Suite aux sorties VO du 12 décembre, nous voici à vous proposer notre petit bilan de lecture. Et cette semaine est marquée par l’absence de déception, avec même le premier numéro de The Batman Who Laughs qui réussit à séduire la rédaction ou encore Batman Annual #3 qui émeut les foules.

Et vous, vos lectures ça donne quoi ?

LES COUPS DE CŒUR

Goddess Mode #1

Collection

Vertigo

Scénario

Zoe Quinn

Dessins

Robbi Rodriguez

Malgré une première partie assez cliché du personnage en plein doute, recherchant un moyen de sauver son parent, même si elle doit tomber dans l’illégal virtuel de la plus grande entreprise du monde, ce numéro propose quelques qualités.

Des qualités tout d’abord graphiques avec des planches de Robbi Rodriguez très belles, surtout lorsque l’on se retrouve dans le monde virtuel Azoth. Et la seconde partie, celle à Azoth, qui nous présente les nouvelles héroïnes, celles qui accompagneront Cassandra. C’est un peu comme le Winx Club du virtuel, et j’aime le Winx Club avec tous ces clichés, donc forcément, ça déteint et ça prend plutôt bien.

– Harley

Batman Annual #3

Collection

Rebirth

Scénario

Tom Taylor

Dessins

Otto Schmidt

Ca fait approximativement 1h30 que j’essaye d’écrire quelque chose de pertinent sur ce troisième annual de Batman depuis Rebirth. Je cherche la formule qui vous dira exactement combien ce numéro est bouleversant et extraordinaire. Combien vous devriez l’acheter et le lire les yeux fermés, sans en savoir davantage. Combien ce numéro m’a touché, en m’amenant du rire jusqu’au bord des larmes (et je précise que je n’ai pas la larme facile !). Bref, les mots me manquent un peu pour réussir à exprimer le fond de ma pensée. Tom Taylor et Otto Schmidt livrent ici une histoire formidable, qui parvient à mêler une aventure de Batman plutôt fun avec un récit intimiste et émouvant sur Alfred. Le script de Taylor est d’une redoutable efficacité et se lit d’une traite, oscillant entre la corde sensible pour nous émouvoir et un humour légèrement décalé. Le dessin de Schmidt est détaillé et expressif, renforçant toutes les émotions que le scénariste cherche à véhiculer. Mais vraiment, le mieux, c’est de ne pas trop en savoir, et de simplement plonger tête la première dans ce numéro. Si vous ne devez lire qu’un seul comics cette semaine, c’est celui-ci. Voilà, c’est dit. Un coup de coeur absolu.

– Myplasticbus

LES VALEURS SÛRES

Justice League Dark #6

Collection

Rebirth

Scénario

James Tynion IV

Dessins

Daniel Sampere

On reste dans la même lignée que le précédent numéro pour ce Justice League Dark #6. L’aventure sur les terres de Myrra sont donc assez courtes mais importantes pour le développement de Chimp, dont la tragédie grandit encore lorsqu’il raconte qu’il n’a finalement jamais pu se faire à la mort de son grand ami et leader Nightmaster. On a également la chance de voir Blue Devil en action, ce qui me plaît beaucoup, mais aussi un Dr.Fate déterminé et passé du mauvais côté, en quelque sorte. On sera peut-être déçu de pas avoir eu un vrai combat entre Phantom Stranger et lui, mais ce titre a le don pour résoudre ses enjeux sans réel combat, et c’est sensé. Fate est donc une menace très sérieuse qui me rappelle le Spectre lors de Day of Vengeance, et cette partie de l’histoire augmente au passage l’humanité de Constantine grâce à sa relation avec Zatanna. C’est peut-être le meilleur moyen de faire changer le personnage, mais certains critiqueront sûrement qu’on s’éloigne de sa version Vertigo d’antan. En tout cas, on est encore devant quelque chose de très efficace dans sa narration, son univers et ses dessins, et j’ai hâte que le tout prenne de l’ampleur.

– Sledgy7

Supergirl #25

Collection

Rebirth

Scénario

Marc Andreyko, Dan Jurgens

Dessins

Emanuela Lupacchino, Lan Medina, Brad Walker, Tom Derenick

Au fil des numéros, le run d’Andreyko sur Supergirl devient vraiment une lecture qui ne paie pas de mine et qui est pourtant si agréable. Loin des grosses catastrophes auxquelles nous avons droit régulièrement, Kara part dans l’espace dans une quête à la fois personnelle et pour le bien commun. À la recherche du responsable de la destruction de Krypton, elle suit sa piste avec ses compagnons de fortune, fait face à quelques impasses et en apprend plus sur elle-même et son passé au fur et à mesure, bref un vrai serial dans la plus pure tradition. C’est efficace et ce numéro est appuyé par deux backups, l’un sur Z’ndr qui, je dois bien l’avouer, ne m’a pas intéressé, contrairement au second par Jurgens et Derenick. C’est la période de Noël, je suis bien plus enclin à la niaiserie, mais ce petit récit entre vraiment dans l’esprit de cette fête avec un propos similaire à Toy Story 3 où le matérialisme laisse place au partage et à cette envie de permettre à un enfant d’hériter de nos souvenirs d’enfance. Supergirl n’est peut-être pas encore un must-have, mais reste quelque chose de constant et sympathique.

