Cela n’aura échappé à personne, le crossover Elseworlds de la CW était en réalité un tremplin vers le vrai événement : Crisis on Infinite Earths, prévu pour l’automne prochain. Ce futur crossover marquera pour le CW-verse l’aboutissement d’un teasing commencé en 2014. Puisque nous sommes maintenant aux portes de cette adaptation sans précédent, il est temps pour moi de vous livrer un point bilan. Quels éléments ont été introduits avant Elseworlds, ainsi que pendant le crossover ? Crisis on Infinite Earths, c’est quoi ? Qu’est-ce-qu’on peut en attendre ? Si vous vous posez une de ces questions, vous êtes au bon endroit. Sinon, vous l’êtes quand même.

Si vous avez des questions supplémentaires ou des remarques, n’hésitez pas. Cela me permettra possiblement de compléter l’article.

L’arrivée du Monitor dans Elseworlds

Dans le crossover de cette année, un personnage du nom de Monitor fait son apparition. Se déplaçant de Terre en Terre, il teste les héros de chacune afin de trouver ceux qui pourront faire face à la crise qui se profile, menée par un être bien plus puissant que lui-même. Pour cela, il donne à un mortel déséquilibré le Livre de la Destinée, qui permet de réécrire la réalité à la guise de celui qui le détient. Comme le déclare le Flash de Terre-90 incarné pas nul autre que John Wesley Shipp, les Elseworlds (réalités parallèles) créées par ce livre imitent la collision des réalités que le Multiverse s’apprête à subir. Pour prouver leur valeur, les héros doivent parvenir retrouver le livre à travers le chaos créé pour annuler ses effets, et pour cela, ils doivent trouver leur véritable soi, quoi que cela puisse dire.

Crisis on Infinite Earths, c’est quoi ?

La Crise à venir dont parle le Monitor, c’est ce qu’on appelle Crisis on Infinite Earths. Pour faire simple, il s’agit du plus gros événement créé par DC Comics, ainsi qu’une référence en la matière puisqu’il est le premier de ce genre. Constitué de douze numéros publiés en 1985, il est en fait le fruit d’une volonté éditoriale de simplifier l’univers DC. En effet, de sa création à ce moment, les auteurs ont multiplié à l’infini le nombre de Terres, rendant la cohérence éditoriale de plus en plus compliquée. C’est pourquoi le postulat de cette crise est le suivant : un être nommé l’Anti-Monitor menace le Multiverse tout entier en détruisant les différentes Terres une à une. De l’autre côté de l’échiquier, il y a le Monitor, qui lui souhaite sauver le Multiverse, ou tout du moins une partie puisque son plan est de fusionner les quelques Terres restantes en une seule. Ultimement, cela fonctionnera et bouleversera l’univers en profondeur, mais non sans causer de nombreuses morts. Les deux plus iconiques sont ainsi celles de Supergirl et de Flash, la première morte au combat, le second s’étant sacrifié pour sauver le Multiverse.

Pendant ce crossover, on retrouve d’ores et déjà des éléments propres à Crisis on Infinite Earths, comme le ciel qui devient rouge sang, l’apparition de Flash pour prévenir de la Crise à venir, ou encore la présence du Psycho-Pirate, qu’on voit à la fin annoncer que des mondes vivront, d’autres mourront, et que l’univers ne sera plus jamais le même. Dans le comics, il est en quelque sorte le bras droit de l’Anti-Monitor, ce dernier le considérant davantage comme un pion nécessaire à son plan, et déclarait la même chose.

Quels indices donnent les unes de journaux ?

Si cela n’apparaît pas forcément comme une évidence pour tous, cette Crise est la même que celle introduite dès 2014 dans The Flash. En effet, dès ses débuts, une étrange une de journal fait son apparition. Datée de 2024 et titrée « Flash missing vanishes in crisis », elle relate de la bataille la plus destructrice pour la ville de Central City, celle qui sera mise en scène dans le crossover de l’an prochain. Sous un ciel rouge sang, c’est le Reverse-Flash qui lutte contre Flash, Green Arrow, Atom et Hawkgirl. Après une conversation enflammée, le protecteur de Central City aurait disparu en suivant sa Némésis, laissant derrière eux les autres héros. Une lumière aveuglante, les ténèbres, et le ciel aurait repris sa couleur initiale. Selon toute vraisemblance, c’est à ce moment qu’Eobard a tué Nora Allen dans le passé, poursuivi par un Barry qui n’est lui aussi pas revenu.

A une exception près, cette une n’a jamais changé et elle est devenue un point de repère permettant de savoir si Barry avait modifié la chronologie ou non. Il fallait préserver sa disparition.

