Aujourd’hui tout le monde aura pu voir que les héroïnes commencent à créer l’événement au sein d’Hollywood. Et c’est d’autant plus le cas chez DC. En ce moment même plusieurs films mettant en scène des super-héroïnes sont d’ores et déjà prévus. Ceci étant une conséquence directe des performances de Wonder Woman qui a su attirer un public féminin record (atteignant même la parité entre hommes et femmes), pendant son temps d’exploitation. Et Captain Marvel est d’ores et déjà venu renforcer ce constat en atteignant le  symbolique milliard.

Une chose est certaine, aujourd’hui les super-héroïnes sont vraiment désirées à Hollywood. Alors, les plus cyniques argumenteront que cette mise en avant est totalement artificielle et seulement motivée par l’appât du gain. Tandis qu’à côté, d’autres objecteront en disant que peu importe la motivation, il est normal que les personnages féminins soient, au moins, autant mis en avant que leurs homologues masculins. Chacun se fera son propre avis là-dessus, on ne va pas se lancer dans ce débat ici. Quoi qu’il en soit, il faudrait tout de même se poser la question : Peut-on vraiment refuser aux petites filles (et les moins petites), d’avoir le droit de se sentir (enfin) représentées, seulement parce-qu’un film est fait pour des raisons purement cyniques et financières ?

D’ailleurs cette nouvelle mise en avant des héroïnes sur grand écran entraîne un double effet Kiss Cool. Elle permet à des réalisatrices d’enfin percer dans le milieu extrêmement fermé d’Hollywood. Chose que Warner a d’ailleurs déjà fait avec Patty Jenkins qui, après l’énorme succès de Wonder Woman, commence peu à peu à prendre du galon au sein d’Hollywood. Et là où il est évident que la simple présence d’une réalisatrice ne garantit pas que le film sera bon, une chose est certaine c’est qu’une plus grande diversité au sein d’Hollywood sera favorable sur le long terme. Que ce soit pour apporter une vision qui logiquement ne sera jamais la même que celle d’un homme, ou en inspirant de potentielles futures réalisatrices qui n’auraient jamais tentées l’aventure hollywoodienne avant.

Cependant, je vais être tout à fait honnête. Quand j’ai commencé à réfléchir à ce Sandman Theatre, il y a quelques semaines de cela, j’étais parti dans l’optique de trouver une réalisatrice pour prendre les rênes de ce film. Cependant, après avoir étudié la liste (ridiculement petite) des réalisatrices, un tant soit peu connues (je ne peux les inventer) travaillant en ce moment à Hollywood, j’ai fini par m’avouer vaincu. De plus, entre temps m’est venu l’idée du réalisateur dont on va parler dans les lignes suivantes. Néanmoins, s’il vous vient des idées concernant de potentielles réalisatrices qui conviendraient pour ce film n’hésitez surtout pas à venir le poster dans les commentaires.

Avant-Propos

C’est donc tout ça pris en compte, qu’il y a quelques semaines, au détour d’une news de Deadline, on apprenait qu’à un moment, ou un autre, Warner avait lancé l’idée de la mise en route d’un projet de film Zatanna. La sorcière, qui parle autant à l’envers qu’un certain bonhomme vert, est seulement apparue en live-action durant les trois dernières saisons de Smallville. Elle aurait dû apparaître au sein du film Justice League Dark, l’un des nombreux projets maudits initiés par Guillermo Del Toro, cependant aujourd’hui le mot d’ordre est au silence radio autour de ce projet (peut-on vraiment blâmer Warner de ne pas vouloir produire un nouveau film estampillé Justice League ?).

Ce n’est pas la première fois que l’on entend parler d’un projet solo autour du personnage. En effet, en 2005 la scénariste Hadley Davis (qui n’a absolument rien fait depuis 2005) annonçait avoir écrit un scénario centré sur une Zatanna adolescente. Bien entendu, le projet n’a jamais été plus loin (on en serait au courant) mais il est tout de même amusant de penser que l’on aurait pu avoir un film Zatanna il y a de cela maintenant plus de dix ans.

Quoiqu’il en soit, le personnage a un vrai potentiel, sans avoir encore vraiment eu le droit à des runs mythiques chez DC. D’ailleurs ce film serait le moyen de, pourquoi pas, relancer les comics autour du perso. Que ce soit de par son potentiel visuel, ses thèmes et son univers dans son ensemble, il y a énormément de possibilités pour un film solo. Nous reviendrons plus en profondeur là-dessus dans la section Histoire. Et, pour finir, cette fois il s’agira bel et bien d’un Sandman Theatre qui fera partie de l’univers cinématographique DC.

Introduction / Avant-Propos

2. Histoire

1. Réalisateur

3. Acteurs / Conclusion

9
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
1 Fils de commentaires
8 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
ClayganBlueThe BatAmesephis Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Amesephis
Amesephis

Pattinson pour le rôle de Constantine ? MDR … tu peux aller jouer sur l’autoroute s’il te plais ? je préfère encore Keanu Reeves que « bogossetwilight »… sérieux.. on parle d’un ancien Keupon qui fait des rituels de magie noir et qui botte le cul du diable et la tu sors twilight ? Le ridicule ne tue pas…