La semaine de la valeur sûre. Nous y sommes. Cette semaine, une seule déception, mais quasiment que des valeurs sûres dans nos lectures et un coup de coeur avec la nouvelle série Hex Wives qui arrive tout juste chez Vertigo.

Cependant, un numéro tire son épingle du jeu et s’offre une review à lui tout seul :

Et vous, vos lectures ça donne quoi ?

LES COUPS DE CŒUR

Hew Wives #1

Collection

Vertigo

Scénario

Ben Blacker

Dessins

Mirka Andolfo

Si ce premier numéro n’est pas sans défaut, il a le mérite de tout de même poser de bonnes bases. Devenus cliché aujourd’hui, on reste sur le combat entre les hommes et les femmes. On reste sur la dominance des hommes, ce pouvoir toujours recherché en transformant les femmes en sorcières à abattre. Seulement quand l’un d’eux trouve la solution pour mettre un terme à ce cercle magique, les sorcières deviennent de simples femmes au foyer sans mémoire de leurs vies antérieures.

Le twist final est péniblement amené car prévisible, pourtant, la transformation de femmes puissantes en femmes soumises mais qui on le souhaite retrouveront leur puissance est tout à fait intéressante. Et honnêtement, j’ai hâte que ces hommes se prennent à leur propre jeu.

– Harley

LES VALEURS SÛRES

Heroes in Crisis #2

Collection

Rebirth

Scénario

Tom King

Dessins

Clay Mann

Le premier numéro de cette série événement m’avait laissé plutôt sceptique, sur ma faim. Je commence à être plus convaincu par ce deuxième numéro. Autant le premier jouait sur le choc frontal, avec pour objectif de laisser le lecteur sans voix, celui-ci avance avec un peu plus de finesse. Beaucoup de personnages parviennent à briller dans ce numéro. D’abord Harley Quinn, qui parvient à montrer un registre allant de la goofy-Harley à quelque chose de plus intérieur et profond. Mais ceux qui brillent vraiment, ce sont Wonder Woman, Batman et Superman. Mais ce coup-ci, pas par leur majesté. La Trinité est dépouillée de sa superbe. Les trois plus grands héros s’abaissent, ne font plus semblant, ils font preuve d’une belle vulnérabilité. Ils sont d’autant plus fort que Clay Mann brille une fois de plus aux dessins, notamment dans les expressions des personnages. L’intrigue avance peu, mais rien que pour ces quelques scènes et le dessin somptueux, le numéro vaut profondément le coup. D’ici la fin, il faudra bien que je retrouve ma couverture de survie pour me mettre en PLS.

– Myplasticbus

The Terrifics Annual #1

Collection

New Age of DC Heroes

Scénario

Gene Luen Yang, Mark Russell, James Asmus

Dessins

Joe Bennett, Doc Shaner, José Luis

Les Terrifics s’offrent un Annual, laissant le champ libre pour certains scénaristes. On apprécie tout d’abord la présence de dessinateurs ayant tous officié sur le titre régulier, et respecte l’esprit durement acquis de la jeune série. L’Annual se sépare en trois histoires, mettant en avant différents pans de l’univers des Terrifics. Elles conservent l’approche étrange et respecte l’esprit science-fiction du Silver Age dans laquelle baigne le titre. On se plait à suivre ces histoires, sans la nécessité d’être canonique. Puisque le seul véritable intérêt pour la série régulière est une introduction dispensable au prochain arc. Mais, ce qui fait que cet Annual est à recommander, c’est le soin apporté à ces histoires qui font le charme de l’univers. Gene Luen Yang va exploiter et développer ce qui est resté en arrière plan, alors que Mark Russell va profiter des libertés folles qu’offre le titre. Le titre exploite sa licence pour son bien, et rend compte que l’étendu de l’univers des Terrefics. Cet Annual nous permet de prendre conscience à quel point il a su s’implanter et se faire accepter, se créer une communauté autour de ce qui était annoncé comme un Tie-in de Metal. Comme tout Annual, il est dispensable, mais il est un très bon numéro dont il serait dommage, pour tout lecteur des Terrifics, de se priver.

– Watchful

Doom Patrol #12

Collection

Young Animal

Scénario

Gerard Way, Jeremy Lambert

Dessins

Dan McDaid, Nick Derrington

Il y a plus de 2 ans, le premier numéro de Doom Patrol version Gerard Way arrivait sur nos étagères… Et 2 ans après, grâce à une publication chaotique, nous voilà seulement au numéro #12, le dernier numéro avant celui-ci datant du mois d’avril (!). Il serait facile de juger ce numéro à l’aune de la déception et de la colère ressentie par beaucoup de fans – dont je fais partie. Mais une fois qu’on s’éloigne de la passion pour juger le numéro en lui-même, il faut admettre qu’il n’est pas si mauvais, même s’il est loin de ce qu’on attendait. Way et Lambert offrent une histoire centrée sur la famille Reynolds, plutôt bien rythmée, remplie de moments touchants, avec un sous-texte intéressant. Niveau dessins, Dan McDaid s’en sort lui aussi pas si mal avec les compositions de Derrington, parvenant à apporter beaucoup de dynamisme et à rendre crédible l’univers de Deamonscape. Mais au-delà de la qualité du numéro, reste cette frustration de ne pas avoir eu de véritable numéro de Doom Patrol. Après 8 mois d’attente, est ce qu’on ne méritait pas mieux qu’une parodie de D&D ?