Lors de sa cinquième saison (actuellement en cours de diffusion), la fille de Barry Allen fait son apparition dans la série. On apprend alors qu’elle n’a en fait jamais connu son père puisque celui-ci n’est jamais revenu après la crise de 2024. Pour appuyer les propos de Nora West-Allen, la série propose une toute nouvelle une de journal, cette fois-ci datée de 2049, année dont l’héritière de Barry provient. Celle-ci relate de façon plus détaillée les événements du 25 avril 2024 en déplorant le non-retour de Flash après 25 ans d’absence.

On y apprend maintenant qu’au fil des années suivant cet événement, les témoignages contradictoires se sont succédé. Certains témoins affirment qu’une douzaine de héros étaient présent ce jour-ci, dont Green Arrow, Batwoman et Elongated Man. D’autres témoins disent que certains se sont perdus dans le temps, comme Atom, et que d’autres venaient d’autres mondes, comme Supergirl. Finalement, le Reverse-Flash n’aurait pas été seul mais accompagné d’une armée de d’ombres démoniaques. Celles-ci constituent en fait dans le comics l’armée de l’Anti-Monitor. Après ces événements, les recherches se sont concentrées sur Roger Hayden, aka Psycho Pirate, qui a déclaré : « Des mondes ont vécus, des mondes sont morts. Rien ne sera plus jamais pareil ».

Néanmoins, alors que la Crise était jusqu’ici prévue pour 2024, autant dans les séries que pour nous, elle a finalement été avancée à 2019 comme cela a été annoncé à la fin du crossover. A partir de là, deux possibilités s’imposent : soit les séries effectueront un bond temporel pour les saisons prochaines, soit la Crise a été avancée, ce qui est le plus probable. Si l’on ne sait pas encore pourquoi, on peut imaginer que la présence de Nora West-Allen dans notre présent altérera la chronologie établie. Après tout, le crossover Invasion était bien causé par le Flashpoint de Barry. Cela est d’autant plus possible que nous avons appris récemment qu’elle travaillait avec Eobard Thawne, qui pourrait à nouveau bouleverser le cours des événements. Et puisque celui-ci arrivera plus tôt que prévu, il est également fort possible qu’il ne se déroule pas comme prévu.

Quel destin pour nos héros ?

Bien entendu, la CW ne va pas adapter à la lettre cet événement iconique, cela est impossible. Elle en garde néanmoins les grandes lettres comme on a pu le voir dans le crossover Elseworlds, et se joue de ce qu’on pensait déjà savoir. La simili-mort de Kara et Barry en est une preuve : prévue avant l’heure (de façon très forcée certes), elle n’a finalement pas lieu. Ce n’est ni l’heure, ni la volonté d’Oliver qui conclut un marché avec le Monitor pour les sauver, ceux-ci étant le meilleur espoir de vaincre l’Anti-Monitor. Si l’on ne connait pas encore la nature de ce marché, on sait qu’un certain équilibre de vie et de mort doit être conservé. Le choix logique serait donc qu’il ait promis de donner sa propre vie lors de la crise à venir, comme le laisse suggérer son discours à Barry : « Apprécions ce que nous avons, qu’importe le temps que ça dure ». Stephen Amell cherchait une porte de sortie, en voilà une toute trouvée et véritablement honorable.

Les événements suivent donc pour le moment leur cours initial, puisque Barry n’était de toute façon pas supposé disparaître en 2018. Comme le relatent les unes de journaux, sa disparition est censée se produire lors de la bataille de 2024, probablement pour empêcher Eobard Thawne de tuer sa mère. Mais puisque la chronologie semble avoir été modifié, difficile de savoir si cet événement aura bien lieu. On peut imaginer qu’il restera inchangé vu l’importance qu’il a dans la chronologie générale de l’univers. Néanmoins, cela impliquerait de perdre le héros de la série, ce qui signerait sa fin puisque les scénaristes ne souhaitent clairement pas la faire sans lui. Ils pourraient alors choisir de profiter de ce bouleversement probable de chronologie pour soit faire revenir le héros, ou soit empêcher cet événement, et par extension, sauver sa mère.

Un changement drastique qui ne sera de toute façon pas le seul, puisque la conséquence inéluctable de Crisis on Infinite Earths, c’est la destruction de la plupart des Terres du Multiverse et la fusion de celles restantes. Il y a donc fort à parier qu’à la fin du crossover, les différentes séries de la CW se retrouvent sur la même Terre, facilitant ainsi les interactions entre eux. Et puisque cette Crise concerne le Multiverse dans son intégralité, il ne fait aucun doute que chacune des séries de la chaîne sera concernée par l’événement, soit 6 d’ici la rentrée 2019 : Arrow, The Flash, Supergirl, Legends of Tomorrow, Black Lightning, et Batwoman. Le crossover serait alors au minimum constitué de six épisodes, ce qui serait la moindre des choses pour lui donner l’ampleur nécessaire.

