Introduction / Avant-Propos

2. Histoire

1. Réalisateur

3. Acteurs / Conclusion

1. Réalisateur

Alfonso Cuarón

Alfonso Cuarón

Le réalisateur mexicain a aujourd’hui une des filmographies les plus intéressantes du moment. Aussi à l’aise dans les petits films indépendants réalisés dans son pays d’origine, que dans les blockbusters hollywoodiens à plusieurs centaines de millions de dollars. En effet après avoir démarré, comme une bonne majorité des réalisateurs débutants, par des courts métrages, avant de réaliser deux longs-métrages pour Hollywood (dont une adaptation de Dickens). Cependant, ce ne sera pas ces films qui entraîneront la mise en route de toute la suite de sa carrière. Le film qui lui mit réellement le pied à l’étrier est Y tu mamà tambien. Ce film, filmé dans son pays d’origine, qui retrace le road-trip de deux amis dans la fin de leur adolescence, aborde des thèmes très intéressants, touchant majoritairement à une idée d’apprentissage (il y a bien d’autres choses, mais nous sommes toujours sur un site de comics, donc on ne va pas trop approfondir).

Ce film fut déterminant pour la suite de sa carrière, car il tapa dans l’œil d’une célèbre auteure anglaise, qui poussa pour que Warner accepte de l’engager pour le troisième volet d’HarryPotter. Cuaron dans un premier temps n’est pas intéressé du tout, mais finira par accepter, après que son ami Guillermo Del Toro l’ait copieusement insulté pour ce qu’il appelait de l’arrogance mal placée. En résultera, après deux premiers volets des plus académiques, ce qui reste encore aujourd’hui le volet le plus intéressant cinématographiquement de la franchise . Rien que le fait que la scène d’ouverture, métaphore pour la masturbation, soit passée, reste tout bonnement incroyable (comment ça Warner n’avait pas compris ?).

Après Harry Potter 3, sa carrière connaîtra un vrai bas avec la sortie de Children of Men. Ce film de science-fiction, conte l’histoire d’un employé de bureau anglais au sein d’une société dystopique dans laquelle les femmes ne peuvent plus tomber enceintes. Aujourd’hui il est d’ailleurs effrayant de voir à quel point ce film de 2006 devient terriblement réaliste. Cependant aussi acclamé qu’il fut, le film a été un gros flop commercial et après ça le cinéaste a mis sept ans avant de sortir un nouveau, le film qui le ramènera sur le devant de la scène, Gravity.

Ce film mettant en scène la quête de survie dans l’espace d’une cosmonaute. Le film sera un carton aussi bien critique que financier, remportant la bagatelle de 723 millions de dollars et une poignée d’Oscars. Le cinéaste était revenu au top, mais comme il ne fait rien comme personne, son prochain film ne sortira que cinq ans plus tard, filmé au Mexique, en noir et blanc et qui est sortie sur Netflix. Ce film, qui conte la vie d’une domestique mexicaine, est particulièrement important pour le cinéaste,  car il s’agit en grande partie d’une histoire inspirée de sa propre vie. Particulièrement acclamé, le film commence déjà à remporter un bon nombre de récompenses et est nommé dans dix catégories des Oscars, une première pour un film Netflix (en même temps ce n’est pas avec des choses comme Bright qu’ils en auraient eu…).

Le cinéaste, qui est aussi scénariste, a plusieurs thèmes de prédilections au sein de sa filmographie. Cependant il y en a un qui revient souvent et c’est l’idée de la quête de soi que ses personnages entreprennent au cours du film. Et cette quête de soi s’accompagne la plupart du temps d’une idée de passage à l’âge adulte. Dans Y tu mamà tambien c’est l’idée de deux adolescents qui, grâce à un road trip, passent à l’âge adulte. Pour Harry Potter toute l’atmosphère du film met l’emphase sur la fin de l’adolescence et l’entrée dans la vie adolescente.

Un autre thème qui est présent subrepticement dans une bonne partie de ses films, mais qui est l’idée principale dans Gravity, c’est l’idée du deuil. Le personnage principal est une mère qui a perdu toute envie de vivre après la mort de sa fille. Et toute l’idée du film est qu’au travers des épreuves et de sa quête de soi (on y revient) le personnage va enfin parvenir à aller de l’avant et va “renaître” en allant au delà de son deuil.

Et ce sont donc toutes ces idées, que l’on détaillera dans la partie histoire, qui se retrouveraient au sein de notre film Zatanna.

