Avec une publication annoncée à l’origine pour Juillet 2019, avec d’autres Graphic Novels du label DC Zoom, le projet Diana, Princess of the Amazons se voit repoussé jusque Janvier 2020. Le projet cible un public entre 8 et 10 ans. Le site Romper a mis la main sur le synopsis officiel :

« Coupée du reste du monde, Diana a eu une enfance idyllique sur Themyscira. Mais maintenant âgée de 11 ans, elle commence à se sentir de plus en plus isolée. Bien qu’elle ait de nombreuses  » tantines  » et une mère aimante, elle est fille unique. Le seul enfant, en fait. Après qu’une escapade ait mal tourné, la reine Hippolyta réprimande Diana pour ne pas avoir respecté le standard amazonien. Diana n’arrive pas à être à la hauteur, peu importe ce qu’elle fait. Littéralement, toutes les autres personnes sur l’île sont des adultes compétents dans leur métier et puissants dans leur corps, alors qu’elle est rêveuse, parfois maladroite, et pas particulièrement compétente dans quoi que ce soit. Ce n’est pas encore Wonder Woman. Ce dont Diana a besoin, c’est d’une amie, quelqu’un de son âge à qui elle peut parler. Mais quand elle décide de prendre les choses en main, elle pourrait bien créer un monstre à la place. »

Ce synopsis s’accompagné de quelques planches et une couverture révélant l’esthétique qu’arborera l’album. Diana, Princess of the Amazons sera écrit par Shannon et Dean Hale, et illustré par Victoria Ying. L’album est annoncé pour le 7 Janvier 2020.

 

SourceRomper
Article précédentTitans a recruté Esai Morales pour le rôle de Deathstroke
Article suivantDoomsday Clock #10 est repoussé de trois semaines
Watchful
Étrange personnage constitué de framboises. La légende raconte qu’il aurait une quelconque appartenance à l’école du micro d’argent. Il consolide sa morphologie linguistique et cherche à se perfectionner dès que possible. Profondément inspiré par Françoise Hardi et Zizi Jeanmaire, il écrit par passion. Amoureux de culture, il n’a jamais su se détourner de son premier amour qu’est le monde des comics. Élevé dès ses premiers pas par Bruce Timm qui lui a montré la voie de la sagesse, il s’entraine depuis comme un samouraï et accumule les reliures, les brochures, et se (re)découvre au fur et à mesure des coups de cœur. Rapidement détourné de l’univers Marvelien moderne depuis Marvel Now, il ne jure plus que par Image et DC Comics. Le fan de comics qu’il est attend sagement le retour d’une époque pour le moins révolue où le fan de comics prône sur les lecteurs éphémères qui ne se limitent qu’aux grands personnages publicités ou adaptés le temps de quelques mois. Éternel insatisfait, il n’aime pas cette présentation, et tout ce que l’on doit en retenir est qu’il écrit par passion dans le but de la partager.

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de