Une liste non-exhaustive de Terres possibles d’apparaître…

Si jusqu’ici nous ne connaissons vraiment que 7 Terres (Terre-1, Terre-2, Terre-3, Terre-38, Terre-90, Terre-X et celle de Black Lightning), il y a également fort à parier que la chaîne poussera le fan-service encore plus loin, à l’instar de l’intégration de la série The Flash des années 90 leur Multiverse et dans le crossover Elseworlds. David Ramsey pourrait d’ailleurs enfin enfiler le costume de Green Lantern qui lui est demandé depuis des années par les fans, puisqu’il a été dit qu’il en était un sur Terre-90. Si cela est compliqué à mettre en place d’un point de vue budgétaire, Crisis on Infinite Earths serait l’occasion idéale pour introduire ce pan de l’univers DC, le Monitor et l’Anti-Monitor y étant étroitement liés.

Ceci est un fan-art.

Pour les autres, difficile de faire des pronostics, mais on peut imaginer qu’une partie du casting de Smallville fera son retour, de nombreux acteurs de la série étant encore proches de la chaîne et quelques références y étant été faites dans le crossover. Les fans de la série Lois & Clark pourraient aussi être comblés, puisque Dean Cain et Terry Hatcher ont eux-aussi déjà joué dans Supergirl et pourraient reprendre leur costume original. De même pour Helen Slater et Lynda Carter, qui jouent respectivement la mère adoptive de Kara et l’ex-Présidente, et qui pourraient incarner à nouveau Supergirl et Wonder Woman, ou encore Brandon Routh qui jouait Superman au cinéma avant de devenir Atom dans ces séries. On peut aussi se poser la question des séries de la plateforme DC Universe, qui ne prennent pas place dans le même univers mais qui y sont liées par le nom de Greg Berlanti. Quand la question d’un éventuel crossover a été posé à l’acteur Alan Ritchson (qui incarne Hawk dans Titans), celui-ci a d’ailleurs répondu que cela était très probable.

5
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
4 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
PotyrokyBabidiLe-colombien Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Le-colombien
Le-colombien

Ça gâcherait titans d’être cross-ové avec la cw ou ça donnerait enfin un cachet qualité a la cw ? Ou les deux? L’un en dépit de l’autre …

Quoi qu’ils fassent je suis intrigué, mais plus très convaincu (j’ai commencé toutes ces séries dans le seul et unique but de nourrir ce fantasme de fan mais aujourd’hui je me demande si ça ne va pas être très ou trop décevant :/ ) quand même, ub darkseid wars (ou n’importe quelle autre cross over d’envergure) coté DCUniverse me vendrait plus de rêves … même si vu le ton choisi ils sont plus parti pour un « heroes in crisis »

Babidi
Babidi

Je pense que Diggle mourra dans ce Crossover mais que David Ramsey de terre 90 c-a-d Green Lantern fera son apparition après la mort du Flash de terre-90 et que Terre-90 sera l’une des terres qui survivra et sera fusionné avec Terre-1, Terre-2, Terre-X, Terre-38 et celle de Black Lightning entre autres. On aura donc une Terre avec tous nos héros, ce qui veut dire qu’on aura à la fin de ce Crossover Green Lantern, Flash, Batman et Superman sur la même terre ce qui nous donnera peut-être une mini-série Justice League comme The Defenders de Marvel Netflix mais aussi Supergirl, Thunder et Batwoman ce qui pourra donner lieu à un Crossover spécial féminin grandeur nature avec de l’intérêt. Une chose est sûre les séries de la CW ne sont pas des chefs-d’oeuvre mais ça reste du bon divertissement et ce Crossover est nécessaire pour tout clarifier et redonner de l’intérêt à ces séries en plus d’être une bonne façon de ne pas en renouveler certaines à bout de souffle comme Arrow qui peut laisser la place à Wonder Woman sans pour autant que les persos de la série ne meurent tous.
J’ai hâte entre Heroes Joins Forces, Invasion! , Crisis on eart-X et Elseworlds c’est du sans faute pour la CW pour l’instant.

Au fait surtout pas de Crossover avec Titans.‎

Potyroky
Potyroky

Espérons juste que les flashfowards que nous avons actuellement dans Arrow ne rentreront pas en contradiction avec ce qui va se passer dans ce crossover ou ne nous spoilent pas certaines choses, genre le destin d’Oliver Queen…

trackback
La CW renouvelle l'intégralité de ses séries DC Comics | DCPlanet.fr

[…] The Flash aura donc droit à une sixième saison, Supergirl et Legends of Tomorrow à une cinquième, Black Lightning à une troisième, et Arrow à une huitième. Si pour les quatre premières il n’y avait que peu de suspense, le statut d’Oliver Queen était plus mystérieux. Finalement, la CW choisit de lui donner ce qui sera probablement une dernière saison (pour de vrai cette fois-ci), puisque l’archer d’émeraude trouvera à tous les coups une porte de sortie dans le crossover Crisis on Infinite Earths (dont on vous dit tout ici). […]