cela n’a pas du tout été indiqué au préalable. Le noir et blanc permet de retranscrire à merveille les traits de Bernie Wrightson et cela apporte donc un cachet encore supérieur à l’univers de Swamp Thing. Le marais, les villages isolés et qui semblent perdus dans le temps, les créatures immondes, les châteaux. Ce sont tant de choses que le dessinateur dessine merveilleusement bien. Il est clair que le travail de Wrightson participe énormément à installer une vraie ambiance horrifique. Et qui plus est il réussit à dessiner Swamp Thing d’une telle manière qu’il parvient à créer de l’empathie chez le lecteur. Ce qui à première vue pouvait être compliqué quand on représente littéralement une créature vivante.

En somme, est-ce qu’il faut lire Swamp Thing la créature du marais ? Je pense que la réponse était déjà claire, oui. Swamp Thing par Len Wein et Bernie Wrightson est une fantastique  série rendant un merveilleuse hommage à la littérature gothique. Cependant plus qu’un simple hommage, c’est aussi un récit de monstre à la recherche de son humanité. Si vous êtes fatigués des super-héros, si vous voulez essayer autre chose de chez DC, allez-y. Les seuls choses qui pourraient faire tiquer dans cette édition est le choix d’Urban d’incorporer le Swamp Thing de Tom King qui, même s’il est plutôt bon, n’est pas tout à fait justifié ici (à part pour faire grimper le nombre de pages). Et, qui plus est, brise un peu l’aspect de boucle qu’apportait le dernier numéro écrit par Len Wein. Cependant c’est un détail ici que l’on oubliera bien vite devant la beauté de cette ouvrage.

 

Excellent / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 (0 votes) Votre avis
Les +
- Un formidable hommage à la littérature gothique
- Des dessins magnifiques
- Swamp Thnig un personnage fascinant
- Un duo merveilleux
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

5
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
4 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
ApokolipsReptileClayganMadeath Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Madeath
Madeath

Bravo pour cette review très bien développée et pleine de références littéraires très intéressantes.
Je n’ai pas encore fini le tome mais j’avoue que c’est vraiment très bon

Reptile
Reptile

Prochain achat ;) Merci !

Apokolips
Apokolips

Lecture terminée ! Une œuvre qui a bientôt 50 ans et qui n’a quasiment pas vieilli ! Sur des archétypes, Len Wein écrit tel un poète. C’est beau, macabre et émouvant. On peut douter de la légitimité d’intégrer le récit de Tom King à ce recueil mais celui-ci est aussi de toute beauté !

trackback
Review VF - Alan Moore présente Swamp Thing tome 1 | DCPlanet.fr

[…] y a quelques jours de cela maintenant sortait le Swamp Thing la créature du marais, qui nous avait plus que convaincu. Ici c’est le légendaire Alan Moore, qui n’était pas encore une légende à […]