La suite des aventures de Nightwing sort en ce mois de septembre 2018, c’est donc le moment idéal pour reprendre les aventures de Dick Grayson là où on les avait laissées. Et si on se fie au titre de ce nouveau tome, les récents et les anciens lecteurs s’apprêtent à (re)découvrir l’un des ennemis les plus emblématiques de Nightwing. Que nous réserve ce quatrième tome ? Réponse dans la review.

Un retour en trombe

C’est avec un certain intérêt que l’on retrouve le justicier de Blüdhaven suite au dernier chapitre du tome précédent qui laissait planer une nouvelle menace à venir. Mais contrairement à ce que l’on peut croire, ce quatrième tome aura son lot de surprises et de révélations. Tout d’abord, ce nouvel arc concentre le début de son intrigue exclusivement dans les rues de Blüdhaven. Bien que ce fut original d’avoir permis à Dick de voyager à travers le monde, c’est toujours plus agréable de le voir opérer dans sa ville, et cela correspond mieux à son identité. L’histoire se divisera en deux parties où l’on suivra notre héros confronté à un nouveau crime organisé mais également à son passé d’Agent 37. L’auteur réussit néanmoins à rendre la lecture très fluide et agréable, sans rupture gênante dans le rythme, notamment grâce à la venue de Roland Desmond, alias Blockbuster. Et c’est le point fort et central que l’auteur veut nous mettre en avant dans ce récit. Il le fait bien comprendre car c’est sur ce personnage que s’ouvrent les premières pages. La dualité Dick Grayson/Roland Desmond sur les personnalités et les méthodes pour le contrôle de la ville seront à plusieurs reprises mises en avant lors de leur confrontation, amenant ainsi à des scènes d’actions toujours aussi dynamiques et bien mises en scènes. Blockbuster n’est pas qu’une brute épaisse dont Nightwing sortira victorieux grâce uniquement à ses capacités physiques actuelles. Il va devoir apprendre à connaître et étudier son ennemi.

Enfin, probable que soit pour faire honneur à l’apparition de Blockbuster à Blüdhaven, on retrouve des thèmes qui font assez écho à la série Nightwing de 1996 (Urban Comics nous a introduit un premier récit complet en février 2018) tels que la corruption des services de police, la précarité ou la nécessité de trouver un emploi. Bref, que demander de plus ? L’auteur a étudié son sujet en s’appuyant sur des bases solides et l’on a qu’une hâte, c’est d’en lire plus sur ces personnages.

Agent un jour, agent toujours

La deuxième partie ne se présente pas comme une simple parenthèse entre deux arcs narratifs. Toujours penché sur le cas Blockbuster, un évènement va obliger Nightwing à recroiser la route de Huntress, alias Helena Bertinelli, dans une affaire relative au passé de l’Agent 37. En effet, les agents de l’organisation Spyral se sont retournés contre certains de leurs anciens agents et souhaitent se débarrasser d’eux. Ce sont donc beaucoup de références à la série Grayson que l’on lira dans ce passage. Que ce soit les lieux, les protagonistes ou leurs relations entre eux, les lecteurs ayant connu les aventures de Dick Grayson dans la peau de l’Agent 37 se sentiront familiers avec l’ambiance. Mais les lecteurs ayant débuté avec la série Nightwing Rebirth pourraient se sentir perdus même si, heureusement, on ne rentre jamais dans les détails. Il faudra donc accepter certaines vérités sans trop se poser de questions.

La caractérisation des personnages secondaires restent malheureusement trop simpliste pour que l’on s’y attache. Les Echappés en sont un bon exemple et restent souvent cantonnés à une fonction (l’informatique, le bar, la lutte contre l’injustice sociale…) Cela manque de développement et l’impact émotionnel en est réduit lorsque les séquences de drame surviennent. Ce qui n’est pas le cas des personnages principaux où Dick/Nightwing est toujours aussi intéressant à suivre. Ses doutes et ses questions de jeune adulte sont légitimes et sonnent plutôt justes. À son âge, on peut tous se poser des questions sur la famille, l’engagement durable dans un couple ou le choix de carrière. Une nouvelle fois, l’auteur continue dans sa lancée de proposer un héros qui se différencie du Batman. Nightwing se dit prêt à fonder une famille si sa relation n’est pas basée sur la colère ou la vengeance, contrairement à son mentor. Le message peut paraitre maladroit, mais est suffisamment compréhensible si l’on aime le développement psychologique simple des personnages. Le même traitement est réservé à Blockbuster, Shawn/Vandale et Helena/Huntress. Quant à la partie graphique du titre, on reste sur du très bon. Les personnages sont toujours aussi bien dessinés et correctement proportionnés. Les mêmes petits défauts reviennent dans l’arrière-plan d’environnements ouverts, mais moins que dans les précédents tomes. Les scènes d’actions sont également bien mises en valeur lorsqu’il s’agit d’enchaîner les poursuites, les scènes de voltige, les combats et les explosions. Enfin, les lieux respirent la vie avec toutes ces palettes de couleurs mais ne tombe jamais dans l’excès.

Depuis ses débuts, la série Nightwing Rebirth a toujours su garder un niveau régulier dans sa qualité. En traitant avec des éléments qui ont fait le succès des séries Nightwing (1996) et Grayson (2014), elle ne sombre néanmoins pas dans la facilité en restant sur ses acquis. Ce quatrième tome est le bon témoin de l’intention de DC et d’Urban Comics d’initier de nouveaux lecteurs à ses héros. Solide, sympathique et facile à prendre en main, nul doute que vous pouvez vous jetez dessus les yeux fermés.

Très Bon / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (0 votes)
Les +
- De beaux dessins bien colorés
- La fraîcheur et la simplicité du récit
- Le retour de Blockbuster
Les -
- Avoir lu la série Grayson pour apprécier les nombreuses références
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

4
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
2 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
urbanvspanini10Fish talkerTim Drake4 Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Tim Drake4
Tim Drake4

ATTENTION SPOIL

Je suis déçu que les auteurs nous aient fait miroiter la possibilité pour Dick de devenir père, et que cela ne se fasse pas au final.
Je pense que cela aurait pu être un changement de statu quo vraiment intéressant. Dommage…

urbanvspanini10
urbanvspanini10

J’avoue avoir était déçu par la fin du tome, essentiellement par une décision que prend Nightwing par rapport à Shawn assez débile sur le coup. (que je spoilerais pas)

Sinon le tome reste plaisant.