Donald Trump ne se prendrait-il pas pour un sombre vengeur politique ? A priori grand amateur de Batman et de la trilogie de Christopher Nolan, il a à plusieurs reprises manifesté son amour pour le personnage, et puisé son (manque d’) inspiration dans le dernier volet. Présence à l’avant-première de The Dark Knight Rises couverte par la presse en 2012, son rapport à Batman a suivi son parcours politique, dès lors qu’il a confirmé à un enfant, lui ayant posé la question, qu’il était Batman. De la simple blague mignonne pour attendrir le public et faire rire les parents, le triste président des Etats-Unis a poussé son rapport avec le dit film.

The Dark Trump Rises : America Begins

2017, le discours d’investiture de Donald Trump présentait de grandes similitudes avec celui du personnage de Bane incarné par Tom Hardy. Le parallèle entre les deux personnages peut prêter à sourire, et plus particulièrement lorsque ce message présente une défense du peuple, quand nous avons connaissance des mesures prises contre la santé et la sécurité du peuple.

Mais comme un mandat ne suffit pas, qu’on ne peut manquer une seconde opportunité de marquer les esprits, et que le rapport entre lui et Bane était si médiatisé : pourquoi ne pas recommencer ? Cette semaine, Donald Trump a présenté sa première vidéo de campagne, visant une réélection. La vidéo reprenait la musique « Why do we fall ? » composée par Hans Zimmer pour The Dark Knight Rises. Aveu d’échec de par le titre, ou simple recherche d’une musique emblématique pour sa mise en scène, cette vidéo n’est, aujourd’hui, plus disponible. La Warner, rapidement mise au courant, a sévi et a immédiatement demandé la suppression de la vidéo. L’utilisation de cette musique n’était pas autorisée par les détenteurs des droits. Donald Trump tentera de rendre sa splendeur à l’Amérique une autre fois.

Morale de cette petite histoire : Un homme qui fait les lois peut se croire suffisamment puissant pour se penser au dessus de celles-ci. Beaucoup de choses sont à remettre en question autour de Donald Trump, et la plupart des articles et documentaires autour de lui ne font que donner bon nombre de réponses infondées, favorables ou non à son image. Mais cette semaine, voir un départ de campagne débuter avec une suppression de vidéo en raison de copyright, se faire avoir pour une faute aussi stupide, et tout aussi drôle qu’intrigante, peut prêter à sourire. Mais on connait assez bien le comportement du bonhomme pour le savoir capable d’avoir recherché cette suppression pour en faire un argument politique en sa faveur.

Comme dirait l’ami Rorschach : « Bonne blague.« 

Article précédentDCPodcasters Extra #1 : Retour sur le film Shazam!
Article suivantFin de tournage pour Birds of Prey
Avatar
Étrange personnage constitué de framboises. La légende raconte qu’il aurait une quelconque appartenance à l’école du micro d’argent. Il consolide sa morphologie linguistique et cherche à se perfectionner dès que possible. Profondément inspiré par Françoise Hardi et Zizi Jeanmaire, il écrit par passion. Amoureux de culture, il n’a jamais su se détourner de son premier amour qu’est le monde des comics. Élevé dès ses premiers pas par Bruce Timm qui lui a montré la voie de la sagesse, il s’entraine depuis comme un samouraï et accumule les reliures, les brochures, et se (re)découvre au fur et à mesure des coups de cœur. Rapidement détourné de l’univers Marvelien moderne depuis Marvel Now, il ne jure plus que par Image et DC Comics. Le fan de comics qu’il est attend sagement le retour d’une époque pour le moins révolue où le fan de comics prône sur les lecteurs éphémères qui ne se limitent qu’aux grands personnages publicités ou adaptés le temps de quelques mois. Éternel insatisfait, il n’aime pas cette présentation, et tout ce que l’on doit en retenir est qu’il écrit par passion dans le but de la partager.

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de