Des sorties de la semaine, Red Hood s’est fait quelque peu remarquer. Outre la présence de Scott Lobdell qui divise les lecteurs de comics, Pete Woods le rejoint pour ce qui semble être une nouvelle direction concernant le personnage de Jason Todd. Attirant l’attention depuis quelques mois, Jason Todd aurait-il retrouvé de sa splendeur et renoué avec le drame le définissant ?

Pied de biche ne sourit jamais

Bien plus qu’un changement de costume, c’est un véritable bouleversement dans l’écriture du personnage. Devenu très humain, tout en conservant ses secrets, Jason Todd était passé sous la main de Scott Lobdell comme un maestro de la gâchette, accompagné pour nourrir l’humour de ses titres. La dérouillée prise par son mentor, Jason devient le stéréotype du personnage sombre au style « urbain ». Stéréotype ambulant, seul son passif dans l’univers le rattache à ce qu’il était. Il pourrait tout aussi bien s’agir d’un nouveau personnage, rien ne fait de lui un être à part et encore moins attachant.

L’unique motif reste son nouveau costume. Finalement très axé sur le costume et le logo de sa version de l’univers Arkham, Red Hood est redéfini comme un Punisher rendant justice à sa manière, avec les moyens du bord. Le pied de biche n’est pas tant un symbole qu’une arme accessible à tous. Et de ce point de vue, Red Hood est un type lambda vivant pour se battre, adaptant les valeurs de Batman à sa manière – sans vraiment le citer.

Démonstration de force

L’histoire se résume à un rien. Pas même une introduction, il s’agit plutôt d’un aperçu d’une vingtaine de pages, présentant une histoire en somme toute assez banale. Une masse de prétextes faciles amenant à des affrontements violents. Car c’est tout ce qui reste de la définition de Red Hood actuellement : une violence excessive. Rien de gore, ni d’extrême, on reste sur du comics secondaire grand public. Seul point accentuant la chose, les plans de Pete Woods.

Pete Woods a fort à faire avec ce titre. On ne sait s’il tente d’adapter son style à un titre particulièrement sombre, lui dont les dessins sont souvent lumineux et colorés ; ou bien une tentative de la colorisation. La présence de Pete Woods n’assure pas une qualité régulière, bien au contraire. Le résultat alterne énormément d’une page à l’autre. On y croise des erreurs communes au titre : absence totale de décor, économie du détail par de fortes ombres exagérées, et un design stéréotypé.

Fallait-il en espérer plus de Red Hood ? Le choix était risqué et cette présentation n’en donne pas une bien belle image. Ceci dit, rien n’est lancé et peut-être l’intrigue parviendra-t-elle à susciter l’intérêt, et approfondir le personnage dans sa quête, qui ne peut rien être d’autre qu’une quête identitaire.

Mauvais / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (0 votes)
Les +
- Le pied de biche est discret ?
- Pete Woods...
Les -
- ... clairement pas à son meilleur
- Scénario facile, voir risible
- Une violence qui n'est pas exploitée, seulement répétée
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Article précédentChecklist VF- Détails des sorties du 14/09/18
Article suivantBitsie Tulloch sera la Lois Lane de la CW
Watchful
Étrange personnage constitué de framboises. La légende raconte qu’il aurait une quelconque appartenance à l’école du micro d’argent. Il consolide sa morphologie linguistique et cherche à se perfectionner dès que possible. Profondément inspiré par Françoise Hardi et Zizi Jeanmaire, il écrit par passion. Amoureux de culture, il n’a jamais su se détourner de son premier amour qu’est le monde des comics. Élevé dès ses premiers pas par Bruce Timm qui lui a montré la voie de la sagesse, il s’entraine depuis comme un samouraï et accumule les reliures, les brochures, et se (re)découvre au fur et à mesure des coups de cœur. Rapidement détourné de l’univers Marvelien moderne depuis Marvel Now, il ne jure plus que par Image et DC Comics. Le fan de comics qu’il est attend sagement le retour d’une époque pour le moins révolue où le fan de comics prône sur les lecteurs éphémères qui ne se limitent qu’aux grands personnages publicités ou adaptés le temps de quelques mois. Éternel insatisfait, il n’aime pas cette présentation, et tout ce que l’on doit en retenir est qu’il écrit par passion dans le but de la partager.

6
Poster un Commentaire

Please Login to comment
3 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
WatchfulmavhocmyDCurbanvspanini10 Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
plus récents plus anciens
Me notifier des
urbanvspanini10
urbanvspanini10

Bon j’irais jusqu’à dire mauvais, mais c’est vrai que le numéro est un peu en dessous des derniers numéros. Je verrai plus ce numéro comme une introduction de la nouvelle politique de Jason dans les numéros à venir. Ouais voilà une intro qui en apprend peu, même si on sait quelles sont les futurs objectifs de Jason.

Je pense que les prochains numéros seront plus intéressant.

myDC
myDC

Il-est possible de l’attaquer sans trop de problèmes si on a pas suivi la série avant ? Le costume de Jason me tente trop, et puis j’aimerais pouvoir me faire mon propre avis…

urbanvspanini10
urbanvspanini10

ça devrait pas être trop déstabilisant pour un néophyte. Ce numéro fait un peu office d’Intro donc tu devrait pas être perdu. :)

mavhoc
mavhoc

On notera une belle prise musculaire au passage. Sinon merci à Watchy de s’être sacrifié :)