Cinquième tome de la série Wonder Woman Rebirth, Greg Rucka passe le flambeau à James Robinson. Ce dernier revient sur l’une des grandes révélations de la fin du run de Geoff Johns sur Justice League, paru dans DC Renaissance. Nul doute que cela apporterait son lot de réponses un jour. Est-ce que l’attente en valait la peine? En tout cas la review va vous répondre sans plus tarder ci-dessous.

UN RETOUR QUI S’EST FAIT ATTENDRE

Le titre Enfants des Dieux annonce déjà ce dont il va être question principalement, et le premier chapitre ne se prive pas pour vous annoncer la couleur. Graal signe son grand retour aux côtés de son père, Darkseid. Pour celles et ceux qui seraient un peu perdus ou les auraient oublié, Graal est le fruit de l’union de Myrina, une amazone, et du néo-dieu tyran d’Apokolips. Ayant hérité des capacités et de pouvoirs quasi semblables à ses parents, elle déclenchera une guerre en faisant s’affronter la Ligue de Justice, les troupes de l’Anti-Monitor, et l’armée de Darkseid. Ce dernier est tué au combat, mais se retrouve réincarné dans le corps d’un bébé que Graal prend avec elle avant de s’enfuir et disparaître… jusqu’à aujourd’hui. Ayant trouvé un moyen de rendre la puissance et la force d’antan à son père, elle se met en quête de retrouver les enfants de Zeus afin de siphonner l’énergie divine qui est en eux.

Wonder Woman, fille de Zeus également, apprend non seulement la mort de Hercule par Graal mais aussi qu’elle est l’unique héritière de ses biens dont une lettre. Elle lui confirmera l’existence de son frère jumeau, que Myrina lui avait révélé avant de mourir, et qu’il se prénomme Jason. Dès lors, Diana va se mettre en quête de le retrouver tout en essayant de comprendre les véritables intentions de Graal avant l’inévitable confrontation.

DIEUX VS NEO-DIEUX, UN COMBAT INTERGÉNÉRATIONNEL

Contrairement à la première apparition de Graal, celle de Jason se fait plus discrète et sereine. Le choix de la mise en scène est étonnant et mitigé, d’une part par l’attente qu’a généré l’identité de Jason depuis plus de deux ans, et d’autre part par son statut de frère de l’amazone. Tout cela est expliqué mais manque d’inspiration car, à sa place, il est difficile de croire qu’on resterait silencieux si l’on apprenait l’existence de sa jumelle après avoir vécu des années sans voir sa famille. Son passé est abordé mais on sent qu’il y a encore un travail de développement à faire.

Quant à Graal et sa traque, ces éléments sont ce qui rendent l’histoire dynamique et énergique jusqu’à son climax. De plus, il est assez comique de voir un Darkseid moins impressionnant sous son apparence d’enfant. On en oublie presque son statut et status de néo-dieu. En parallèle, il serait difficile de détailler tous les thèmes abordés sans spoiler mais il y a le lien de la paternité et de la filialité est intéressant également. L’ensemble de ce tome fonctionne plutôt bien, et l’on trouve un certain équilibre entre les séquences d’émotion et d’action. Le nom de Jason n’est pas choisi au hasard et les quelques graines semées par James Robinson peuvent réserver son lot de surprises pour la suite.

LA QUALITÉ TOUJOURS AU RENDEZ-VOUS

Pour la partie graphique, ce sont trois styles différents qui se partagent les pages, mais qui se complètent assez bien. Carlo Pagulayan est délégué aux scènes dynamiques. Les personnages principaux sont presque tous introduits par des splash pages assez réussies et les scènes d’action leur rendent honnêtement hommage à l’instar de son travail sur Deathstroke Rebirth.  Les séquences d’émotion sont laissées au bon soin de Sergio Davila qui sait retranscrire l’intention dramatique. Enfin, Emanuela Lupacchino s’occupe des scènes de flash-back. Son style cartoony et enfantin rendent les scènes de bébé Darkseid ou du jeune Jason plus décontractées.

De plus, la fin du tome est ponctuée de très sympathiques bonus comme des variant covers, et de nombreuses pages encrées, permettant d’admirer le travail brut des différents artistes.

On aurait pu craindre une baisse de la qualité après l’excellent travail apporté par Greg Rucka. Force de reconnaitre qu’il n’en est rien. Ce cinquième tome fournit une bonne transition dans la construction/reconstruction du mythe de Wonder Woman. Oscillant entre ambiances de sérénité et d’héroïsme, l’histoire continuer d’introduire  des éléments du passé qui risquent d’avoir un vrai impact pour l’avenir de l’amazone. Le changement d’équipe est satisfaisant tant il ne trahit ni le personnage ni l’oeuvre des précédents scénaristes et artistes. Le titre Wonder Woman Rebirth est toujours en de bonnes mains, nul doute que vous pouvez continuer à le lire.

Très Bon / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (0 votes)
Les +
- Les retours de Graal et de Darkseid
- Des affrontements épiques
- Un contenu équilibré
Les -
- Certaines péripéties un peu trop rapides
- L'entrée en scène de Jason pas à la hauteur des attentes
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

3
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
urbanvspanini10Fish talkerJin54 Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Jin54
Jin54

C’est amusant moi j’ai arrete et j’ai peur de me lancer dans la suite….
J’ai vu des avis tellement detestables sur ce que fait robinson sur le personnage que ca m’a bien calme du coup j’hesite…

urbanvspanini10
urbanvspanini10

Assez surpris de la note et de la critique positif pour ce début de run par Robinson. Ayant suivis la série en VO j’avais vu des avis plutôt négatif sur le forum. Même si j’aimais bien ces numéros là.
Comme quoi, avoir l’avis de différente personnes permet de proposer d’autres points de vue intéressant