Dial H fo Hero est donc la dernière pierre (pour l’instant) de ce nouvel et déjà prolifique imprint, lancé sous l’impulsion de Brian Michael Bendis, Wonder Comics. Ici c’est donc la résurrection de Dial H for Hero, série crée dans les années 60 et qui mettait en scène un personnage pouvant se changer en une multitude de super-héros grâce à un cadran téléphonique.

Un nouveau départ avec ce Dial H for Hero #1

Dial H for Hero #1 review

Le héros n’est plus le même, adieu Robby Reed et bienvenue à Miguel. Le jeune orphelin rêve depuis qu’il a été sauvé par Superman lorsqu’il était enfant de revivre la même exaltation qu’à ce moment-là. Nous sommes donc mis face à un jeune héros à la recherche du risque, mais bloqué dans une vie pénible aux-côtés de son oncle, restaurateur spécialisé dans la mayo. Ici rien de bien original on reprend le poncif du jeune héros qui en a assez de sa vie normale et qui va finir par répondre à l’appel de l’aventure. Mais bien qu’étant un concept usé il fonctionne plutôt bien ici et c’est toujours une façon, bien que simple, assez efficace pour démarrer une série.

De plus ce numéro voit l’inclusion de celle qui, visiblement, sera le personnage secondaire de cette série, Summer. Il s’agit d’une jeune adolescente qui, semble-t-il, veut tout faire pour échapper de cette petite ville. Ici il est assez dur de savoir si Sam Humphries va réussir à sortir le personnage des poncifs de l’ado rebelle insatisfaite de sa vie. Mais on peut quand même se laisser à espérer qu’elle soit plus que ça. Ce qui est certain c’est que l’idée d’avoir cette dynamique avec ces deux ados cherchant à sortir de leur vie banale peut donner des choses vraiment intéressantes, à ce sujet la balle est dans le camp du scénariste.

Des pouvoirs très prometteursDial H for Hero #1 review

Cependant le gros point fort de ce numéro réside dans la façon dont est utilisé le pouvoir du cadran. En effet en l’utilisant Miguel se change en un super-héros appelé Monster Truck. Il s’agit d’un personnage dans la plus pure tradition des années 90 aux muscles disproportionnés et aux répliques surréalistes. Cependant ce n’est pas seulement son apparence qui change, l’esthétique entière du comics adopte les codes visuels de cette formidable époque. A ce niveau le travail de Joe Quinones est vraiment excellent et l’on ne peut qu’attendre avec impatience de voir comment les prochains numéros réussiront à utiliser cette idée tant elle permet un nombre assez incroyable de possibilités. D’ailleurs il faut en profiter pour souligner le travail de l’artiste qui est vraiment bon tout au long du numéro.

En somme on tient ici un premier numéro assez solide, qui met en place des éléments intéressants et l’on pourrait, si le scénariste réussit à marquer l’essai en exploitant correctement ses personnages et ses possibilités scénaristiques, tenir une future excellente série. Dans l’ensemble l’imprint Wonder Comics continue donc à être une franche réussite et il faut dire que ça fait plutôt plaisir, en espérant que cela continue.

 

Très bon / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (0 votes)
Les +
- Des débuts prometteurs
- Un hommage parfait aux années 90
Les -
- Une numéro d'introduction très simple
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

2
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
trackback
HIGHLIGHTS DE LA SEMAINE #44 (Rebirth, Vertigo) | DCPlanet.fr

[…] Dial H #1, un retour bien accueilli […]

trackback
Wonder Twins ainsi que Dial H for Hero rallongés à 12 numéros | DCPlanet.fr

[…] que bienvenue en ce moment chez DC. Et c’est donc deux de ses titres phares Dial H for Hero (review du premier numéro), ainsi que Wonder Twins (review du premier numéro) qui verront leur nombre de numéros poussé à […]