Petite semaine. Oui, les sorties du 27 mars ne nous ont pas beaucoup inspiré. Le numéro anniversaire Detective Comics #1000 et le retour de Dial H ont droit à leur propre review, mais pour le reste, ce n’était pas très exceptionnel.

Et vous, vos lectures ça donne quoi ?

LES VALEURS SÛRES

Martian Manhunter #4

Collection

Rebirth

Scénario

Steve Orlando

Dessins

Riley Rossmo

Si vous n’avez pas encore franchi le pas de cette série, il est de mon devoir de vous faire commencer de suite cette lecture. Car c’est une expérience qui ne peut laisser indifférent. A mi-chemin entre un récit intimiste comme avait su le faire Tom King sur Mister Miracle et entre les séries psychédéliques du Label Young Animal (on ne t’oublie pas…), Steve Orlando conte les origines du martien et son quotidien terrestre avec finesse et talent. Et notamment dans ce numéro où l’intrigue commence à entremêler ces deux mondes. Le tout est évidemment sublimé par les dessins de Riley Rossmo (et son coloriste Ivan Plascencia) dont les formes et les couleurs vives tranchent avec le ton très sombre du scénario. Le bijou de cet épisode est, pour moi, la double-page du lézard qui est une leçon de storytelling, de composition et de graphisme.

Même si le cliffhanger reste convenu, on ressort toujours de cette série avec des couleurs plein les yeux et des idées plein la tête. Une sorte d’hypnose que l’on prend plaisir à redécouvrir chaque mois.

– Justafrogg

LES DÉCEPTIONS

Heroes in Crisis #7

Collection

Rebirth

Scénario

Tom King

Dessins

Clay Mann

Et voici donc l’antépénultième numéro de la série, qui aura fait très peu polémique, Heroes in Crisis. Dans ce numéro les choses avancent toujours au rythme auquel la série nous a habitué, c’est à dire très lentement. On a tout de même du mal à croire que tout sera bouclé dans seulement deux numéros. De cette septième issue on en retire une partie toujours vraiment faible pour tout ce qui concerne l’enquête elle-même. Les quatre personnages “principaux” que constituent Batgirl, Booster Gold, Blue Beetle et Harley Quinn n’amènent pas grand-choses et sont même assez agaçants par moment. Toute la séquence qui oppose Blue Beetle à Harley n’était vraiment pas obligatoire et Batgirl agit de façon somme toute assez étonnante. Cependant d’un autre côté on a le droit à des passages vraiment émouvants avec Wally, mais cela ne constitue malheureusement qu’une infime partie de ce numéro.   

(Quand même une grosse pensée pour la magnifique splash page florale de Clay Mann entièrement réalisée à la main. Impressionnant.)

– Claygan

Hex Wives #6

Collection

Vertigo

Scénario

Ben Blacker

Dessins

Mirka Andolfo

Il en aura fallu du temps à Hex Wives pour enfin proposer quelque chose d’intéressant. La curiosité du premier numéro avait peu à peu fait place à une histoire qui n’avançait que très peu et présentait à la longue de moins en moins d’intérêt. Mais c’est avec un mot que se termine ce premier arc : le commencement. Et avec ce commencement l’espoir de laisser dernier nous tous ces problèmes et d’enfin retrouver la fougue de l’épisode initial. Et c’est là que semble réellement nous emmener l’auteur, avec un numéro bien plus violent que les précédents. Les contraintes imposées par le scénario semblent tomber en même temps que la délivrance de nos héroïnes. Malgré tout, les personnages restent caricaturaux et l’écriture sans grande finesse. Ce numéro n’est pas vraiment une déception mais n’est, pour l’instant, certainement pas une valeur sûre. Pour le devenir, il faudra que la série corrige ses défauts dans le nouvel arc à venir.

– Justafrogg

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de