– Myplasticbus

JLD and WW – The Witching Hour

Collection

Rebirth

Scénario

James Tynion IV

Dessins

Jesus Merino, Fernando Blanco, Miguel Mendonça

C’est déjà l’heure de la conclusion pour The Witching Hour, dans un numéro extra-large dans lequel il ne faudra pas s’attendre à un combat épique contre Hecate. Au contraire, ce final propose plutôt de mieux comprendre l’ennemie, ses origines et la façon dont ces nouvelles informations permettent de trouver le moyen de l’arrêter. En plus d’une expansion du lore de toute la mythologie grecque et magique de l’univers DC (notamment l’incorporation de la magie et du Dark Multiverse en son commencement), nous voyons l’héroïne principale qu’est Wonder Woman mieux comprendre son rôle dans l’occulte, dont beaucoup doutaient de la légitimité, mais l’auteur offre également une certaine évolution chez Zatanna et sur l’entraide dans une équipe. La fin du conflit promet son lot de conséquences et ne fait qu’accentuer l’enjeu principal du titre Justice League Dark, même si le dernier cliffhanger était largement prévisible et n’a pas l’impact voulu, même s’il reste très important pour la suite. En conclusion, ce crossover entre la JLD et Wonder Woman fut une vraie réussite, à la fois riche et divertissant et avec des dessins toujours très corrects, bien que perfectibles.

– Sledgy7

JL – Aquaman – Drowned Earth Special #1

Collection

Rebirth

Scénario

James Tynion IV

Dessins

Howard Porter

Drowned Earth commence enfin après un lot de préludes très intéressants et on continue sur la bonne voie. L’invasion extra-terrestre des points de vue de tous les héros de la ligue présents sur Terre, la construction du récit étant rythmé et attrayante alors qu’on suit tout de même un certain nombre de protagonistes. On reste sur du grand spectacle, avec les défauts qui incombent généralement ce genre de récit comme des dialogues sans réelle profondeur ou des situations amenées à la va vite, mais cette première partie est très efficace. Les Ocean Lords ont un certain style et semblent assez forts pour poser une véritable menace en face de nos héros. L’histoire est aussi une belle occasion d’approfondir l’univers d’Aquaman, que ce soit sur le passé d’Atlantis ou les pouvoirs d’Arthur, mais le plus intéressant de tout ce numéro est l’intrigue autour de Mera, qui possède ce qui est pour l’instant le seul espoir de vaincre ces envahisseurs, sans compter l’arrivée épique de Wonder Woman. Pour soutenir le récit, Howard Porter et Hi-Fi proposent un travail très dynamique et coloré, et pourtant les traits du premier sur les visages ne sont parfois pas à mon goût.

– Sledgy7

LES DÉCEPTIONS

Nightwing – Magilla Gorilla #1

Collection

Hanna Barbera

Scénario

Heath Corson

Dessins

Tom Grummet et Tom Derenick

Bon je ne connais pas le comparse et si j’ai lu c’est parce que ça parle de Nightwing. Et je préviens ce n’est pas lié à la série actuelle, c’est même hors continuité et c’est aussi pour ça que j’aime pas ces crossovers. Mais alors, c’est peut-être une bonne histoire? Et bien, si vous aimez les enquêtes réglées en un épisode qui brise le quatrième mur à plusieurs reprises rien que par son personnage de Gorille. Alors c’est pour vous. Sinon, passez votre chemin. Même les fans de Nightwing. C’est simple et la plus grosse blague tient en une case. C’est bateau à souhait. C’est pas terrible visuellement. Un de mes dessinateurs les moins aimés est dedans, c’est dire. Et même le pitch de départ est bête. En fait, je ne sais pas si c’est un hommage ou une insulte. Un peu comme la fameuse blague…

– James Edge Grayson

8
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
3 Fils de commentaires
5 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
Darkseid~samaDiaceliumDarkseid~samaDan Didiourbanvspanini10 Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
The Bat

HiC #2…Certainement l’un des pires comics que j’ai lu depuis un moment chez DC. Accumulant les absurdités et s’enfonçant dans un pathos ahurissant. Chaque personnage devient un cliché, un stéréotype, à tel point que la dernière page qui est tout simplement très, très mauvaise permet au lecteur de constater les dégâts. Cette page avec Superman montre à quel point Tom King n’a rien à dire sur ces personnages. C’est creux, c’est affreux. On force les traumatismes dans un monde de super-héros où le traumatisme tel qu’écrit ici en devient absurde. Traiter des traumatismes de cette façon montre que King ne comprend pas très bien ce que sont les héros de DC.

A mon avis, la coupable du massacre est Gotham Girl.

Dan Didio

« Then which one was I ? Or was I neither ? » trololol.

Diacelium
Diacelium

Ridio est toujours là ?

Joff
Joff

quelqu’un sait si on va retrouver terrifics en VF s’il vous plait ?

urbanvspanini10
urbanvspanini10

De mon avis c’est possible vu que Jeff Lemire est assez connu chez Urban il doit avoir une certaine popularité.
Mais après ça paraît compliqué, même si Urban met que la série est une conséquence de Batman Métal (qui a l’air d’avoir bien marcher en France) ça me paraît difficile (au pire tu demande sur leur Facebook, une fois ils mon dit qu’ils réfléchissait pour les titres du New Âge of Super Heroes)

Darkseid~sama
Darkseid~sama

Ca m’étonnerait fortement

Darkseid~sama
Darkseid~sama

M’étonnerais qu’il s’occupe de ce titre ,déjà qu’on a pas les Titans en VF

Diacelium
Diacelium

Comment on fait pour être censuré sur le site ? Non parce que même si la censure du dangereux terroriste gréviste était un bon pas en avant, ce que tout le monde demande, c’est le ban de Dia !