Introduction

1. Premiers pas d’un grand sorcier

2. Intégration ambiguë

3. Trouver sa place

4. Virages mortels

2. Intégration ambiguë

Les tourments de Power Girl

Suite à son annulation, Arion ne devait pas avoir d’impact sur l’univers DC. En réalité, Crisis on Infinite Earths ne devait pas avoir d’impact direct avec l’univers des personnages, et le statut marginal d’Arion ne faisait pas exception. Destiné à être perdu et oublié, Paul Kupperberg n’est pas décidé à laisser sombrer sa création. Il tente de l’emmener avec lui dans ses futurs projets. A partir de 1986, DC Comics lance plusieurs vagues de mini-séries suite à la crise. L’année suivante, Paul Kupperberg se retrouve responsable du personnage de Power Girl. Il dresse les origines du personnage dans Secret Origins #11. Pour être certain de faire survivre son personnage, Paul Kupperberg impose le personnage Arion dans l’origine de Kara, et fait de Power Girl la petite fille d’Arion.

Il lui confère des origines Atlantes, reniant tout rapport kryptonien, justifié par des souvenirs créés de toute pièce par Arion lui-même. Tourmentée par des démons et autres mages, elle se renseigne sur son ancêtre sorcier et va lire, dans le troisième numéro de la mini-série, Les Chroniques de Choloh. La mini-série laisse à désirer, et explique à elle seule l’absence de série régulière Power Girl avant 2005. Ceci ne lui empêchera pas d’impacter grandement le personnage, puisque Paul Kupperberg répétera ce lien entre Power Girl et Arion dans la mini-série de 1992 : Arion The Immortal. Power Girl y rencontre son grand-père, se bat à ses côtés et disparaît. Ils ne se croiseront que bien plus tard, dans le titre Aquaman par Peter David en 1996. Cette parenté restera discrète, mais ne se fera pas oublier. Geoff Johns et David Goyer ne manquent pas de le rappeler dans JSA #32 et 50.

Cette histoire d’origine atlante prend fin en 2005 avec JSA Classified #1, écrit par ce même Geoff Johns. Le numéro qui marque le début du titre Power Girl des années 2000 (sous le nom de Power Trip) fait table rase sur les origines de Power Girl. Si elles ne sont pas kryptoniennes, elles ne seront pas atlantes. S’engage alors une énième recherche de ses origines. Paul Kupperberg, avec cette réécriture de Power Girl, a engagé une sérieuse complexité dans la compréhension des origines de Power Girl. Avec Power Trip, Geoff Johns a réussi à donner un semblant de cohérence à toutes ces interrogations, et à amené une solution au problème posé. C’en est fini de la relation entre Arion et Power Girl.

Entretenir le souvenir et l’histoire

Retour en 1986, Neal Pozner s’occupe, lui, de relancer et moderniser le personnage d’Aquaman pour une mini-série. Le scénariste s’appuie sur le passé magique d’Atlantis  établit par Paul Kupperberg et les artefacts magiques dispersés pour donner un pouvoir supérieur à Ocean Master. Il va jouer sur le parallèle de la dualité fraternelle entre Arion et Garn Daanuth, et celle entre Aquaman et Ocean Master. Le rapport à Atlantis n’est donc pas perdu, et va même s’approfondir.

Après le relative échec de la série de 1989, DC Comics donne une nouvelle chance au personnage en 1990, sous la plume de Peter David. Son projet est de relancer l’univers d’Aquaman, en s’appuyant sur des mythes non-exploités, tirés de recherches réelles. Il s’écarte alors de tout ce qui a pu être fait auparavant, et présente une cité avant le Déluge. Cela ne l’empêche pas de respecter les créations passées et de faire apparaître Arion, appuyant ainsi la crédibilité et le rôle fondateur du personnage sur l’histoire passée/perdue de la cité d’Atlantis.

Quelques mois après la publication d’Atlantis Chronicles, Arion apparaît dans Time Masters #7-8. Le titre présente une énième réécriture du personnage de Rip Hunter, mais celle-ci restera quelque peu le plot rattaché au personnage encore aujourd’hui : un être dangereux dans la manipulation du voyage dans le temps. Dans sa traque contre Vandal Savage, Rip et son équipe décide sous les bons conseils du Dr.Fate de partir pour une époque où Atlantis existait encore. Arion ne tient pas un rôle prépondérant, mais se présente comme un vieux sorcier fatigué, résolu de ses échecs. Bien plus sage qu’auparavant, il prône le comportement passif face à la témérité de Rip. La série annulée dès son huitième numéro, les scénaristes Bob Wayne et Lewis Shiner ne font que précipiter la fin. Et Arion ne tient pas d’autre rôle que celui d’avertir Rip du danger. Il s’agit là de sa dernière apparition avant un changement radical à travers une nouvelle série à son nom.

1
2
3
4
5
Article précédentBonjour 2019 !
Article suivantIan Ziering sera invité à la PopCon en Avril 2019
Avatar
Étrange personnage constitué de framboises. La légende raconte qu’il aurait une quelconque appartenance à l’école du micro d’argent. Il consolide sa morphologie linguistique et cherche à se perfectionner dès que possible. Profondément inspiré par Françoise Hardi et Zizi Jeanmaire, il écrit par passion. Amoureux de culture, il n’a jamais su se détourner de son premier amour qu’est le monde des comics. Élevé dès ses premiers pas par Bruce Timm qui lui a montré la voie de la sagesse, il s’entraine depuis comme un samouraï et accumule les reliures, les brochures, et se (re)découvre au fur et à mesure des coups de cœur. Rapidement détourné de l’univers Marvelien moderne depuis Marvel Now, il ne jure plus que par Image et DC Comics. Le fan de comics qu’il est attend sagement le retour d’une époque pour le moins révolue où le fan de comics prône sur les lecteurs éphémères qui ne se limitent qu’aux grands personnages publicités ou adaptés le temps de quelques mois. Éternel insatisfait, il n’aime pas cette présentation, et tout ce que l’on doit en retenir est qu’il écrit par passion dans le but de la partager.

7
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
5 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
urbanvspanini10mavhocThe TricksterWatchfulknightwing Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
knightwing
knightwing

Super dossier, très riche en information, ça n’a pas dû être simple, bravo Watch ;-)

The Trickster
The Trickster

J’ai joué ce perso sur dc-earth. C’est vraiment une perle de personnage à découvrir. Ce dossier est très cool

mavhoc
mavhoc

Merci pour ce dossier précis, puissant, intelligent et des plus instructifs ! Tu gères Watchy !

urbanvspanini10
urbanvspanini10

Très bon dossier bien fouillé pour un personnage que je connaissais peu au final (pour moi c’etait juste un mage d’atlantide).
Bravo pour ce dossier !

trackback
Review VF - Justice League : New Justice Tome 2 : Terre Noyée | DCPlanet.fr

[…] origine, mais c’est une issue bien trop facile que d’utiliser un personnage oublié, à la caractérisation ambigue depuis les années 90. Tant d’éléments d’Atlantis qui nous rappellent comme il aurait été bon de […]