Mais ce n’est pas tout, car un film est plus que des idées, Cuaron est avant tout un technicien extrêmement talentueux. Sa réalisation est très stylisée, basée sur des plans séquences léchés accompagnés d’une caméra jamais statique. Cela donne des films qui ne sont jamais plan-plan, tout en évitant une impression de suractivité que certains cinéastes confondent avec du rythme. Qui plus est le cinéaste est loin d’être un débutant quant à la façon d’utiliser correctement les fx. Que ce soit sur Harry Potter, film sur des sorciers avec de la magie, le rapport avec Zatanna est donc ici plutôt évident, mais aussi, et surtout, avec Gravity. Le film réalisé en majeure partie en images de synthèses, reste toujours aussi impressionnant visuellement et prouve la grande maîtrise du cinéaste de ses outils.

9 Commentaires

  1. Pattinson pour le rôle de Constantine ? MDR … tu peux aller jouer sur l’autoroute s’il te plais ? je préfère encore Keanu Reeves que “bogossetwilight”… sérieux.. on parle d’un ancien Keupon qui fait des rituels de magie noir et qui botte le cul du diable et la tu sors twilight ? Le ridicule ne tue pas…

    • Je sais que lire un paragraphe de plus de 3 lignes peut être compliqué mais non il ne sort pas Twilight :

      “S’il y a bien un acteur qui souffre encore d’un début de carrière quelque peu laborieux c’est Robert Pattinson. L’acteur anglais a depuis sa période Twilight plus que prouvé qu’il avait un réel talent et se contenter de le renvoyer à cette série de film est assez malhonnête. Il suffit de jeter un œil à la suite de sa carrière au cours de laquelle il a collaboré avec de grands cinéastes et a cumulé les excellentes prestations. Et tous ceux qui en douteraient encore sont aimablement invités à aller visionner : The Lost City of Z, Good Time, Cosmopolis, High Life.”

      Et oui, Pattinson a depuis largement prouvé qu’il valait plus que cette saga pour ados. En témoignent les nombreux réalisateurs de talent qui le choisissent quasiment en priorité pour leurs films. À moins que, et tu me corrigeras certainement, que ces réalisateurs peuvent aussi aller jouer sur l’autoroute. Lol.

      • Et dans ce que tu m’à cité, non il ne joue pas formidablement bien dans cosmopolis, pour moi il n’à pas le truc pour jouer Constantine. En fait je compare le choix à : je ne prendrais pas Nicolas Cage pour jouer un arnaqueur, un paumé oui… mais pas un arnaqueur…

    • Mec, tu sais que je t’aime bien, je suis même parfois assez d’accord avec ce que tu dis, mais on te l’a déjà répété, essaye de te calmer dans la manière dont tu t’exprimes. Tu vas finir par prendre un ban, et ça serait con…

    • Tu sais quoi ? Je vais poliment te demander de ne plus venir lire mes Sandman Theatre. Parce-que écrire un papier de plus de 3000 mots, pour que le même demeuré vienne juste se plaindre de tes choix d’acteurs c’est très vite agaçant.

      • mdr, en tout cas je ne t’ai pas traité de demeuré… je n’ai pas fait de grosse critique sur le reste des choix, juste celui ci. Si tu ne peux recevoir les critiques, je suis désolé mais ce n’est pas pour être désagréable mais tu trouvera des bien plus gros connards que moi sur le web et peu être que tu devrais prendre ton travail avec plus de recul, internet regorge de salaud bien bien pire. Ici je pointe du doigt un choix non pertinent. Un exemple ? OK !! Dans les choix d’acteurs jeunes avec des rôles pas forcément pertinent dans leurs débuts de carrière, et j’avoue avoir détesté Leonardo Dicaprio pendant un bon bout de temps vu ses choix de films. MAIS… celui ci avait jouer dans Basket ball dairies qui avait laissé transparaître un grand acteur. Or ici désolé mais Pattinson n’à pas ce charisme. On parle de jouer Constantine, un ancien junky punk, anarchiste, je m’en foutiste, un salopard de première. Non je ne le vois pas du tout dans ce rôle. Autant de prime abord je n’ai pas aimé l’annonce de Ben Affleck avant de me dire pourquoi pas et de devenir fan, là non j’ai beau retourner ça dans tout les sens, c’est faire insulte au personnage de Constantine.
        “demeuré”… mdr… du calme petit scarabée…

      • ha et dernier truc mais ça m’as vraiment fait tiqué de prime abord même si l’acteur est bon comme tu le souligne : Oscar Isaac est pas un peu jeune pour jouer le père de Zatana ? De mon point de vue un acteur avec 10 à 20 de plus serait pas mal …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.