– Sledgy7

The Batman Who Laughs #1

Collection

Rebirth

Scénario

Scott Snyder

Dessins

Jock

On retrouve Scott Snyder aux côtés de son vieux copain Jock pour une mini-série sur le seul personnage de l’event Metal qui avait du potentiel, le fameux Batman Who Laughs. Il est donc encore question de différents Batmen du Dark Multiverse puisqu’on nous introduit le Grim Knight, qui est encore un Bruce qui kiffe les armes à feu, mais aussi une autre version que notre Chevalier Noir découvre décédé et dont il va devoir percer les mystères. Bizarrement, Snyder nous accroche bien avec ce cadavre et son scénario m’intéresse bien plus que tout ce foutoir qu’était Dark Nights : Metal. En fait, avec quelques arrangements, ce récit pourrait ne pas avoir besoin de l’event qui le précède et ça aurait été bien mieux pour tout le monde. En plus, Jock nous livre des planches splendides et contrastées aidées par un découpage dynamique qui rend la narration d’autant plus agréable. L’auteur reprend son gimmick de l’anecdote qui revient en fin de numéro, et ça marche bien cette fois, mais on pourrait lui reprocher quelques facilités d’écriture et une histoire qui met un certain temps avant de se lancer. En fait, tout le début représente bien ce que je n’aime pas chez Snyder alors que la suite représente ce que qui me plaît, mais c’est très satisfaisant dans sa globalité et ce que le duo propose en fin de numéro a du potentiel.

– Sledgy7

Detective Comics #994

Collection

Rebirth

Scénario

Peter J. Tomasi

Dessins

Doug Mahnke

Après l’arc catastrophique de James Robinson, dire qu’on attendait impatiemment l’arrivée de Tomasi est peu dire. Et je dois dire que je suis plutôt heureux de cette nouvelle équipe et de son orientation. Le numéro est loin d’être parfait (j’y viens très vite), mais il parvient à raconter une histoire intrigante et efficace. Si vous accrochez au style de Mahnke (j’en suis coupable !), vous avez droit en plus à un comics joli et bien construit, rempli d’hommages visuels subtils à l’histoire de la publication de Batman (le #1000 n’est pas loin…). En quelque sorte, cette introduction d’arc se divise en deux moitiés. La première insiste franchement sur le côté Detective du comics, plaçant le chevalier noir face à un mystère criminel. Et Highfather sait combien j’aime quand on replace vraiment Batman dans son élément essentiel de plus grand détective du monde ! La deuxième moitié est davantage de l’ordre d’un combat contre une espèce de créature monstrueuse non-identifiée. Et franchement, les deux parties fonctionnent bien, chacune de son côté… mais moyennement ensemble. Pour l’instant, elles semblent accolées de manière artificielle et manquent de lien naturel. On a du mal à faire la connexion entre ces deux éléments. Nul doute qu’à terme, on comprendra sans doute davantage où l’auteur veut en venir. Mais pour l’heure, je reste un peu sur ma faim. Tomasi et Mahnke nous offrent cependant un beau premier numéro, qui attise bien ma curiosité.

– Myplasticbus

Flash #60

Collection

Rebirth

Scénario

Josh Williamson

Dessins

Rafa Sandoval

Voilà plusieurs semaines que je suis fâché avec Josh Williamson, qui ne parvient pas à me passionner dans les aventures de Flash à la recherche des nouvelles forces. Non seulement l’idée peine à me convaincre, mais en plus son traitement est long, lent et un peu fatiguant. Mais il se pourrait bien que Flash #60 me réconcilie un peu avec l’auteur et son histoire. Honnêtement, c’est le meilleur numéro qu’on ait eu depuis un petit moment. Wiliamson fait avancer l’intrigue en incarnant la Strength Force dans un nouveau personnage très bien amené, Fuerza. On nous présente rapidement ses origines, ses capacités, ses aspirations, ses faiblesses, en enrobant le tout dans un personnage attachant et sympathique. Honnêtement, je la trouve presque plus intéressante que Flash, qui (malgré toute l’affection que j’ai pour lui) continue de sonner un peu comme un demeuré. En plus de donner un peu de poids à la mythologie du speedster en lui offrant un nouveau personnage (qui, je l’espère, saura s’imposer), l’auteur tient même un discours substantiel à deux niveaux. D’abord, sur un plan politique, en nous parlant du rapport du justicier à la loi. Barry Allen est fondamentalement un flic, qui bosse avec des flics et a confiance en ses collègues. Mais lorsque le héros se trouve face à un pouvoir corrompu, que fait-il ? C’est là que Fuerza fournit des éléments forts sur ces questions politiques. Mais elle vient apporter aussi un regard différent à un autre niveau, à savoir celui du rapport aux superpouvoirs. Face à un Barry très scientifique et concret dans son approche, elle dispose d’un rapport plus “mystique” à ses pouvoirs, qui s’avère très intéressant, et mériterait d’être développé. Flash #60 est donc porté par un scénario bavard, mais efficace, et surtout des dessins encore une fois somptueux de Sandoval et son équipe. Petit bémol, cependant : le vilain unidimensionnel et caricatural, ce n’est pas forcément une bonne idée. Mais continue sur cette lancée, Josh !

– Myplasticbus

1
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
setois3 Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
setois3
setois3

Goddess Mode est une bonne surprise en effet, très baddass et girly aussi :)