S’il est un duo qui fonctionne bien et qui a le vent en poupe en ce moment, il s’agit de Tom King et Mitch Gerads. Mais avant de travailler sur des séries comme Batman ou l’excellente maxi-série Mister Miracle, le duo avait livré un premier récit marquant. Sheriff of Babylon fait partie de ces récits qui n’hésitent pas à prendre parti et à explorer un pan de vie méconnu. Plongeons un peu plus en détails dans ce récit.

Sheriff of Babylon ou les répercussions de la guerre

Nous sommes en Irak, en 2003. La guerre est finie. Les américains ont pris le contrôle et tente d’aider le pays à se reconstruire. C’est ainsi que l’on suit le protagoniste qui aide à former les nouvelles recrues de la police locale. Cependant, l’une de ses recrues est tuée et il doit mener une enquête plutôt compliquée pour comprendre ce qu’il s’est passé.

Critique Sheriff of Babylon

Le postulat de base n’est pas compliqué, et pourtant le récit l’est un peu plus. De par une construction qui nous fait suivre des personnages différents ou le passé riche de ces personnages, il y a parfois beaucoup d’informations qui s’accumulent. Cependant, l’enquête permet de montrer la situation dans le pays de façon réelle. Un fossé qui s’est créé entre les civils locaux et les américains qui tentent de les aider. Les différents groupuscules qui cherchent à renverser l’ordre qui tente de s’établir. Les attentats. Les politique, souvent avec des politiciens qui se renvoient la patate chaude. Les amitiés. Tout est traité de façon assez plausible et pourquoi ? Tout simplement car l’auteur Tom King a vécu sur le terrain lors de son passage à la CIA.

Critique Sheriff of Babylon

Un récit beau mais parfois compliqué

Comme dit plus haut, le récit peut parfois être compliqué à suivre. Qui supporte les américains, le passé des personnages, leur double jeu, tout est parfois mêlé et peut être dur à suivre. Cependant, vers la fin, toutes les pistes de Tom King se mettent bien en place pour se rassembler en un final assez stressant. L’auteur parvient à maitriser son sujet du début à la fin sans jamais s’éloigner de son but ou sans livrer de pièces inutiles à l’histoire.

Tom King est accompagné de son acolyte Mitch Gerads qui s’occupe des planches intérieures. Le style de l’artiste correspond très bien aux tranches de vie sans exagérer les proportions, sans trop en faire sur les expressions. Le tout permet d’augmenter l’impression de réalisme du récit avec des planches qui nous plongent dans le récit. C’est une caractéristique que l’on retrouvera bien des années plus tard dans la série Mister Miracle et qui produira le même effet de réalisme.

Critique Sheriff of Babylon

Le duo Tom King / Mitch Gerads est clairement un duo qui fonctionne très bien. Du réalisme  au niveau de l’histoire, du réalisme au niveau des dessins. Une histoire qui part d’une enquête simple mais aux dimensions politiques qui vont venir tout compliquer. Une très bonne lecture à recommander aux fans du genre comme aux novices. 

Très Bon / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (0 votes)
Les +
- Un parti pris assumé par l'auteur
- Une exposition crue de la situation en Iraq
- Des planches réalistes
Les -
- Un récit qui peut perdre le lecteur
- Un sujet qui ne plaira pas à tous
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}